Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Recto Verso, le jeu. T’es content ou Tetris ?

Recto Verso, la réédition 2021 de La Boca de 2013, un jeu coopératif de construction.


La Boca, rafraîchi

Recto Verso sortira fin novembre dans toutes les bons magasins de bricolage et entreprises du BTP (et boutiques de jeux, sinon) aux éditions Super Meeple et Tiki éditions. Il s’agit de la réédition du jeu La Boca sorti en 2013. Le graphisme retravaillé dans des couleurs plus actuelles par Camille Chaussy a offert un ravalement de façade au jeu avec un bon coup de jeune plutôt sympa.

La mécanique de jeu ne change pas, mis à part le rajout d’un mode à 2, semblant pourtant aller tout naturellement de soi. Le but ? Réaliser une suite de 7 défis chronométrés à enchainer.

Recto Verso se joue en mode coopératif, de 2 à 6 dans l’inspiration des jeux de Tetris, du type « gagne ton papa ». Par équipe de deux partenaires, vous allez devoir tirer au sort une carte représentant une structure faite de formes colorées. Mais chaque personne voit une façade différente, que l’on soit RECTO ou VERSO du bâtiment, et qu’il va falloir construire ensemble. Il s’agit de disposer, le plus rapidement possible, les formes en bois de différentes couleurs sur la zone délimitée du plateau de jeu. Et tout ça afin de monter un édifice correspondant aux deux côtés de la carte.

Chaque personne ayant une vue différente de la solution, le but du jeu va être de faire « matcher » les deux côtés de la carte le plus vite possible, en évoquant ce dont on a besoin de voir apparaitre ou non comme pièces visibles. Tout est permis, sauf de montrer à l’autre sa face de carte.

Cela nécessite de bien communiquer pour finaliser correctement la construction, en tenant compte des contraintes et ce, dans un temps chronométré.

Un petit regret est qu’il n’y ait pas de timer proposé dans le matériel de la boite. Les éditeurs nous invitent à utiliser celui proposé sur le site… on le cherche encore !

Avec deux paquets de 32 cartes d’images, bleu clair pour les faciles et violettes pour les plus difficiles, comprenant sur chaque face deux propositions, le jeu offre une très grande rejouabilité. Pour autant qu’on ait envie d’enchaîner les parties. On y reviendra plus bas.

Le matériel est de bonne qualité et de taille qui le rend facile à manipuler, entre autres, par les plus jeunes. La boite de jeu qui fait office de plateau de jeu est bien pensée, ce qui était déjà le cas avec La Boca. Ce jeu est un très bon exercice de vision dans l’espace et d’apprentissage de la communication efficace.

Proposé dès 8 ans, il peut très facilement être joué même plus jeune et sans limite d’âge ensuite.

Recto Verso, verdict

Simple sans être si facile, il reste néanmoins vite lassant pour un public appréciant les jeux plus complexes. On joue, 2-3 fois, puis on passe à autre chose.

Recto Verso soulève un réel questionnement. Avec un nombre conséquent de rééditions qui se déversent sur le marché, pour fêter les 10 ans, les versions améliorées, allégées (coucou 7 Wonders Architects), et autres, on peut se demander si toute réédition est bonne à faire.

Le marché d’alors n’était pas le même qu’aujourd’hui. En dix ans, les chiffres de sorties de jeux ont explosé. Rajoutez à cela Kickstarter qui vient jouer (c’est le cas de le dire) les trouble-fêtes. Si un jeu s’est fait sa « place au soleil » à l’époque, à l’instar de La Boca, réussira-t-il à s’assurer le même sort, le même succès 10, 15 ans plus tard ?

Avec un marché différent et des habitudes de jeu qui ont évolué, ce n’est de loin pas gagné d’avance. Toute réédition n’est pas bonne à faire. Parfois, il vaut mieux laisser certains « vieux » jeux (vous apprécierez les guillemets) au repos. Avec La Boca / Recto Verso, cela mérite de se poser la question.

En résumé, Recto Verso est une sympathique réédition d’un jeu plutôt adapté aux familles avec de jeunes enfants ou pour nos aînés. Une bonne idée de cadeau de Noël pour occuper la tablée entre entrée et plat. Ni bon, ni mauvais. 2-3 parties, et puis s’en va.

Sympathique

Note : 3 sur 5.
  • Auteur et autrice : Marcus Brand, Inka Brand
  • Illustratrice : Camille Chaussy
  • Éditeur : Super Meeple
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 6 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : Dès 8 ans (voire 6-7 ans)
  • Durée : 30′-45′ (bonne estimation)
  • Thème : Construction
  • Mécaniques principales : Coopératif, construction, défis

Pour vous offrir une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

6 Comments

  • rom

    Je ne sais pas si c’était une bonne idée de le ressortir et si la réédition va bien marcher pour l’éditeur, mais il faut noter que le jeu original était plutôt rare et cher sur le marché de l’occasion… (je viens de vérifier: on le trouve à 40 euros sur okkazeo).
    Personnellement, c’est un jeu que j’aime beaucoup à cause de sa facilité à le sortir avec tous les publics: très facile à mettre en place et à expliquer, original, rapide, dynamique, fun. On n’en fait pas plusieurs parties d’affilée, mais c’est un très bon jeu de fin de soirée ou à sortir avec des joueurs plus occasionnels. J’ai l’impression que l’édition originale était un peu mieux pensée (un timer était inclus, les pièces étaient accessibles directement dans l’insert…).

  • Charles Amir PERRET

    Quelques remarques me semblent importantes 🙂
    Nous avons fait le choix de ne pas mettre de chronomètre dans la mesure où si en 2013 ça avait peut-être un sens car tout le monde n’avait pas de téléphone portable, aujourd’hui la probabilité de n’avoir aucune personne autour de la table avec un téléphone est proche de 0. Rajouter un chronomètre est non seulement inutile mais c’est en plus un coût supplémentaire, ce qui explique pourquoi nous arrivons aussi à proposer le jeu à un tarif de 25€ (vs 35€/40€ il y a 8 ans dans la version originale) avec la même taille de pièces en bois, ce qui est, sûrement, un peu plus important que le chronomètre. Et je suis surpris qu’un si ardent défenseur de la cause écologique regrette qu’on n’ait pas rajouté un objet fait de plastique et d’électronique dans la boîte …
    Nous proposerons toutefois une application, toute simple, qui donnera les points en fonction du temps écoulé. Application qui n’est pas encore disponible mais sur laquelle nous travaillons, le jeu pour information sort dans un peu moins d’1 mois si tout va bien.

    Concernant la version originale « mieux pensée », un petit comparatif de ce qui a été changé :
    Un format de boîte en 20 x 20 x 8 , alors que La Boca faisait 30 x 30 x 7, sachant que les dimensions largeur x longueur n’ont aucun intérêt dans le jeu (et c’est un peu grand pour un jeu familial / party game), ce qui est important c’est la hauteur, et la nouvelle boîte est plus haute.
    Il n’y a rien à jeter dans notre version puisque les punchboards permettent de surélever le thermo pour avoir le plateau à bonne hauteur.
    Le thermo est conçu de telle sorte à ce que la boîte peut être rangée n’importe comment et rien ne bouge. Contrairement à la version originale où toutes les pièces se barrent dès qu’on met la boîte verticalement.
    Partant de là, j’aimerais bien comprendre en quoi la version originale était « un peu mieux pensée » 🙂

  • rom

    Désolé si ma formulation a vexé. Mon jugement était seulement fondé sur les quelques visuels de l’article. J’aimais bien le design de la boîte large originale, avec les pièces directement dans l’insert, ce qui rend l’installation plus rapide. Et j’aime bien le côté gadget du timer, que les gens aiment bien s’approprier (mais je suis conscient que ce n’est pas forcément indispensable). Mais de toutes façons, je suis content que le jeu ressorte, et qu’il ressorte à un prix moins cher 🙂

  • Charles Amir PERRET

    Pas de problèmes! 😁 merci pour votre message.
    Je ne comprends pas ce que vous voulez dire par « Les pièces directement dans l’insert ». Dans la nouvelle version les pièces se rangent aussi (et mieux) dans le thermoformage. Ou ai-je mal compris ?

    • rom

      Je voulais dire: les pièces restent dans l’insert pendant la partie, elles sont toujours accessibles (il y a des trous dans la pièce cartonnée qui sert de support de la construction): c’est ça de moins à sortir/trier sur la table en début de partie. Sur la base des visuels disponibles, je n’ai pas l’impression que cette fonctionnalité ait été gardé (mais je n’ai pas vu à quoi ressemble le thermoformage).

      • Charles Amir PERRET

        Ah oui les pièces de monnaie ! je pensais aux pièces en bois. Ah oui en effet, nous n’avons surtout pas garder cette idée car une fois la boîte posée verticalement, les pièces partent et c’est juste la catastrophe à la réouverture ! Et pas besoin de trier , nous n’allons pas chercher tout le temps les pièces, il n’y a pas de monnaie à faire, ça ne sert à rien de trier les pièces en amont de notre expérience (riche) sur ce jeu !

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :