Jeux de rôle

Tal’Dorei Campaign Setting Reborn. Du jeu de rôle mythique et épique

Tal’Dorei, l’univers de Critical Role, publié. A découvrir et à déguster.


Tal’Dorei Campaign Setting Reborn

Tal’Dorei Campaign Setting Reborn est la version augmentée du livre de campagne Tal’Dorei Campaign Setting sortie en 2017.

Cette réédition va ravir les fans, car la côte d’occasion de la première version ferait s’évanouir un banquier des montagnes de fer.

L’ouvrage en anglais ajoute 150 pages par rapport à la version initiale et une refonte graphique incroyable ! C’est beau, très beau et le parti-pris graphique tranche des standards D&D5.

Ce supplément qui se base sur la 5éme édition de Donjons et Dragons nous présente Tal’Dorei, le continent où se déroule la mythique (et interminable) campagne en ligne de Critical Role.

The Legend of Vox Machina

Cette partie fleuve a eu un tel impact dans le monde du jeu de rôle qu’une série animée éponyme vient de sortir sur Amazon Prime. Et elle déchire ! Elle est conseillée dès 18 ans. Pas pour les enfants, donc.

Mais ce n’est pas tout. Concrètement, il y a quoi dans Tal’Dorei ?

On y trouve un ajout agréable, la gazette de Tal’Dorei : des débuts d’histoires ou d’événements liées aux lieux ou objets. Bien pratique pour agrémenter vos aventures de quelques péripéties.

Le décor de Tal’Dorei est planté 20 ans après la fin des aventures de Vox Machina dans l’univers d’Exendria.

Ce qui est une excellente chose. Les héros sont présents via des fiches de personnages jouables. On sent néanmoins que l’objectif n’est pas de faire du Fan Service, mais bien de nous offrir un univers détaillé, cohérent et utilisable clef en main pour un ou une MJ.

Tal’Dorei y est en effet décrite de façon détaillée : ses personnages, factions, rumeurs, religions, son bestiaire, ses objets et lieux magiques.

Et surtout, cet aspect qui fait sa spécificité, spécialité et singularité : un charme presque poétique mêlée à un souffle épique. Et un soupçon de second degré.

Fresh & Dragons

On retrouve en effet dans Tal’Dorei nombre d’aspects surprenants et rafraichissants en jeu.

À titre d’exemple, le collège bardique de la tragédie qui permet d’incarner une sorte de Barde… emo. Ou encore le Serment de la mer, qui transforme votre Paladin de base en… Pirate !

Tiens, ça me rappelle justement la prochaine série de Taika Waititi qui sort dans quelques jours et qui parle justement de pirates gentils, Our flag means Death. Du Pavillon Noir loufoque et cocasse.

Mais revenons à nos gloutons. Sans parler de la backstory « Cultiste Repenti » ou encore la race métissé Orc/Nain que l’on retrouve dans Tal’Dorei.

Si vous avez déjà ouvert un supplément du jeu de rôle Donjons et Dragons vous ne serez pas perdu. Le livre est structuré de façon assez proche.

On y trouve néanmoins un ajout agréable : des idées d’histoires ou d’événements liées aux lieux ou objets. Bien pratique pour agrémenter vos aventures de quelques péripéties.

Alors, Tal’Dorei, c’est bien ?

Oui, clairement ! Le livre est original, riche et complet. Pour ma part j’ai eu beaucoup de plaisir à le lire.

Le continent de Tal’Dorei est fascinant à arpenter et on y revient volontiers.

J’ai lu un article qui comparait Tal’Dorei Campaign Setting Reborn au Silmarilion de JRR Tolkien. Je trouve que c’est assez juste. Classique dans sa forme, mais très généreux en terme de Lore. Vous en aurez pour votre argent !

Ok mais alors c’est vraiment, vraiment bien ?

Une seule ombre au tableau pour moi, un petit scénario de découverte aurait été fort utile. Mais la gazette est un agréable soutien pour se lancer dans l’écriture de vos propres scénarios.

De plus, aucune version française de prévu pour le moment. Tal’Dorei s’avère compliqué si vous maitrisez mal la langue de Gary Gigax.

Mais ne boudons pas notre plaisir : Oui oui oui, ce supplément est vraiment chouette. Un indispensable pour les fans et une belle découverte pour les autres ! Il a tout à fait sa place sur l’une des étagères de la célèbre boutique « Gilmore’s Glorious Goods ».

Et en dehors de la boutique du tendre ami de Vax, le livre peut s’acheter via le site de Criticale Role pour la modique somme de 44.50 euros.

Article écrit par Didi. Sa passion : les jeux, mais surtout, les jeux de rôle. Ses chroniques sur Gus&Co vous présentent des nouveautés, et dépoussièrent aussi quelques raretés débusquées sur ses étagères.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :