Gagnez des millions au casino. En trichant? Le cas de Phil Ivey

Temps de lecture: 1 minute

philivey11.gif

Cette histoire est en train de faire le tour du net, et pour cause, elle implique l’un des plus grands joueurs de poker au monde, Phil Ivey.

Phil Ivey est poursuivi en justice par le casino américain Borgata pour avoir gagné 10 millions de dollars au baccarat. Cas intéressant, car Phil avait déjà procédé de la même manière dans un casino britannique en 2012, Crockfords, mais cette fois c’est Phil qui poursuit ce casino qui refuse de lui verser de 12 millions de dollars, pour les mêmes raisons.

Comment est-ce que Phil a fait pour tricher? Les cartes utilisées au baccarat (aussi appelé Punto Banco ou Chemin de Fer) présentent en fait un léger défaut de fabrication.

zffvkeqbzcvqtmmaoxhf

Avec un œil averti et en orientant les cartes d’une certaine manière dans le deck, le joueur peut plus ou moins déterminer quelle carte sortira et si c’est à son avantage de miser.

Phil a donc empoché la rondelette somme 10 millions de dollars en procédant de la sorte. Le casino le poursuit aujourd’hui en justice, ainsi que l’entreprise qui manufacture les cartes.

Y a-t-il eu tricherie, ou est-ce que Phil a juste réussi à exploiter une faille dans le système et qu’il est innocent? Qu’en pensez-vous?

Source : Regressing.deadspin,com

8 Comments

  1. Il a juste exploité une information qui lui a été donnée par le casino. Il n’a pas trafiqué le jeu de cartes, ou élaboré un stratagème gagnant. Il s’est contenté de regarder les cartes.
    C’est un peu comme pour le jeu de plateau, où un joueur, au caractère légaliste et optimiseur, trouve toujours un moyen d’exploiter à son avantage, et dans un sens non prévu par l’auteur, les règles d’un jeu.

  2. Exploiter une faille de la règle ou du système pour gagner, c’est normal. Surtout à 10 millions la gagne quoi ! Que celui qui n’aurait pas fait pareil lui jette la première pierre…

  3. Pour moi, il n’a pas à être suivi, ou alors, puisque défaut il y avait, ce sont tous les compteurs qu’il faut mettre à zéro et reprendre tout l’argent gagné par les joueurs à ce jeu… et rembourser les autres…

  4. Il est pas malin, n’empèche.
    Au lieu de se faire remarquer avec 10 millions d’un coup, il aurait eu bien meilleurs temps de se faire régulièrement de petites sommes.
    D’ailleurs, je suppose que plein de monde annonyme fait comme ça.

    Et non, je ne pense pas que ça soit (moralement en tout cas) condannable, c’est « voler » un « voleur » après tout.

  5. Cette histoire ressort avec de nouveaux casinos qui portent plaintes. Ils considèrent qu’il y eu tricherie parce que c’est lui qui a imposé les conditions de ses parties. Quand un joueur demande une partie privée avec 50k€ la main et où il dépose 2 millions, difficile de refuser les petits caprices.

    Ses caprices ? Une marque précise de cartes, un mélangeur automatique (maintenir l’orientation), et un croupier qui parle mandarin. Il venait jouer avec une amie chinoise, qui était là pour persuader le croupier de tourner les cartes avant de les révéler (pour une question de superstition, de croyance ou je ne sais quoi…).

    Du coup ce n’est pas vraiment exploiter une faille, c’est créer une faille.

Laisser un commentaire