Inquiétant. Quand le gouvernement chinois censure et détruit du jeu de rôle Cthulhu

Temps de lecture: 1 minute

Ça vient tout juste de se passer il y a quelques jours

Une branche du gouvernement chinois a débarqué chez un imprimeur, en Chine, pour brûler tout le tirage d’un jeu. D’un jeu de rôle. D’un jeu de rôle Cthulhu. Une campagne se déroulant en… Chine, et plus précisément à Shanghai dans les années 20

Lancée l’année passée sur KS par un éditeur américain, la campagne a été financée et était censée sortir tout bientôt

Quand ce mercredi 20 mars, la branche du gouvernement chargée de la censure est intervenue pour tout incinérer. Laissant l’éditeur le cul par terre, ayant déjà tout payé pour lancer la production

Cet événement, anodin et insignifiant pour certain.e.s, paraît plus grave qu’il n’y paraît:

  • On savait déjà que le gouvernement pratique une censure rapprochée sur la prod destinée à l’interne. YouTube et Facebook n’existent d’ailleurs pas en Chine, pour mieux contrôler slash éviter certains contenus. Mais avec cette histoire, on se rend à présent compte que le gouvernement censure également la prod étrangère destinée à l’exportation. C’est inquiétant
  • Le gouvernement chinois n’hésite pas à agir de manière radicale pour censurer. Hello Fahrenheit 451. C’est vraiment inquiétant
  • Comme de nombreux (la plupart?) jeux de société sont fabriqués en Chine, peut-on, doit-on se préparer à en voir certains tout simplement interdits slash détruits? C’est super inquiétant

Un article du journal australien sorti en février de cette année parle également de la problématique, avec des livres australiens imprimés en Chine et aussi censurés

Et tiens, hasard des coïncidences des calendriers, l’excellent podcast Programme B de Binge vient tout juste de sortir un épisode spécial sur la question: Peut-on lutter contre la Chine?

L’éditeur américain du jeu explique la situation

2 Comments

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.