Les blogueurs ludiques vous révèlent leurs jeux coups de cœur de 2015. Une liste pétillante.

Gold-Medals

2015, une année incroyable. Tant en terme de quantité, avec plus de 3’000 jeux sortis, qu’en terme de qualité avec de très, très bons jeux.

Du coup, pas facile de trier le bon grain de l’ivraie. Comment faire pour connaître quels furents les jeux les plus passionnants, les plus aboutis, les plus intéressants? Nous avons demandé à tous nos amis de la blogosphère ludique de nous révéler leurs trois coups de cœur de 2015. De parler des jeux qui les ont le plus marqué, qui leur ont plu le plus. Leur TOP 3 2015.

Et la liste est juste. Somptueuse.

 

The Good, The Bad and the Meeple, sur Ludovox

Merci Fabien pour cette chronique.

Ludigaume

Les tops ne sont pas dans nos habitudes sur LudiGaume. D’ailleurs, je ne crois pas que nous en ayons publié un sur LudiGaume. Mais voici tout de même un petit TOP 3:

Colt Express et son extension

coltexp

Il reste le meilleur jeu familial de 2015 et l’extension à amplifié le plaisir de jeu. J’adore les chevaux. Ambiance, suspens, rebondissements et fou rires garantis.

Starfighter

starfighter

Une belle surprise pour ce jeu à 2 passionnant, tendu et plein d’intelligence. Un jeu à 2 rafraîchissant et avec un beau thème bien mis en valeur par sa mécanique.

Pandemic Legacy

pandemie-legacy

La claque ludique de cette fin d’année 2015. Quel plaisir ce jeu qui évolue au fil des parties et ce système de règles qui se découvrent au fur et à mesure des parties. Pandémie était déjà un des meilleurs jeux coopératifs mais la, il emporte tout sur son passage. A ne pas manquer.
Mais, il faut noter aussi Time Stories, Roll for the Galaxy et Porta Nigra pour ne pas citer une liste interminable.
Merci François aka Mr Ludigaume.

Matinciel, du Repaire des Jeux

Faire des bilans en début d’année, c’est  une tradition. Gus nous a donc  demandé de faire une petite sélection de nos 3 coups de cœurs 2015. Personnellement, c’est un exercice que je trouve difficile pour deux raisons :

–          la première, je joue beaucoup à des protos qui ne sortent en général que l’année d’après.

–          La seconde, j’ai beaucoup de mal à me souvenir des jeux auxquels j’ai pu jouer en début d’année (comprendre avant août). Du coup, je suis obligé de faire une petite extraction sur BGG pour m’en souvenir et même ainsi, vous verrez que mes coups de cœur restent du dernier trimestre, mais j’ai une excuse pour au moins deux d’entre eux.

Celestia

celestia

Dans la série jeux familiaux : je garde Celestia édité par BLAM ! J’avais déjà beaucoup joué à Cloud 9 son ancêtre et cette version est juste parfaite, c’est sûrement le jeu édité cette année auquel j’ai le plus joué (en proto notamment). J’en ai profité pour en offrir deux à Noël, les faire découvrir à des amis / familles non joueurs et ça marche bien. Mon second choix aurait été Cacao.

7 Wonders Duel

duel

Dans la série des jeux à deux, c’est relativement simple : 7 Wonders Duel, l’autre jeu auquel j’ai le plus joué cette année (en proto également, mais aussi sur le jeu édité. Rien qu’à Essen nous avons dû faire 10 parties en 4 jours). Deux conditions de victoire spéciales, dont je suis friand, un peu de « fun » avec les cartes cachées, et rapide. Rien à ajouter.

Mon second choix aurait été Raptor, pas besoin de vous dire pourquoi : c’est le problème d’avoir un auteur prolixe à côté de chez soi. Bien sûr, j’ai enlevé Android Netrunner sorti avant.

Time Stories

time-stories

Enfin, la sortie que j’attendais depuis des années, n’ayant jamais pu tester le proto : Time Stories. Ça c’est le jeu auquel j’ai joué le plus d’heures dans l’année (je pense). Avec un groupe, nous avons réalisé deux scénarios et demi en 3 (longues) soirées. La première partie fut tellement épique avec une anecdote que l’on n’est pas prêt d’oublier (si vous avez fait les deux premiers scénars, vous pouvez aller voir le designer kit page 3, colonne de droite, dernier paragraphe.

Eh bien, la première ligne nous a fait tourner une heure environ…). Bon, nous avons trouvé le second scénario un peu moins prenant, nous l’avons terminé brillamment avec un coup de chance et pour le troisième, déjà une soirée de 20h à 2h du matin et nous en sommes environ à la moitié d’après mon estimation… Vivement la prochaine partie !!! Mon second choix : Blood Rage, mais comme c’est sorti récemment, je vais dire Discoveries.

Alors pour 2016 : Conan, Mare Nostrum ou 7th continent, j’ai quelques autres idées mais chut…

Merci Matinciel.

Shanouillette, sur Ludovox

Sélectionner un top 3 sur les caisses de montagnes de fatras monticulaires de jeux sortis en 2015, c’est quand même un sacré exercice de style à la noix – c’est bien parce que c’est Gus qui me le demande que je daigne m’y frotter. D’autant que, oui, des jeux j’en vois défiler mon petit monsieur, et certes, je joue beaucoup, mais pas à tout, loin s’en faut (et je m’en préserve ! Comme disait l’un de nos contributeurs récemment, jouer à tout est le meilleur moyen de devenir blasé).

Je vais tenter de proposer une sélection hétéroclite, à l’image de mes goûts, parce que je suis définitivement quelqu’un d’hétéroclite, et fière de l’être (et non, ça n’a rien de sexuel).

Time Stories, The Marcy Case

time-stories-scenario-the-marcy-case

Une de mes expériences marquantes de gameuse cette année s’avère Marcy Case. Dernièrement, j’ai trouvé la Prophétie des dragons sympa, mais MC (avec DJ Bob aux platines) offrait une liberté de mouvement qui a presque ému mon cœur de rôliste. Je sais que Time Stories et sa politique économique ne font pas l’unanimité. On peut en discuter mais on ne va pas le faire. Parce que c’est moi qui écris.

En jouant à Marcy Case, j’ai trouvé l’intention méritoire et la réalisation racée. On est restés dedans, comme après un bon film, à se la refaire par le menu façon « tu te souviens quand on est repassés là et que du coup… [la fin de cette phrase a été effacée par le comité anti-spoil de la bonne pensée ludique ; votre interlocutrice a été bâillonnée et reviendra dans quelques minutes si elle promet d’être sage].

Niveau jeu one shot, on pourrait parler de Pandémie Legacy bien sûr, le choc BGG de l’année. Si certains aspects de la campagne m’ont bien séduite, malgré tout, jouer autant de fois à Pandémie s’avère une expérience un peu fatigante à mon goût.

Flick’em Up

flick_em_up_produit

Donc. Un deuxième événement marquant de ma vie de gameuse en 2015 fut peut-être Flick em up. Parce que je ne pensais pas pouvoir y jouer avec ma fille de 5 ans. C’est un jeu de pitch. Non c’est THE jeu de pitch. Avec du vrai bois d’arbre, des scénar, une ambiance, une convivialité, bref, la vie la vraie. Le tout est cohérent, modulable, et open au tout venant, et ça c’est important de le dire.

On aime bien jouer avec des gamers mais on joue souvent avec des madames et des monsieurs Moldu. Et quand on installe el decoro de Flick em up, ils sourient. Ça, c’est cool. C’est un peu comme les compact bowling/curling : on croirait pas comme ça, mais on est très pratiquants. Si vous cherchez un jeu d’apéro instantané et marrant sachant bien s’adapter à un très large public sans que vous eussiez à retenir votre main… C’est en tout cas beaucoup sorti sous le toit shanouillesque en l’an de grâce 2015.

Patchwork

patchwork

Bon, faudrait que j’ajoute un peu de sérieux dans tout ça quand même. Shakespeare ? Broom service ? Ou allez, Imperial Assault haha ! Arf non Gus, c’est trop difficile. Et bien soit. Je vais effectuer une pirouette vers le panneau de sortie en parlant d’un petit filler pour deux, tiens.

C’est peut-être pas le Rosenberg du siècle niveau rejouabilité, mais il est bon, élégant, rapide, fun, original, fluide, plus profond qu’il en a l’air, et comme on a déjà beaucoup parlé de 7W duel, ça permet de rappeler qu’il existe celui-ci aussi tournant très bien en binôme. Il s’agit de Patchwork bien sûr. Gamine je passais tellement de temps sur Tetris que je voyais des briques tomber dans mon sommeil. Et puis… D’accord, j’avoue… J’ai jamais été douée en couture. Alors grâce à Patchwork je prends enfin ma revanche sur toutes ces nanas qui se promènent avec leur écharpe fait main en vrai poil de poney bio. Justice !

Merci Shanouillette. A bientôt sur Ludovox.

Kubenboites

L’année 2015 à peine terminée  que 2016 se pointe avec son lot de nouveautés aussi nombreuses qu’attrayantes. Mais avant de plonger corps et âme dans cette nouvelle année qui, je l’espère, vous comblera de bonheur toussa toussa, pourquoi ne pas regarder quelques secondes en arrière pour mettre en lumière les 3 jeux qui auront vraiment marqué cette année 2015?

Cette liste ne prend en considération que des jeux auxquels j’ai (évidemment) joué, parfois beaucoup. Au total, en 2015, ce ne sont pas moins 579 parties de 93 jeux différents qui auront égayé mes matinées, après-midi et surtout soirées. Cependant, sur ces 93 jeux, seuls 30 ont été publiés en 2015. Du coup, quand on sait qu’environ 1000 jeux sortent chaque année, comme aime à le calculer savamment Gus, on peut dire que ce choix est loin d’être exhaustif.

J’ai par exemple mes exemplaires de Pandemic Legacy, T.I.M.E Stories, ou encore Dilluvia Project bien au chaud sur mes étagères, attendant avec impatience que je leur offre une occasion de dévoiler leurs atouts, atouts bien souvent mis en avant de ci de là. Bref, tout cela pour dire que ce top 3 n’est que très personnel et subjectif, comme tout classement qui se respecte.

Maintenant que je vous ai endormi avec toutes ces palabres, place au classement :

Starfighter

starfighter

Une boite mise de côté à Paris est Ludique, uniquement achetée parce qu’elle était signée Ystari Games. Boite récupérée, signée par Cyril, Arnaud et évidemment Stéphane, puis ramenée dans les bagages sans même avoir pris le temps de l’essayer sur place. Il faut dire que le jeu ne m’inspire que très partiellement, par son coté duel avec perte de points de vie à la Magic. Et comme je cherche toujours un jeu pour dégoupiller Magic de mon inconscient ludique, je me dis pourquoi pas.

Quelques jours plus tard, je présente le jeu à ma femme, bien plus friande de SF que moi. On commence en mode Entrainement, bons soldats que nous sommes, et j’ai peur que le jeu ne lui plaise pas, ce dernier étant construit autour de combos aussi diverses que brise-neurones, or Madame n’aime pas les jeux de cartes à combos. Et pourtant la magie opère. Et pas uniquement sur elle, sur moi également. Du coup, on enchaine les parties, pas loin d’une vingtaine en mode Entrainement avant de passer au niveau Escarmouche, celui pour joueurs aguerris. Le jeu prend encore une nouvelle dimension, une profondeur insoupçonnée et devient addictif. 60 parties jouées en juillet, 40 de plus le mois suivant, pour atteindre aujourd’hui les 140 parties, dont 108 contre ma chère et tendre. Le jeu est nerveux, rapide, très tendu. Il nécessite un certain nombre de parties pour être maîtrisé et pour dévoiler tout son potentiel. Pour peu que vous lui laissiez l’occasion de le faire, vous ne serez pas déçu, faites-moi confiance.

Le point d’orgue de ce coup de cœur ludique 2015 aura été la confrontation ultime avec Stéphane Boudin, son créateur, durant l’Asmoday. Un moment et une partie fidèles au jeu, à savoir tendus !

Bref, Starfighter restera LE jeu de cette année 2015, à n’en pas douter. Vivement les extensions futures pour amener encore un peu plus de folie à ces combats spatiaux !

Nippon

nippon

Depuis quelques années, What’s Your Game se présente comme mon fournisseur officiel de jeux de gestion « à l’allemande » assez costaud. Leurs dernières sorties (Vinhos, Madeira, Zhanguo) ont tous mes faveurs et correspondent vraiment à ce que j’aime dans le jeu de société. Des jeux profonds, à l’optimisation poussée et au fun tout relatif.

La charte graphique des jeux est, en plus, très similaire, ce qui peut surprendre et/ou décevoir, c’est selon, mais en ce qui me concerne cela me plait beaucoup, je suis en terrain connu. Cette année, ce ne sont pas moins de 2 jeux qui ont été publiés par WYG. Si Signorie est un excellent jeu, Nippon se positionne clairement comme le meilleur jeu de gestion auquel j’ai eu le loisir de jouer cette année. Peut être même le meilleur WYG tout court, au coude à coude avec Vinhos. Une profondeur digne de celle de Madeira, mais sans les règles alambiquées et l’impression de lourdeur qui s’en dégageait.

Le jeu est exigent mais fluide, profond mais sans temps faible. Avec de la pose d’ouvriers, de l’optimisation, de la majorité, bref, tout ce qui me plait dans un jeu, et une durée de partie très raisonnable pour ce type de jeu. Comptez environ 2h pour 4 joueurs aguerris.

7 Wonders Duel

duel

Il semblerait que je ne sois pas très original en plaçant 7 Wonders Duel dans ce top 3 de l’année. Il faut dire que le jeu a beaucoup d’atouts pour plaire au plus grand nombre : une hérédité bien ancrée, des auteurs de renom, un format facile à sortir (2 joueurs, parties courtes, peu de matériel) et une édition sans faille. Mais surtout, et c’est là, à mon sens, que se trouve le génie, le jeu gagne en tactique et en stratégie par rapport à son grand frère. Moins d’opportunisme, plus de gestion. Et 3 voies pour accéder à la victoire… ou à la défaite. Donc beaucoup de choses à prendre en considération au moment de faire son choix d’action.

J’ai autour de moi un certain nombre de joueurs qui n’apprécient que moyennement (voire pas du tout) 7 Wonders et qui adorent cette version pour deux joueurs. Les parties s’enchainent sans se ressembler, avec énormément de plaisir, et avec le sentiment que la victoire, ou encore une fois la défaite, n’est due qu’à nos propres choix, qu’ils soient bons ou mauvais.

Un grand coup de chapeau aux auteurs, et en particulier à Antoine Bauza qui, après 5 ans sur ce projet qu’est 7 Wonders, arrive à innover et à faire vivre son « bébé » avec réussite.

J’ai hésité  à placer Food Chain Magnate, le dernier Splotter, dans ce top 3 des coups de cœur ludiques de l’année 2015, mais mon unique partie ne me permet pas d’en tirer une conclusion définitive. Malgré tout, ce que je peux dire c’est que ce jeu est très différent des autres jeux auxquels j’ai pu jouer cette année et aurait très bien pu figurer dans ce classement sur le ressenti que j’ai de cette unique partie. Un jeu de gestion de fast-food à la sauce « sixties » sans hasard et avec des graphismes clivants, à vrai dire, je ne vois pas quel autre jeu pourrait mieux me convenir. Ne me reste plus qu’à transformer l’essai au plus vite dans une nouvelle partie.

Merci Dylan, aka Mr Kubenboites.

Limp, sur Gus&Co

Si je devais vous faire un bilan de l’année ludique 2015 me concernant, je vous dirais qu’elle fut l’année des petits jeux de cartes. En effet, aucun jeu de plateau paru cette année passée ne s’est assuré sa place dans ma ludo, mis à part La Granja. J’ai boudé les blockbusters, qui ne m’attiraient pas. Pour ne citer qu’eux, Bruno Cathala n’a pas proposé de gros cartons comme l’année précédente (Abyss, Five Tribes) et M. Feld s’est fait une année bien bien calme…

Je pourrais citer Deus, mais il date en fait de 2014. J’y ai beaucoup joué sur Boiteajeux, et ai sorti ma boite à deux reprises en 2015. Elysium est à mettre en avant, même si sa proximité thématique avec Deus est ennuyante. J’ai beaucoup aimé Oath of the Brotherhood, jeu méconnu, testerai par curiosité Dead of Winter et fonde de gros espoirs sur Viticulture Essential et Pax Porfiriana Collector.

2015 aura été l’année des rééditions de jeux que j’attendais beaucoup et qui ont rejoint ma ludo, ces rééditions étant réussies (sauf celle de El Grande : cher et matos revu à la baisse, à l’exception des meeples) : Lords of Scotland, Niet!, Tigre et Euphrate. Et bientôt Samuraï, la Vf de Roll For The Galaxy …

Découverte très tardive de Panthéon, que j’ai énormément apprécié…

Puis, les jeux familiaux. L’extension de Colt express, Discoveries et Cosmic Run (vous aimez « Las Vegas » ? vous allez alors adorer…) en trio de tête, et un Casting sympa.

Puis, les jeux de cartes, et là, niveau très bonne qualité, et même avec un léger retard pour certains, c’est l’orgie : Warehouse 51, Aramini Circus, Tunhell, Kobayakawa, Braverats, Spellcaster, les rééditions pré-citées et…

… mon jeu de l’année 2015 : Star realms.

Nominé pour les Tric Trac d’or alors que pas sorti en VF (une première ! … mais qui lui assurait de ne pas remporter le prix, le jeu n’étant pas encore répandu dans le milieu ludique francophone).

Voilà. Si vous ne deviez à mes yeux n’en retenir certains, vous savez lesquels (pas forcément ceux qui ont fait le buzz.

Bref, mon TOP 3 2015:

Star Realms

starrealms

Niet!

(vf de 2015 mais vieux jeu)

niet

Lords of Scotland

(vf 2015 mais jeu de 2011)

lords-of-scotland

Merci Limp.

BdmL

Même si 2015 aura été une bonne année, au-cours de laquelle j’ai eu l’occasion de découvrir et apprécier de nombreux jeux, les coups de cœur restent assez rares.

ZhanGuo

zhanguo

Sorti pour Essen 2014, il n’est arrivé sur notre table que début 2015 et a été le jeu qui m’a fait la plus forte impression. Il peut paraître un peu complexe au premier contact car il offre de nombreuses options de jeu, mais l’ensemble est parfaitement cohérent et contribue à la richesse qu’il révèle à mesure des parties. C’est un jeu dans lequel il faut voir loin et ne pas se contenter d’optimiser simplement ses actions tour après tour.

Isle of Skye

isleofskye
C’est un peu une version « plus » de Carcassonne. Il élargit les possibilités et renouvelle grandement le principe du jeu. Moins de hasard grâce à un brillant système de mise à prix de tuiles piochées, des territoires individuels, et des décomptes différents à chaque partie. Bref de quoi découvrir une autre facette de ce style de jeux, sans en perdre l’essentiel : les interactions.

Signorie

signorie
La cuvée 2015 de What’s your Game est encore au top. Autour de mécanismes plutôt classiques, Signorie regorge de bonnes idées, aux premiers rangs desquelles figurent les assistants qui permettent de préparer son jeu selon la stratégie que l’on souhaite développer, un peu comme avec les bonus des cartes à ZhanGuo d’ailleurs; et la gestion des dés, de leurs couleurs, du coût d’utilisation et de leur influence sur l’attribution des bonus de fin de tour. L’interaction est très forte et il est essentiel d’être attentif à ce que font nos adversaires tout au long de la partie.

Merci BdmL.

Kubenbois

Patchwork

patchwork

Patchwork de Funforge, le seul jeu où on aime avoir le plus de boutons possible.

Quand on connait l’auteur du jeu (Uwe Rosenberg, auteur entre autres de Caverna, Agricola, etc), on s’attend à du lourd, du très lourd. Et bien non, force est de constater qu’il aura su tromper son monde avec un jeu très accessible, et uniquement pour 2 joueurs!

J’ai déjà un nombre impressionnant de parties au compteur, et je ne m’en lasse toujours pas. Un thème inhabituel de prime abord, mais qui colle finalement parfaitement à la mécanique du jeu : assembler des morceaux de tissus, à la façon patchwork. Le jeu est très malin, d’abord dans le choix des pièces : savoir choisir la meilleure pièce pour soi, sans laisser une trop grosse opportunité à son adversaire.

Ensuite, à la façon d’un Tetris, il faut assembler ses pièces afin de laisser le moins de trous possibles. Celui qui emporte le plus de boutons en fin de partie l’emporte.

Patchwork, un jeu fun, simple, accessible, riche, fantastique, bref mon coup de cœur 2015 tout simplement !

Loony Quest

LOONY_QUEST_DE_BOX3D2

Loony Quest de Libellud, le retour en enfance pour tous les âges.

Quand on s’installe autour d’un Loony Quest, tout le monde y trouve son compte. Les adultes qui retournent à la merveilleuse époque des jeux de plateformes 2D de nos vieilles consoles, tout comme les enfants qui seront happés par l’univers foisonnant de couleurs et de détails plus chatoyants les uns que les autres !

Pour moi, Loony Quest est clairement le jeu innovant de 2015, de part son concept : reproduire à l’aveugle sur des calques, les tracés de niveau type jeux-vidéos. Chaque partie se joue en exploration de niveaux qui se termine toute par un boss final. Le tout est pimenté par diverses bonus/malus que l’on peut envoyer à ses adversaires. En plus de Mysterium (que j’ai adoré également), Libellud aura réussi son année ludique 2015 par le vent de fraîcheur qu’ils auront su insuffler à leur jeux. En ces temps de gavage intensif, je leur dis merci !

Arcadia Quest

arcadia-quest
Arcadia Quest de Cool mini or not, où comment perdre ses amis autour d’un bon jeu.

Sorti à la base sur Kickstarter avec la foultitude de kilos plastique offerts, je me suis contenté de découvrir le jeu à sa sortie en boutique. Mi-figue mi-raisin je me suis retrouvé. Tout content car j’aime à perdre mes amis après chaque partie, mais il faut l’avouer, également blasé d’avoir loupé tout le contenu additionnel du KS qui permet de renouveler des parties déjà bien riches en l’état.

Si vous tenez à l’osmose qui règne dans votre cercle d’amis, passez votre chemin. Sinon, partez à la conquête de donjon à travers différentes campagnes qui vous permettront de monter vos héros en puissance ! Vous aurez le choix entre deux types de quêtes : contre l’environnement ou contre vos adversaires. Et c’est dans cette dernière partie que réside tout le sel du jeu. Au programme fourberie, négociation de traité de paix (que vous ne respecterez pas, c’est le jeu ma pauvre Lucette), etc. Une chose est sûre, cela finira toujours en baston générale, et ça fait du bien !

Un jeu un peu cher, mais qui se justifie par la qualité/quantité de matériel.

Merci Lionel, de Kubenbois.

Swatsh, chez Vin d’Jeu

voici mes 3 coups de cœur des jeux sortis en 2015.  J’aurais voulu que les 3 riment mais il y a une brebis galeuse dont le nom ne se termine pas par « ium » qui m’en empêche 😉

Mysterium

mysterium

Mysterium arrive à utiliser la mécanique de Dixit de façon originale et innovante.  Il ne remplace absolument pas son illustre ainé qui reste une valeur sûre.  Il propose néanmoins une expérience différente et 100% immergée dans son thème.  Il permet pas mal de discussions et d’échanges entre les joueurs qui vont enquêter et tenter de deviner ce que le fantôme essaye de leur dire.

Attention néanmoins, les 30 minutes annoncées sur la boite peuvent être largement dépassées tant chaque joueur a envie de jouer au fantôme 🙂  Mysterium propose un matériel de qualité et de nombreuses cartes différentes permettant de varier les parties à l’infini bien qu’on ne cracherait pas sur une extension proposant de nouvelles cartes 😉  (qui a dit que j’étais geek 😉 ).  Mysterium va certainement devenir un classique des jeux aussi bien familiaux que d’ambiance entre amis.  C’est là encore une grande qualité du jeu.

Elysium

Elysium_BOX_3D

Elysium est plus tactique que stratégique. Vous ne savez pas planifier à l’avance les cartes que vous allez acquérir dans le futur.  Le vainqueur sera celui qui aura fait les meilleurs choix en fonction de la multitude d’éléments qui font partie d’Elysium dont la grande force est de rendre ces choix très très très compliqués et baignés de sacrifices.  Sacrifice est pour moi le mot qui résume le mieux Elysium.  Et qui peut facilement faire des sacrifices? »

L’Auberge Sanglante

auberge

Avec 5 actions, l’auberge Sanglante est un jeu assez fluide et les tours s’enchaînent sans voir le temps passer.  A certains moments du jeu, les choix seront plus difficiles et vous vous surprendrez souvent à hésiter entre engager un client ou le tuer.  Où est la morale de ce jeu? 😉  Les choix intéressants ne s’arrêtent pas là car il n’est pas évident de choisir les bonnes cartes pour l’action « engager ».  En effet, qui allez-vous engager et pourquoi voulez-vous l’engager?  Voulez-vous l’engager pour le pouvoir que la pièce propose, pour l’action que le personnage soutient ou préférez-vous le tuer pour voler son argent?  Outre les choix difficiles, l’Auberge Sanglante demande une bonne planification de vos assassinats.

Le jeu se rapproche un peu de La Gloire de Rome par le fun dégagé des parties au thème décalé grâce notamment aux nombreux pouvoirs différents des cartes.   On va baser sa stratégie sur le pouvoir des cartes qu’on aura construites et on va avoir envie de construire de nouvelles stratégies basées sur le pouvoir d’autres cartes.  Ca donne un côté très addictif au jeu car on a rapidement envie d’essayer autre chose.

Avec l’Auberge Sanglante, Pearl Games se renouvelle bien en proposant un type de jeu non couvert dans sa gamme qui s’étoffe une nouvelle fois avec un jeu indispensable.  On n’est pas sorti de l’auberge :-).

Merci Swatsh de Vin d’jeu.

Reixou

Deux précautions d’usage :

  1. Impossible de résumer l’année et 3 jeux bien sûr, surtout qu’il me semble que 2015 a été particulièrement riches en bons jeux.
  2. C’est un peu tôt pour avoir un bon recul en particulier sur les jeux qui sont sortis en fin d’année. En particulier, Pandemy Legacy semble a priori un TRES bon candidat mais je n’ai pas encore commencé la campagne. Et je n’ai pas joué à Mombasa et autres The Gallerist qui pourraient être taillés pour mes gouts.

Gus demande un top 3, donc top 3 ce sera, avec une pensée pour ceux qui sont restés à ces portes: Elysium, Food Chain Magnate, Marco Polo, Welcome to the Dungeon en particulier.

Mysterium

mysterium

A priori c’est un succès commercial d’ors et déjà mais c’est on ne peut plus mérité. L’idée de base des deux auteurs ukrainiens est géniale (un coopératif asymétrique, un fantôme qui passe des visions sous forme de cartes illustrées) et la réalisation de Libellud est superfétatoire (les illustrations, le matériel, le paravent, les deux étapes de jeu) pour un jeu accessible vraiment à tous (à partir de 10 ans) et qui crée des moments de discussion, de poésie et un peu de rêve aussi.

Qui Paire Gagne

QPG

Plus que d’habitude j’ai pratiqué du party game cette année (en famille en particulier : Pingo Pingo, Timeline challenge …) mais celui qui est sorti largement du lot, hyper facile à mettre en place, toujours déclencheur de fous rires, c’est Qui Paire Gagne de Stephen Glenn édité par les cousins du Scorpion Masqué. Le principe est en gros celui d’Unanimo avec des images qu’il faut coupler par paire. Plus vos paires sont semblables à celles des autres, plus vous marquez. Le grand moment est bien sûr celui où chacun explique sa logique derrière les couples formés. Hilarité garantie.

Time Stories

time-stories

Et le jeu qui prend la première place était attendu depuis longtemps. Malgré des petits défauts regrettables de réalisation (les règles loupées en particulier + quelques cartes qui pourraient être plus claires), parce qu’il créé des soirées mémorables et (un peu à la Sherlock Holmes Détective Conseil mais différemment) et des moments de pure jouissance, ce jeu est Time Stories de Manuel Rozoy, dont on attend désormais chaque nouveau scénario avec impatience parce qu’on sait qu’on va passer probablement 2 soirées fantastiques (environ 5h de jeu à chaque scénario).

Merci Reixou.

Jedisjeux

Comme Jedisjeux compte plusieurs rédacteurs, voici les coups de cœur de certains d’entre eux:

Kevetoile

Epic
epic_box

Epic c’est un jeu très inspiré de Magic The Gathering, dans une version qui serait plus épique, et sans l’aspect collectionnite; C’est un KS à la base qui a plutôt bien fonctionné. Et ça tourne rudement bien, ça ne m’étonnerait pas que des extensions voient le jour.

L’Auberge Sanglante

auberge

L’auberge Sanglante est un petit Pearl Games qui m’a personnellement bluffé. C’est à la fois malin et malsain. On prend un malin plaisir à regarder les autres empiler les cadavres sans pouvoir les enterrer, c’est vraiment parfait. Le thème m’a beaucoup plu aussi, il m’a rappelé Delicatessen (je n’ai pas vu L’auberge Rouge).

Discoveries

discoveries

Discoveries est je pense mon coup de cœur de l’année. C’est malin, très bien réalisé, et son thème me transporte complètement. Je cherchais un jeu de dés depuis quelques temps. J’ai été assez déçu par Dice Masters, et je trouvais que Roll For The Galaxy n’était pas assez novateur pour mériter un podium (même si je suis d’accord pour dire qu’il révolutionne Race, il est plus simple et plus fluide). Discoveries est à la fois léger, interactif, et habilement équilibré, le hasard des dés étant parfaitement contrôlable par les différents pouvoirs du plateau.

Blue

Colt Express

coltexp

C’est un jeu fun au possible avec un matériel de fou qui parle à tout le monde. On entre direct dedans, on peut jouer avec le cerveau de côté ou essayer de réfléchir un minimum sur ce que vont faire les autres joueurs. Il y en a pour tous les goûts. Le temps de jeu est bien calibré avec la quantité de chaos. Un jeu parfait pour entamer une soirée.

La Granja

lagranja

C’est un peu plus costaud. On a affaire ici à un jeu de gestion digne de la grande époque. On pourrait presque le comparer à Agricola. On tient une petite société de transport de marchandise, et il va falloir gérer ses stocks pour la développer. Les règles se retiennent parfaitement, le jeu est fluide avec la bonne dose de hasard et des parties qui ne se ressemblent pas.

Isle Of Skye

isleofskye

C’est le petit dernier que je conseil à tous ceux qui me réclament un conseil. Je suis surpris de ne pas voire une traduction par Filosofia (qui traduit pas mal de lookout). On a affaire à un jeu qui ressemble un peu à Alhambra par ses mécanismes de tuiles, mais qui amène des objectifs qui vont forcer les joueurs à s’adapter et à se mettre en concurrence. Ce jeu aurait été un concurrent sérieux pour le spiel si ses auteurs ne l’avaient pas déjà eu l’an dernier avec Broom service.

Krissou

Roll for the Galaxy

roll-for-the-galaxy-vf

J’aime les dés et j’aime Race for the Galaxy, donc pourquoi pas :p Et ce fut un vrai coup de cœur! Le jeu est fluide, plus facile d’accès et vraiment agréable. C’est une très belle adaptation du jeu de cartes que je préfère même à celui-ci (il est plus difficile de se remettre dans le jeu de cartes que dans le jeu de dés quand on n’a pas joué depuis quelques temps).

L’Auberge Sanglante

auberge

Même si les graphismes ne m’attiraient pas du tout, je me suis laissée tentée par ce jeu et ce fut une très belle découverte également. Le jeu est fluide et rapide, malin et offre pas mal de possibilités stratégiques. Et son thème est tout simplement diabolique, j’adore et ça change!

Mysterium

mysterium

Une très belle combinaison entre le Cluedo et Dixit! Le jeu est agréable et offre une belle détente. Le graphisme est magnifique et nous plonge rapidement dans l’ambiance. Même s’il n’est pas toujours facile de voir ce que le fantôme essaye de nous dire (ou de faire comprendre quelque chose en tant que fantôme), on ne s’arrête jamais sur une frustration, mais plutôt sur l’envie de retenter sa chance! Une très belle découverte également.

Cyril83

Roll for The Galaxy

roll-for-the-galaxy-vf

Pas spécialement fan de Race for the galaxy, que je trouve trop élitiste et hasardeux et au matériel minimaliste, j’ai été très agréablement surpris par ce Roll for the galaxy.

En effet, en plus du matériel fabuleux, servit par la quantité innombrable de dés et de tuiles, associés à des paravents, pistes et pions superbement pensés, on découvre une mécanique vraiment excellente.

Les dés possèdes différentes faces qui détermineront les actions possibles, oui mais comme dans Race, il faudra choisir une phase, et compter sur les autres pour faire les autres que l’on souhaite également…

Les tuiles double face Colonie/Développement sont juste magnifiquement pensées et réduisent grandement la part de hasard, ceci associé aux différentes possibilités de certains dés ou développements, on obtient une perle ludique.

A ne louper sous aucun prétexte !

Qui Paire Gagne

QPG

Qui Paire Gagne a su très finement reprendre des mécaniques qui marchent (Compatibility, Unanimo) et les sublimer (concept des paires improbables), pour nous proposer un jeu tellement évident, agréable, amusant et facile à partager.

Il est et restera mon gros coup de cœur des sorties du festival de Cannes 2015.

Je lui prévois de nombreux prix ludiques et un véritable engouement populaire.

Il sera, selon moi, un excellent ambassadeur du jeu de société moderne qui saura rassembler les gens autour d’une table pour partager un bon moment ensemble.

Un must-have dans toute bonne ludothèque pour de grands moments de rire à partager sans modérations entre amis ou en famille avec tous les publics!!!

Loup garou pour une nuit

LGpN

Peu fan de ce genre de jeux et notamment du loup garou de thiercelieux, j’avais pas mal d’appréhension en jouant la première fois à ce jeu.

Des règles simples, des parties express, du bluff, des discussions, de la déduction : un cocktail détonnant à succès qui marche.

Après maintenant de très nombreuses parties, je peux dire sans hésiter, que ce jeu est un véritable bijou ludique qui mérite sa place dans toute bonne ludothèque et mérite, selon moi, un bien plus grand succès que son homonyme.

Merci Jedisjeux.

Vianney, des 1D Ludiques

L’ami Gus m’a proposé de présenter mes 3 coups de cœur ludique 2015. Si j’ai hésité entre me filmer et écrire au début, ma voix imitant le dinosaure en fin de vie m’a vite rappelé pourquoi je préférais écrire. Mais trêves de bavardages et voici mes 3 coups de cœur, qui ont été très difficile à choisir tant l’année 2015 fut rempli de bons titres.

Discoveries

discoveries

Le premier jeu qui m’est venu à l’esprit est l’excellent Discoveries de Cédrick Chaboussit, édité par Ludonaute. Bien qu’il fasse suite à Lewis & Clark, jeu qui avait beaucoup marqué les joueurs, celui-ci n’a que peu de similitudes, du moins dans les mécaniques, avec son grand frère. Passant du jeu de plateau et de cartes au jeu de dés. Mais un jeu de dés malins et dans lequel le hasard est semi-contrôle. Votre but : obtenir le plus de points possible en remplissant le maximum de cartes expéditions, et tout ceci, en réalisant des combinaisons de dés.

Un jeu très malin, où le hasard ne possède pas une si grande part et surtout où la marge de progression et la prise de risque sont véritablement graduelles. Il doit s’agir du jeu que je sors le plus souvent depuis sa sortie, et sur lequel je prends toujours autant de plaisir à jouer quelque soit sa configuration.

Mysterium

mysterium

Mon second jeu sera Mystérium de Par Oleg Sidorenko et Oleksandr Nevskiy , édité par Libellud. Bien que j’ai beaucoup aimé le jeu, subtil mélange entre le Cluedo et Dixit, c’est surtout le plaisir qu’auront pris les joueurs à qui je l’ai présenté qui m’aura marqué. Faisant de lui un jeu très demandé et redemandé. Le fait de devoir découvrir tout ensemble, mais aussi un peu chacun dans son coin, un crime unique, chapeauté par un joueur jouant le fantôme est une expérience unique. Un jeu d’ambiance qui très vite nous mène vers des chemins plus symboliques et explicatifs.

De plus le fait que les enfants puissent y jouer en prenant du plaisir, tout en donnant une nouvelle façon de le concevoir et de le percevoir me fait mettre Mystérium dans ce trio sans sourciller.

Patchwork

patchwork

Mon dernier jeu sera sans doute Patchwork d’Uwe Rosenberg, édité par Funforge. Le choix fut difficile, car les jeux pour 2 joueurs ont été assez nombreux cette année et de qualité. Mais Patchwork a pour lui l’originalité de son thème et la profondeur de sa mécanique. Simple de prime abord, mais remplit de choix cruciaux. Un jeu pour 2 joueurs qui fonctionne à merveille et qui possède une courbe de progression énorme. Un jeu à essayer au moins une fois pour découvrir un titre original qui me serait difficile de résumer, et dont mon texte ne rendrait pas la pleine mesure de l’expérience de jeu, mais un coup de cœur assurément.

J’aurais pu ajouter à cette sélection restrictive, TIME Stories pour son parti pris assez fou ou encore Piratoons pour la qualité de son édition pour un premier jeu d’Act in Game, ou bien Couadsous qui m’a subjugué avec sa simplicité qui se marrie à merveille avec le plaisir d’y rejouer, mais aussi de Flick’em Up qui m’a subjugué avec son matériel de folie, sans oublier 7 Wonders Duel, qui tourne au poil, ou encore Big Book of Madness qui offre une expérience en coop très intéressante, sans oublier Shakespeare qui nous a prouvé qu’en matière de Kubenbois, les Français n’avaient rien à prouver. Un très bon cru que cette année 2015, mais vivement les jeux de 2016.

Merci Vianney des 1D Ludiques.

Micha, du Nid, le Cocon Ludique

Merci Micha.

L’Acariâtre

Pandemic Legacy

pandemie-legacy
Je n’en suis qu’au tout début de la campagne de ce jeu hors normes mais je suis déjà accroc et sur des charbons ardents dans l’attente de la prochaine partie. Pour tout vous dire, le Pandémie classique est déjà un de mes jeux favoris même si ses défauts les plus visibles (les facéties du hasard et le risque d’un joueur-roi) m’empêchent d’y jouer fréquemment.

En version Legacy, tout est pardonné ! L’ensemble des joueurs gagne en compétence au fil des parties, le hasard est lissé par la durée de la campagne et l’aventure devient épique : chaque choix est un sacrifice déchirant (pour les cartes aussi). Laissez-vous contaminer.

7 Wonders Duel

duel
Le jeu de société est-il condamné à vivre à son tour son lot de remakes, prequels, sequels ou reboots comme les enchaîne Hollywood ? Si c’est pour conserver les qualités du titre original tout en réinventant le mode de jeu, comment y trouver à redire ? 7 Wonders Duel nous le démontre parfaitement. Au premier regard, on retrouve avec plaisir les atouts et les atours du grand frère.

Au premier tour de jeu, on doit tout réapprendre : la confrontation est directe et l’équilibre des forces fragile. Une belle leçon de Game Design sous contraintes.

Elyisum

Elysium_BOX_3D

Elysium est le type de jeu que j’affectionne même si je n’y gagne jamais. Car quel que soit votre niveau ou la compréhension des enjeux en cours, vous avez toujours quelque chose à faire. Le souffle court, le regard braqué sur la carte tant convoitée, vous imaginez enfin déclencher dans un instant ce talentueux « combo » que vous planifiez depuis plusieurs tours. En oubliant complètement que pendant que vous êtes focalisé sur votre propre jeu, les autres participants ne vous attendent pas et accomplissent eux-aussi des hauts faits d’arme qui ruineront vos espérances.

Tellement frustrant qu’on y retourne avec plaisir.

J’ai aussi beaucoup apprécié cette année la réédition de For Sale.

La première édition de For Sale est sortie en 1997. Ses principes et son matériel sont d’une simplicité tout à fait moderne : de l’argent, des cartes « demeures », des cartes « chèques ». Deux phases distinctes à enchère cachée, le plus riche gagne la partie. Vite compris, aussi vite joué, il n’est pas destiné à enchaîner les parties. Mais chaque fois que l’occasion de le sortir se présente, je reste ébahi devant la simplicité et l’efficacité de son mécanisme. Un coup de cœur assurément.

Merci l’Acariâtre

Gus, de Gus&Co

Puisque toute la blogosphère ludique a « joué le jeu » et nous a répondu pour partager leurs coups de cœur 2015, plions-nous également à cet exercice intéressant, et difficile, ne sélectionner que trois titres. Les plus chatoyants. Les plus passionnants. Parmi 3’000…

Avec le danger évident de ne sortir que les jeux les plus récents, parce que moins souvent joués, donc plus surprenants. Un biais qui risquerait bien de faire passer à la trappe les plus « vieux » jeux de 2015, ceux par exemple sortis pour Cannes en février.

Bref, lançons-nous.

Orléans

orleans

La VO est sortie pour Essen 2014. Donc je triche. Mais non. Car la VF, elle, est sortie en juin 2015. Donc je peux sans vergogne placer ce jeu dans le TOP 2015.

Un gros jeu avec du « bag-building », i.e. on place de plus en plus d’éléments dans un sac, éléments qu’on pioche tout au long de la partie. Une mécanique que l’on retrouve également dans le très très décevant Hyperborea (2014), mais en beaucoup mieux réussi.

Des stratégies riches et hyper diversifiées pour des parties tendues et surtout extrêmement nerveuses car tous les joueurs jouent presque en simultané, on n’est bien loin d’un jeu vaisselle, et ceci malgré ses 18 (!) tours de jeu. Si vous appréciez 7 Wonders, on retrouve dans Orléans quelques sensations similaires. Une excellente surprise de 2014 2015.

Vivement l’extension, qui existe déjà en VO et qui elle va aussi être traduite par Matagot pour le mois de mars ou avril 2016. L’extension, en plus de rajouter un 5e joueur, propose un mode coopératif pour lutter contre les envahisseurs. A essayer.

Through the Ages, 2nd edition

through-the-ages-a-new-story-of-civilization

Du lourd qui tâche. La réédition de Through the Ages. Nouvelles illustrations, mais nouvelles règles, surtout. Toutes les différences sont d’ailleurs explicitées ici. Et ces réajustements ne sont pas qu’anecdotiques, elles changement vraiment le jeu en lissant le hasard pour proposer une expérience ludique (encore plus) aboutie, profonde.

Un jeu de civilisation mais avec des cartes. Un Nations, mais en beaucoup plus profond et exigeant. Exigeant, surtout.

La VF est d’ailleurs en approche dans quelques jours chez IELLO. NB Prévoyez quand même bien 4h à 4 joueurs.

Star Wars JDR, Force and Destiny

force-and-destiny

Un jeu de rôle dans un TOP 3 des meilleurs jeux de société? Après Orléans, je triche encore un peu là, non?

Non.

Le jeu de rôle se joue à plusieurs. Il est donc… de société. Et ses thèmes forts et son aspect coopératif se retrouvent dans moult jeux de plateau. Donc oui, selon moi le jeu de rôle fait aussi partie du jeu de société, je ne vois pas pourquoi on devrait l’en exclure.

2015 était l’année Star Wars. A coup de trailers saupoudrés efficacement (et insidieusement) toute l’année, le monde entier (et moi) attendait la sortie de l’épisode VII en décembre. Qui n’a pas déçu. Même si, soyons honnêtes, c’était quand même un subtil remake de l’épisode IV. Bref.

Sorti en 2012 avec la possibilité de jouer des contrebandiers et autres filous de l’espace à la Han Solo, cet excellentissime jeu de rôle propose une mécanique à coup de (brouette de) dés narratifs. On les lance pour valider une action, et même les réussites ou les échecs peuvent entraîner des conséquences surprenantes et chatoyantes. Comme dans le film, somme toute.

2015 a vu enfin sortir le troisième et tout dernier module du jeu de rôle Star Wars, Force and Destiny, un module spécial Jedi. Pas encore traduit en français par EDGE, mais bientôt, ce fut clairement l’une des trois meilleures sorties ludiques de l’année. Pourquoi? Le jeu de rôle Star Wars était déjà excellent, avec déjà la possibilité de jouer un Jedi, mais à peine murmurée. Avec ce troisième module, les Jedis sont décrits en détail et on peut enfin entamer des campagnes épiques, magiques, mystiques et hermétiques. Puisque le jeu se déroule entre l’épisode IV et V, il va bien falloir tout faire pour éviter l’Empire et son maudit Ordre 66.

Pour mes trois coups de cœur de 2015 j’ai aussi hésité à sélectionner Time Stories, Flick’em Up, Loony Quest, Mysterium, 7 Wonders Duel, Pandemic Legacy, les grosses et flagrantes locomotives de l’année souvent citées par mes collègues. Tous d’excellents jeux certes, mais pour moi à peine un poil et par les poils dépassés par les trois titres que je vous ai présentés.

Merci à tous mes collègues blogueurs qui ont pris le temps et l’enthousiasme de répondre et de se fendre de leur TOP 3 de 2015. Bonne année 2016 à vous tous!

Et vous, quels furent vos trois meilleurs jeux de 2015?

12 réflexions au sujet de « Les blogueurs ludiques vous révèlent leurs jeux coups de cœur de 2015. Une liste pétillante. »

  1. Merci pour cette concaténation, je vais de ce pas me plonger de Isle of Skye, que je n’avais pas vu :).
    Il faut que je trouve un peu de temps pour un pacthwork que j’avais déjà vu de longue date.

    Aimé par 1 personne

  2. Je garde toujours en tete Orléans, Through the ages v2 et Discoveries que je n’ai pu approfondir en 2015.

    TIME stories a finalement été une bonne expérience, J’ai joué asylum ce WE. Mais clairement pas dans mes top 2015 ! Je préfère Sherlock 🙂

    Merci pour la compil Gus, et de nous avoir donné la parole !

    Aimé par 1 personne

  3. Pour ma part, J’ai tout de même oublié de parler de 7 Wonders Duel et n’ai pas cité Die Staufer, découvert après la rédaction de mon texte, mais ce sont de très bons jeux. Je n’ai pas cité d’autres bons jeux, mais il fallait choisir la crème (sinon Patchwork, Primiera, Viceroy, Discoveries et The big book of Madness sont bons aussi). J’ai zappé de dire que les deux « What’s your Games me faisaient de l’oeil, tout comme Steamworks et n’ai pas cité ceux achetés mais pas joués (Marco Polo, Euphoria, Orléans)…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s