Critiques de jeux,  Jeux de plateau

3 jeux intenses pour pur Gamer

Découvrez La Baie des Marchands, Praga Caput Regni et Vicomtes du Royaume de l’Ouest, 3 gros jeux stratégiques pour Gamers.


Nous allons nous intéresser aujourd’hui à 3 gros jeux, profonds et complexes, réservés à un public… averti, dit gamer.

Mais au fond, qu’est-ce qu’un Gamer ?

De ma « carrière » de joueur, chaque personne que j’ai rencontrée et qui se considère comme un Gamer a une opinion sur ce qu’est un ou une Gamer, ou Gameuse, au féminin.

Ce terme est d’abord apparu dans le monde du jeu vidéo. On parle de Gamer pour quelqu’un qui s’adonne, de manière fréquente et souvent intensive, aux jeux vidéo. Ce terme s’est ensuite infusé dans l’univers du jeu de plateau.

Le terme de Gamer ou Gameuse est quelqu’un qui aime jouer à des jeux, avec la spécificité et rajout possibles de les pratiquer de manière fréquente et régulière.

Mais évidemment, avec ce néologisme et anglicisme, on peut y ranger un peu tout ce que l’on veut. Tel que :

  • Quelqu’un qui joue à des jeux de plateau comme divertissement préféré.
  • Quelqu’un qui joue à des jeux plus qu’il ou elle ne regarde la télévision.
  • Quelqu’un qui joue à des jeux de stratégie plutôt qu’à des party games.
  • Quelqu’un qui est prêt à s’investir dans des jeux longs et complexes.
  • Quelqu’un qui préfère des jeux au hasard réduit, voire inexistant.
  • Quelqu’un qui pratique les jeux de plateau depuis un certain temps.
  • Quelqu’un qui consacre un certain budget, parfois conséquent, pour s’acheter des jeux.
  • Quelqu’un qui aime tellement les jeux qu’il ou elle y consacre beaucoup de temps pour : lire les règles, regarder des vidéo, se renseigner, aller sur les forums.
  • Quelqu’un qui s’implique dans une communauté de Gamer ou de Gameuse en-dehors des parties.

Alors évidemment, on peut se retrouver dans une, deux, ou toutes les catégories ci-dessus. C’est personnel, il n’y a pas de « parfait » Gamer. Une chose est sûre, et c’est qui démarque ce type de public, c’est qu’il est prêt à s’investir dans des jeux longs, qui dépassent les 30-45′ « habituels » des jeux de société dits modernes, et qu’il n’est pas rebuté par des règles, par des jeux complexes et touffues.

Avec ces 3 jeux présentés aujourd’hui, La Baie des Marchands, Praga Caput Regni et Vicomtes du Royaume de l’Ouest, on a affaire à 3 purs jeux pour Gamers, plutôt longs, aux mécaniques riches et profondes. À ne pas mettre entre toutes les mains, donc.


La Baie des Marchands

Décidément, l’éditeur français Super Meeple est en très, très grande forme ce printemps 2021. Quelques semaine à peine après nous avoir proposé Trickerion, cet excellentissime jeu de stratégie de gestion de spectacles de magie, ils reviennent à la charge avec La Baie des Marchands, un très, très gros jeu, au sens propre et au sens figuré.

Dans La Baie des Marchands, tout est dans le titre. On est ici dans un jeu dit de clientèle. Les clients, des meeples de couleurs, débarquent, en vrai, de bateaux, pour venir faire leurs emplettes dans un village. Un plateau XXL, d’abord, avec quantité de pièces en carton en 3D à monter au préalable. Le jeu est autant impressionnant qu’immersif.

Le but du jeu ? Produire des ressources, et les bonnes, pour satisfaire les clients et obtenir ainsi le plus de PV. Simple.

Sauf que.

La Baie des Marchands repose sur une mécanique de gestion de cette production de ressources en parfaite et profonde asymétrie. Chaque personnage joué possède son propre plateau personnel, ses propres éléments, ses propres règles, ses propres actions. Chaque partie est différente, selon qui vous jouez, qui joue avec vous.

Cette asymétrie aurait pu être cosmétique, avec quelques compétences spécifiques saupoudrées par-ci par-là, comme cela se fait déjà dans nombreux autres jeux de plateau. Mais non ! Ici, dans La Baie des Marchands, les personnages et leurs règles proposent des expériences extrêmement diverses et variées. Si les règles de base sont au final assez fluides, chaque personnage dispose de son livret de règles personnalisé qu’il va falloir également maîtriser pour naviguer (c’est le cas de le dire) dans le jeu. La Baie des Marchands était sur notre liste des jeux à surveiller en 2021, et il ne refroidit pas nos attentes !

À noter que le jeu de base propose déjà 98 grosses extensions, pour rajouter de nouveaux personnages, de nouveaux plateaux, pour pouvoir y jouer à 5, etc. De quoi jouer à La Baie des Marchands jusqu’à la fin du siècle, voire au-delà.

La Baie des Marchands, verdict

Grandiose !

Un très grand, très gros jeu de production et de gestion de ressources en parfaite asymétrie

Note : 5 sur 5.

➡️ Vous pouvez consulter les règles du jeu ici en PDF

  • Auteurs : Carl Van Ostrand, Jonny Pac, Drake Villareal
  • Éditeur : Super Meeple
  • Illustrateur : The Mico
  • Nombre de joueurs et joueuses : Pour 1 à 4 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : Dès 14 ans (pas moins !)
  • Durée : 90′ (pas moins !)
  • Thème : Commerce
  • Mécaniques principales : Ressources, actions, asymétrie

Vicomtes du Royaume de l’Ouest

Vicomtes du Royaume de l’Ouest est le dernier volet de la trilogie des Royaumes de l’Ouest de Shem Phillips et SJ Macdonald.

Ces jeux de plateau ont été publiés chaque année depuis 2018 et ont à chaque fois raflé des prix, ou en tout cas obtenu un excellent accueil de la communauté de Gamers. Les Royaumes de l’Ouest proposent à chaque fois des jeux amples, profonds, un subtil mélange explosif entre placement d’ouvriers, gestion de ressources et gestion de cartes.

Après Architectes du Royaume de l’Ouest, après Paladins du Royaume de l’Ouest, voici donc le troisième volet de la saga, Vicomtes du Royaume de l’Ouest.

Et depuis 2018 et ses épisodes successifs, on retrouve à chaque fois la même équipe d’auteurs, d’illustrateur (le même que La Baie des Marchands) et d’éditeur, les même illustrations et iconographie, mais les jeux sont suffisamment différents et novateurs pour proposer des expériences différentes. On peut s’émerveiller devant l’un, et pas forcément l’autre.

Vicomtes du Royaume de l’Ouest est le titre le plus dynamique, on tourne autour d’un plateau qui propose actions ou symboles, le plus interactif aussi, majorité, rencontres, fin de partie variée, mais surtout, le plus riche et complexe. Si les autres titres de la saga s’avéraient plutôt fluides, une fois les picto compris, Vicomtes du Royaume de l’Ouest est le plus touffu, le plus brouillon, parfois.

Une fois bien saisies, les règles, denses, compactes, peu didactiques, sont pourtant claires : on pose une carte, on effectue une action, puis on peut acheter une nouvelle carte, en mode deck-building, c’est tout. Oui, mais. On ne peut pas tout faire, même si on en l’envie : se spécialiser, et ne se concentrer que sur 1-2 possibilités, religion, commerce, nobilité… pour des parties optimisées mais… chiantes, ou papillonner, pour des parties moins efficaces mais plus variées.

Au final, ce Vicomtes du Royaume de l’Ouest est le titre de la saga qui nous a le moins convaincu, le moins passionné. Un jeu riche, ample, mais le tout semble brouillon, bruyant, avec mille possibilités, on badine, on patine.

Vicomtes du Royaume de l’Ouest, verdict

Pas mal !

Note : 3.5 sur 5.
  • Auteurs : Shem Phillips, S J Macdonald
  • Éditeur : Pixie Games
  • Illustrateur : The Mico
  • Nombre de joueurs et joueuses : Pour 1 à 4 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : Dès 12 ans (jamais ! Comptez plutôt 14 ans)
  • Durée : 90′ (bonne estimation)
  • Thème : Médiéval
  • Mécaniques principales : Deck-building, cartes, majorités

Praga Caput Regni

Un autre gros, gros, gros jeu. Grosse boîte, mille éléments à manipuler, mille possibilités stratégiques qui raviront les Gamers. On se trouve ici dans le Prague au 14ème siècle. Praga Caput Regni est un gros jeu qui va vous demander de gérer une quantité de trucs et de bidules sur le plateau, ressources, site de construction, pour obtenir le plus de faveur du roi Charles IV. Et c’est Vladimir Suchý aux commandes, lui-même tchèque, et lui-même habitué aux jeux complexes, gamers, tel que le très apprécié Underwater Cities, Pulsar 2849 ou l’excellent Shipyard.

Construisez les éléments emblématiques de la ville : la cathédrale Saint-Guy, le pont Charles sur la rivière Vltava et l’Université Charles. Il y a six actions principales, telle que gérer les mines, les carrières, la construction de la route du roi, etc. Pour aider à les visualiser, vous disposez d’un plateau d’action qui vous permet d’améliorer les actions et de construire des fortifications, avec une mécanique de grue en rondelle à gérer.

Fidèle au thème et à l’histoire de la ville, Praga Caput Regni est un jeu de taille XXL, avec des éléments en 3D à assembler. Une expérience profonde, prenante. Si vous appréciez les gros, les bons jeux, vous n’allez pas être déçu ! À ne pas mettre entre toutes les mains… Un jeu qui vous demandera un investissement de chaque instant !

Le jeu est déjà sorti en VO, la VF est prévue dans quelques semaines.

Praga Caput Regni, verdict

Grandiose !

Un jeu riche, ample, profond, intense !

Note : 5 sur 5.
  • Auteur : Vladimir Suchý
  • Éditeur : Délicious Games
  • Illustrateur : Milan Vavron
  • Nombre de joueurs et joueuses : Pour 1 à 4 (tourne bien à toutes les configurations)
  • Âge conseillé : Dès 12 ans (plutôt dès 5-6 ans ! Non, soyons honnêtes, 12 ans est juste impossible, comptez plutôt 14 ans)
  • Durée : 90′ (environ)
  • Thème : Historique
  • Mécaniques principales : Gestion, ressources, rondelle, majorité, tuiles

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

7 Comments

  • Xavier

    Je suis totalement happé par La Baie des Marchands. Une telle asymétrie, les règles semblent très simples, le jeu très profond et grandement rejouable sur la durée.

    J’ai commandé le jeu et toutes les extensions pour un max de contenu: 7 personnage différents, un mode solo avec 12 scénarios, des cartes en plus, des modules pour augmenter la variabilité des parties…

    En plus, les mini jeux associés à la mécanique de chaque personnages ont l’air très amusants et sont très visuels et immersifs. Je n’ai pas eu le sentiment que le jeu soit inaccessible à des joueurs moins expérimentés. A voir à l’usage.

    Mon seul regret reste le prix. Certes le matériel est magnifique et abondant. Certes, chaque personnage est unique et dispose de son propre matériel unique. Mais quand même, 180€ pour le tout (150€ en préco), environ 70-80€ rien que pour la boîte de base. J’ai le sentiment que les jeux « chers » sont de plus en plus nombreux et que le prix moyen des jeux « experts » est relativement élevé, surtout si ça sort d’un kickstarter.

    Conclusion: je l’attends avec grande impatience.

    • willy gibon

      Bonjour Gus, la baie des marchands au vue de la description me fait terriblement envie. Cette asymétrie dont tu parles est elle comparable à celle de root (la mécanique complète est elle changée?).

      • Gus

        Bonjour Willy,

        Merci pour ton message.

        L’asymétrie est encore plus marquée ! Si c’est possible…

        Et oui, la mécanique complète est changée. Celle de base reste la même : production de ressources pour les clients qui débarquent. Mais chaque personnage, plateau, propose des actions différentes. Comme un mini-jeu dans le jeu.

        Bien à toi Willy,

      • xavierliegeoisXavier

        Hello Willy,

        Ce jeu à l’air assez incroyable en terme d’asymétrie, qui reviens effectivement à avoir presque deux jeux en un. D’abord chacun joue son propre jeu de création de marchandises, totalement unique, sur lequel les autres joueurs n’ont aucune prise directe.

        Le deuxième jeu est lui totalement interactif puisqu’il consiste à faire débarquer les aventuriers acheteurs à qui on pourra vendre nos créations, tout en empêchant au maximum les autres joueurs de faire débarquer ceux à qui ils pourront vendre, eux.

        Ensuite, on repart sur son mini jeu, et on s’adapte en fonction des arrivées successives des aventuriers acheteurs.

        Une tuerie 🙂

        • gibon willy

          Comment ai je pu louper ce KS ….. -__-, Root était unique en son genre, j’attends les extensions qui vont d’ailleurs pas tarder à arriver. Du même éditeur (ledergames) j’attends également Vast (pour le même principe : : asymétrie entre les joueurs) et oath pour son côté unique semble t’il. Mais aucun des 2 n’a encore été annoncé (si vous avez des infos sur l’un des 2 je suis preneur) 🙂 . En attendant je vais de ce pas préco « la baie des marchands » 🙂 en espérant que le jeu soit moins long à expliquer que root qui est terriblement dur à expliquer je trouve.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :