Jeux de plateau

Disruptif et innovant, l’auteur d’Histoires de Peluches revient avec Familiar Tales

Jerry Hawthorne signe son nouveau jeu pour janvier, Familiar Tales.


Familiar Tales

Est-ce que vous avez, vous, un ou une autrice de jeu de société préférée ? Est-ce qu’il y a un nom que vous connaissez, et que chaque fois qu’un de ses nouveaux jeux est annoncé ça vous fait tout chose ? C’est en tout cas mon cas avec Jerry Hawthorne. Et quand j’ai entendu parler de Familiar Tales, son tout prochain jeu, je n’ai pu m’empêcher de sauter de joie. Enfin, de manière figurative. Oui, traitez-moi de groupie ludique.

Familiar Tales est donc le prochain jeu de société de Jerry Hawthorne. Pour peu que vous évoluez dans le milieu du jeu de société, son nom vous dit certainement quelque chose. C’est lui qui a créé Mice & Mistics, l’excellentissime Aftermarth, Histoires de Peluches, Comanauts, et de nombreux autres jeux, tous plus disruptifs et innovants les uns que les autres. Le succès, des jeux, de la tech, passe notamment par l’innovation et la disruption. C’est l’un des principaux moyens pour se démarquer. Et avec le temps, depuis 15 ans et près d’une trentaine de titres, Jerry Hawthorne s’est forgé une solide réputation dans le milieu.

Ses jeux proposent souvent des aventures immersives, narratives. Ils vous permettent d’explorer des univers incroyables : des rongeurs dans les ruines d’une ville dévastée par un cataclysme, des quêtes épiques par des peluches pour terrasser les cauchemars, des incursions dans le subconscient d’un patient plongé dans le coma, j’en passe et des plus belles.

Aventures en famille

Familiar Tales est un jeu, une aventure destiné à un public familial. Et comme d’autres jeux de l’auteur, Familiar Tales utilise un système de jeu dans lequel toute l’action se déroule à l’intérieur d’un livre d’histoires qui se feuillette. Pas de véritable plateau, mais des pages. De quoi conférer une certaine impression lyrique, féérique. Vous ouvrez le plateau le livre, vous y placez vos personnages, et c’est parti !

Et pour la toute première fois, l’auteur intègre une app pour son jeu. Avec Forgotten Waters, Descent ou de nombreux autres titres, les app deviennent presque la nouvelle norme.

Familiar Tales se déroule au pays de Principalia, où des forces, sinistres, se sont déversés sur le royaume pour s’attaquer à une famille d’humains. C’est là que vous intervenez. Comme dans tous les autres jeux de l’auteur, plutôt que d’incarner de valeureux guerriers, vous allez vous mettre dans la peau, disruptive, de l' »underdog ». Vous incarnez des familiers, d’où le titre, magiques, des sortes de fidèles serviteurs de magiciens. Pas de guerriers ou d’archère. Non, « juste » des petits familiers qui s’engagent dans la quête. Vous aurez le choix entre une fée, un golem, un renard et une… grenouille (en réalité, un bandit transformé en grenouille).

Familiar Tales est un jeu immersif, passionnant. Votre objectif ? Protéger une jeune princesse. Cliché ! Et tout faire pour la replacer sur le trône pour qu’elle y règne à nouveau. Pas cliché !

Et comme il s’agit d’un jeu narratif, vos choix influenceront le cours de la partie. Selon vos décisions et expériences, cela pourrait bien avoir un effet sur la princesse et sur le genre de régente qu’elle deviendra, après.

Dans Familiar Tales, vous allez pouvoir explorer un monde ouvert, immense à travers les pages d’un livre d’histoires fantastiques, avec de nombreuses voies et destinations. Ici, ou là ? Comme ceci, ou comme cela. Et selon vos choix, le prochain chapitre changera. Avec des scénarios évolutifs, cachés dans des enveloppes scellées. Un petit côté Legacy, donc. Combats, découverts, trésors, rencontres, tous les poncifs de l’aventure nous attendent.

Et l’app, dans tout ça ? Au contraire du tout récent Descent, qui demande beaucoup (trop ?) de lecture pendant la partie, l’app joue le rôle de MJ, de conteur, interprété par un acteur professionnel.

Familiar Tales introduit également une mécanique de cartes innovant vous permettant d’augmenter le niveau de votre familier en construisant et en personnalisant un deck de compétences. Grâce à ces cartes de compétence, vous pourrez alors effectuer toutes sortes d’actions tout au long de la campagne.

Dès 8 ans, donc vraiment familial comme l’affiche la bande-annonce, de 1 à 4, pour des parties de 45 minutes par scénario. Le jeu est déjà en préco sur le site de l’éditeur indépendant Plaid Hat Games, pour une sortie en janvier 2022. En anglais. Et plus tard en VF chez Asmodee. Même si Plaid Hat s’est fait la malle d’Asmodee, Asmodee, pas revanchard, continue de distribuer et de traduire leurs jeux. Nous vous reparlerons du jeu, pour sûr. Perso, je vais aller continuer de sauter de joie.

Familiar Tales, le nouveau jeu de Jerry Hawthorne, ça vous tente (aussi) ?

10 Comments

  • Jade

    Jerry Hawthorne… Mon brise cœur !
    Avant d’être joueuse j’avais eu un coup de cœur pour le thème d’Histoire de Peluches mais ne l’avais pas adopté.
    Plus tard, je craque pour Aftermath. Qu’est ce que j’avais envie de l’aimer ! Il est magnifique, le thème superbe,…
    Au bout de trois parties à s’arracher les cheveux avec mon conjoint, le couperet tombe : nous sommes trop  » rigides  » dans les règles pour l’apprécier. Trop de  » si vous ne savez pas faites comme vous le sentez  ». On l’a remisé…
    J’ai emprunté histoire de peluches et j’ai eu la sensation à la lecture des règles que ce serait exactement pareil…
    Et aujourd’hui, je vois cette belle boîte à l’univers envoûtant… Et c’est de J. Hawthorne ! 😭 Je n’essaierai pas, de peur d’être encore déçue par une mécanique qui me frustre…
    Mais qu’est ce que je regrette de ne pas l’aimer.

      • Gus

        Comme le jeu ne sort qu’en janvier, c’est difficile de se prononcer sur la question. Nous en reparlerons et mentionnerons son EcoScore lors lorsque nous l’aurons eu entre les pattes, Jérémie.

    • Sébastien Ducroz

      C’est le problème avec les jeux de Hawthorne … On sent bien qu’il y met du coeur et du travail, mais les règles sont à chaque fois floues sur pas mal de points… Bon, Histoires de Peluches ça va encore plus ou moins, mais Mice & Mystics, la vache… Ça nuit à l’immersion, c’est dommage, parce que on sent vraiment qu’il les aime, ses jeux. Et nous on veut les aimer aussi.

  • xbrossard

    « Avec Forgotten Waters, Descent ou de nombreux autres titres, les app deviennent presque la nouvelle norme. »: j’espère bien que non. L’histoire nous rappelle que quand on mélange jeux vidéo et jeux de société, les jeux vidéos gagnent…Parce que pourquoi s’embêter avec une mise en place longue qui nécessite de la place sur une table alors que tout se fait rapidement sans place sur un écran?

  • Bertrand

    « je n’ai pu m’empêcher de ME sauter de joie », j’avoue, cette formulation m’interpelle 😁
    Ceci étant, le reste de l’article fait terriblement envie, donc l’un dans l’autre, ça se tient.

  • Aurélien Delambre

    Le problème d’Aftermath c’est sa traduction française à la rue…
    Le jeu n’est finalement pas si complexe…
    Mais vaut mieux enchaîner les scénarios, une partie de temps en temps et on perd le fil des règles…

  • Jonathan R.

    Je les ai contacté pour savoir si la précommande pourra se faire pour une version française, ils m’ont répondu ceci:
    « Thanks for reaching out. We are in talks with our French partner about this now. Hopefully we’ll have a confirmed localization announcement we can make later this year 🙂 »

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :