Jeux de plateau

Le prix du papier et du carton chute. Un impact sur les jeux ?

Une bonne nouvelle pour l’industrie du jeu. Le marché du papier recyclé et du carton connaît une chute drastique des prix de 80 à 90 %.


Le prix du papier

Rappelez-vous, il y a quelques mois, en mai 2022, les prix du papier et du carton prenaient l’ascenseur. Une conséquence de la concurrence, féroce, du besoin de carton pour les emballages pour les très nombreuses commandes en ligne. Les éditeurs de jeu, leur fabricants, et donc nous, en bout de ligne, joueuses, joueurs, toute une économie qui devait encaisser ces augmentations de prix.

Mais ça, c’est du passé !

Depuis quelques jours, le marché européen du papier et du carton vit un retournement de marché… spectaculaire. Est-ce le reflet d’une économie qui ralentit ?

Les prix n’augmentent plus. Ils ne stagnent pas non plus. La tendance s’est brutalement inversée il y a quelques semaines. Faisant dégringoler la tonne de vieux carton de 180 à 50 euros. D’environ 13%, la baisse est plus modérée pour le vieux papier utilisé pour l’impression des journaux, qui avait frôlé les 300 francs.

Lors de discussions à la Convention mondiale du recyclage du Bureau of International Recycling (BIR) à Dubaï, le président de la division a signalé une baisse de 80 à 90 % des prix du vieux carton ondulé (OCC) au cours des derniers mois.

Rebondissements

Dans son allocution d’ouverture, le président de division Francisco Donoso, de Dolaf Servicios Verdes S.L. d’Espagne a cité une « demande extrêmement faible » partout dans le monde avec des stocks élevés dans les papeteries et le coût élevé de l’énergie comme raisons de la baisse des prix.

Il a ajouté que les producteurs ne peuvent pas répercuter ce coût sur leurs prix de vente car la demande pour leurs produits est également faible, en raison de la crise financière, et qu’ils ne peuvent pas non plus réduire leurs coûts énergétiques. « Par conséquent, le seul coût qu’ils peuvent gérer est ce qu’ils paient pour leur matière première. »

Aux États-Unis, a déclaré M. Donoso, les prix du papier mélangé avaient atteint zéro dollar dans certains endroits. Il a déclaré que les prix avaient chuté le plus rapidement en Europe et qu’il prévoyait de nouveaux temps d’arrêt, suggérant « qu’il est difficile de savoir où se trouve le fond ». Pour résumer, les prix élevés d’il y a plus de six mois ont chuté de façon spectaculaire.

Une si bonne nouvelle ?

Pour les recycleurs et les papeteries, ce retournement brutal du marché est dangereux. Car à de tels niveaux de chute de prix, on peut se demander si le recyclage n’est plus rentable. Les entreprises qui vivent de cette économie de récupération risquent de devoir faire payer les clients pour prendre leur matière.

Confinements en Chine qui continuent, même à… Disney Shanghai, nouvelles habitudes de consommation et, surtout, ralentissement économique en Europe. Les hypothèses sur les raisons de ce changement de donne spectaculaire sont multiples.

Toujours est-il que les acteurs économiques qui, face à l’explosion des prix, avaient fait des réserves, ont subitement constaté qu’ils avaient des stocks trop importants. Ils ont cessé, voire annulé, leurs commandes. On connaît la loi de l’offre et de la demande. Moins de demande, les prix baissent. Aucune demande, comme c’est en train de se passer aujourd’hui en novembre 2022, et les prix s’effondrent.

Papier et mondialisation

Avec une économie mondialisée, les gros acteurs dans la production de papier et de carton n’exportent aujourd’hui plus en Chine. Parce que les Chinois n’achètent plus de pâte à papier. De plus, en raison de la baisse de la demande aux États-Unis et en Europe, la concurrence entre les fabricants augmente, avec des prix qui « grattent le fond ».

Sur une note plus optimiste pour l’environnement, en 1996, la production nécessitait 85 % de papier vierge. Elle est maintenant passée à 85 % de papier recyclé. Une bonne nouvelle pour la planète ! En 1995, 80 % des fibres récupérées étaient exportées. Le reste étant mis en décharge. Alors que cette année en 2022, 90 % des fibres récupérées sont consommées par les usines locales.

Une baisse de prix des jeux de société ? Minute, papillon

L’industrie du jeu de société peut se passer du plastique, mais très difficilement du papier. Règles, cartes, plateau et autre matériel de jeu, le papier et le carton sont les… piliers du jeu de société. Avec ce brusque changement, positif, sur le prix du papier et du carton généralisé, pourrait-on voir, espérer, des baisses de prix sur les jeux ?

Oui. Mais non.

Nous risquons bien de ne pas remarquer grand-chose. Et ceci, principalement en raison de la crise énergétique qui fait bondir les coûts de production. La forte baisse qui est observée ces jours sur le marché ne parviendra malheureusement pas à compenser l’augmentation du coût de l’énergie due à l’invasion russe en Ukraine.

Jusqu’en 2020, les coûts estimés pour l’énergie pour la production de jeux avoisinaient les 20%. Si on se réfère aux prix actuels du marché, ce dernier poste a été multiplié par un facteur de 4 à 5. Selon le pays de fabrication, le type et la quantité de matériel dans le jeu, ce poste représente désormais près de la moitié du coût de production.

Des prix du papier et du carton qui s’effondrent. Mais les jeux de société ne vont pas forcément diminuer pour autant.


Article écrit par Gus. Rédacteur-en-chef de Gus&Co. Enseigne à l’École supérieure de bande dessinée et d’illustration, travaille dans le monde du jeu depuis 1989 comme auteur et journaliste.

Votre réaction sur l'article ?
+1
22
+1
3
+1
2
+1
4
+1
3
+1
7

7 Comments

  • Mathieu

    La hausse des prix de l’énergie n’a rien à voir avec la situation en Ukraine. Il ne faut pas répéter platement les âneries de nos prix Nobel Macron et Le Maire.

  • Thibault Goetz

    Peut être en effet, mais pourriez vous développer? Parceque ce genre de remarque sèchement balancée n enrichit ni l auteur de l article, ni les lecteurs, ni vous même 😉

  • MATHIEU

    Ce n’est pas vraiment le lieu pour ça, mais bon ce ne sont pas les russes qui ont ferme Fessenheim, décidé de sortir du nucléaire pour mettre de l’éolien et du solaire (lol), créé le mécanisme européen d’indexation du cours de l’électricité sur celui du gaz, décidé d’arrêter d’importer du gaz russe, préféré acheter du diesel russe ayant transité par l’Inde avec une marge de 50% et enfin décidé d’importer des gaz de schiste américains vendus 4 fois le prix du marché. J’arrête là ?

    • Nico

      Plus simplement
      la hausse des prix de l’énergie date de l’été 2021, avant la guerre en Ukraine, en raison des problèmes de production nucléaire d’EDF (déjà) d’une part, et de stock de gaz faible au niveau européen et d’une remise économique post covid plus rapide qu’anticipee d’autre part.
      La guerre en ukraine à ainsi accélérer une tendance haussière déjà forte.

    • Thibault

      Merci pour vos éclaircissements et pensées personnelles, en effet il y aurait beaucoup a débattre sur ces sujets d actualité qui impactent aussi, même si c est secondaire par rapport à bien des choses, notre activité ludique.
      Bon jeu a toutes et tous en attendant!

  • TITIA

    Bonjour,
    Votre article est légèrement trompeur pour ceux qui lisent en diagonal…
    Le prix du papier graphique en Europe continu de monter et pas du tout de chuter de 80 ou 90%… Peut être mieux préciser que cela ne concerne pas tout les secteurs de papier et surtout pas les papiers et cartons graphiques en Europe… pour de multiple raisons les usines de papier continuent de produire moins que la demande en ce qui concerne les cartons gris (cartons des boites, plateau de jeux et couverture rigide de livre) et les papiers graphiques offset, couché et autocollant (règles de jeux, jeux de cartes, etc…), nous ne sommes pas encore sorti de la situation actuelle et les papetiers ne prévoient pas d’amélioration pour 2023.

    • d'Epenoux Matthieu

      Je confirme complètement vos propos. Sur notre première fabrication française, nous sommes obligés d’acheter le papier en amont pour ne pas faire « exploser » nos prix d’achat quelques mois plus tard.
      Et, effectivement, si l’on ne regarde que le titre de l’article, il est en décalage complet avec la réalité.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :