Boîte à Outils,  Jeux de plateau

La boîte à outils du jeu de société : Commencer dans l’univers des jeux

Temps de lecture: 10 minutes

Par quels jeux commencer ? Où les acheter ? Des conseils pour vous guider dans vos premiers pas dans l’univers du jeu de société.


Depuis plus 13 ans que notre blog existe, à raison d’un article par jour, nous en avons publié des articles ! Si certains sont très bien où ils sont, dans le ventre, dans les archives du blog, d’autres, en revanche, méritent qu’on s’y attarde, qu’on y revienne. C’est ce que nous allons dorénavant vous proposer, chaque mercredi, un article paru sur notre blog il y a plus ou moins longtemps. C’est ce que nous appellerons désormais la « boîte à outils du jeu de société », des sujets, des analyses qui pourraient vous (ré)intéresser. Des sujets indémodables, pratiques et utiles.

Mais nous n’allons pas juste faire du copier-coller, en les ressortant de leur léthargie. Nous allons en profiter pour leur offrir un petit ravalement de façade, une mise à jour parfois nécessaire, depuis le temps que ces articles traînent et prennent la poussière numérique.

Après la Boîte à Outils de la semaine passée, comment mieux ranger ses jeux, nous ressuscitons aujourd’hui un autre article. Il y a près de six ans, en mai 2015, nous avions publié : Quels jeux acheter, où jouer. Le guide complet pour vos premiers pas dans l’univers des jeux de société.

Avec une industrie en pleine effervescence en 2021, et ceci malgré la pandémie, – à cause de la pandémie ? – cet article est toujours parlant et pertinent pour qui s’intéresse aux jeux de société et qui aimerait se lancer. On compte sur vous pour partager vos conseils en commentaire.


Le plus dur est de commencer

Quand est-ce que vous êtes rentrés pour la dernière fois dans une boutique de jeux « en dur » ? Avec les mesures de confinements qui secouent nos pays depuis une année, ces boutiques souffrent d’un balai infernal, entre ouvertures et fermetures. Le cas dans 16 départements en France aujourd’hui. Car non, visiblement, selon le gouvernement, les jeux de société ne sont pas… essentiels.

Bref.

Et quand vous êtiez dans la boutique, vous est-il arrivé de surprendre la conversation de gens qui franchissaient le seuil de la boutique, cette véritable caverne d’Ali Baba, pour la toute première fois ?

Des boîtes multicolores empilées. Entassées. Ordonnées. Variées. Laquelle choisir ? Pour les gens qui ne sont jamais entrés dans une boutique de jeux de société, on peut s’imaginer un flot, un mélange de curiosité et de perplexité. Et de paralysie, surtout. Abondance de biens nuit. Quelle boîte acheter. Pourquoi ce jeu plutôt qu’un autre. Est-ce le bon choix. Pourquoi payer un jeu 20-30 euros de plus que pour un autre jeu. Tant de questions qui figent, surtout quand n’y connaît rien et qu’on a envie de se lancer dans le jeu de société dit moderne.

L’univers du jeu de société est bouillonnant. Dans toute l’histoire de l’humanité il n’y a jamais eu autant de jeux de société publiés que ces 10-15 dernières années. Entre le financement participatif qui chamboule tout et certains auteurs et éditeurs qui mitraillent le marché, comment s’y retrouver ?

Voici notre guide pour vous aider quand on fait ses premiers pas dans l’univers du jeu de société. Car oui, le jeu de société est bel et bien un univers. Avec ses codes. Ses particularités. Ses personnalités.

Où jouer ?

Vous avez envie de découvrir les jeux de société mais vous ne savez pas comment, ni où. Et vous ne voulez pas tout de suite vous en acheter.

3 options s’offrent à vous:

1. Chaque grande ville (village ?) compte une association, une MJC, une ludothèque municipale, un bar à jeux qui pourra vous accueillir. Souvent, on vous demandera une petite cotisation pour y participer. Qui vaudra la peine d’être payée pour découvrir des jeux.

2. Vos amis et amies jouent déjà ? Greffez-vous à l’une de leur soirée jeux.

3. Le calendrier ludique annuel compte moult réunions de joueurs passionnés. Toulouse, La Chaux-de-Fonds, Martigny, Bruxelles, Paris, etc etc. Renseignez-vous et vous trouverez peut-être un gros festival ou un petit événement pas très loin de chez vous. L’occasion idéale. Des tables. Du choix. Des animateurs prêts à vous recevoir pour vous expliquer les jeux.

Oui bon, toutes ces idées font très… « monde d’avant… Aujourd’hui, comment se réunir pour jouer en pleine crise sanitaire qui secoue la planète depuis une année ? Oui, on peut continuer à jouer, à distance.

Comment vous renseigner ?

Vous voulez connaître les prochaines sorties ? Lire des critiques pour savoir quel jeu vaut la peine ? Vous informer sur le jeu de société en général ?

4 options s’offrent à vous :

1. Online : internet regorge de sites et de blogs dédiés aux jeux de société. Dont Gus&Co. Déjà vous avez fait le bon choix de venir nous voir. Allez également faire un tour sur Ludovox. Sinon TricTrac. Le plus gros site de jeux de société francophone et qui appartient à Asmodee, le plus gros distributeur français de jeux. Sinon, le net regorge d’autres très bons sites et blogs de passionnés.

Si vous lisez l’anglais, il y a sinon BoardGameGeek. Le plus gros site de jeux de société au monde. Oui, au monde.

2. Podcast : toujours sur internet, vous pourrez y trouver des sites proposant des émissions audio qui s’intéressent aux jeux de société. Proxijeux, en VF. The Dice Tower, en anglais, pour n’en citer que quelques-uns.

3. Presse : Plato est la plus grosse et ancienne revue mensuelle pro francophone de jeux de société.

4. YouTube : Sur YouTube vous trouverez des tonnes de vidéos d’explications de règles et d’open-the-box comme on dit, d’ouvertures de boîte de jeux. Faites une recherche « jeux de société » sur YouTube et vous trouverez votre bonheur !

Quels jeux acheter ?

Vous avez essayé quelques jeux. Vous vous êtes informé. Vous êtes prêt à vous lancer. Mais vous ne savez pas encore quel jeu acheter.

Posez-vous 3 questions :

1. Pour quelle occasion destinez-vous le jeu ? Une soirée délirante entre amis ? Pour des parties avec votre partenaire ? Avec des amis plutôt calmes qui aiment réfléchir ?

2. Quel est votre budget ? Le prix des jeux varie entre 10 et 100 euros. Avec une moyenne de 50 euros. Quel est le montant que vous êtes prêt à investir ? Et oui, on trouve beaucoup de bons jeux à moins de 20 euros !

3. Avez-vous déjà entendu parler d’un jeu ? Et si oui, lequel ? Et si oui, pourquoi ?

Toutes ces questions vous permettront d’affiner votre choix. Des soirées fun ? Des jeux à 2 joueurs uniquement ? Des jeux plus riches ?

En fait, le mieux est encore de commencer par des Gateway Games. Quelques titres pour découvrir les jeux de société modernes. Nous vous proposons quelques idées plus bas.

Où acheter ?

Si on trouve les jeux de société modernes les plus… classiques, dans les grandes enseignes et sur internet, le mieux est encore de se rentre dans une boutique de jeux spécialisée ou passer par son site internet si vous habitez loin ou qu’elle est fermée, coucou COVID.

3 options s’offrent à vous :

1. Les boutiques « en dur ». Celles qui se trouvent dans votre ville. L’avantage évident est que vous pourrez voir les jeux, les toucher, les humer, et demander l’avis du commerçant. Il pourra vous conseiller.

2. Online. Quelques fois un poil moins chères que les boutiques « en dur ». Les boutiques online ont souvent des catalogues impressionnants. Ce que vous perdez en conseil à la clientèle vous le gagnez en choix. Essayez Philibertnet en France ou Play-in, par exemple, les deux boutiques qui soutiennent Gus&Co.

3. Le marché de l’occasion. Vous pouvez toujours trouver des jeux déjà utilisés sur des sites de revente. Ebay. Okkazeo.

Et maintenant ? Comment poursuivre ? Commencer votre ludothèque.

Vous avez déjà acheté vos 2-3 premiers jeux. Vous avez passé vos premières soirées, IRL ou en ligne. Et maintenant ? Si vous débutez dans la communauté des jeux de société et que vous souhaitez commencer votre première collection de jeux de société, nous avons quelques conseils et recommandations sur les premiers jeux que vous devriez ajouter à votre collection.

Lorsque vous démarrez votre collection de jeux de société, vous voulez vous assurer de choisir des jeux de société faciles à apprendre, ainsi que des jeux « cultes » que nous considérons comme « indispensables » dans votre nouvelle collection de jeux de société. Mais également, des jeux fluides, courts, nerveux, qui vous donnent envie de re-re-rejouer.

Voici notre liste des jeux indispensables pour commencer votre collection de jeux de société ! Quelques titres, pas beaucoup, juste pour « mette le pied à l’étrier ».

Les Aventuriers du Rail

Sorti il y plus de 10 ans, Les Aventuriers du Rail doit probablement être l’un des jeux préférés de tous les temps. Il s’agit d’un jeu très simple à comprendre qui file et fonce ! L’un des jeux de société incontournable pour commencer sa ludothèque.

Les Aventuriers du Rail est un jeu de plateau avec des trains, des voies de chemin de fer à placer pour relier diverses villes sur un plateau. Plus les itinéraires sont longs, plus vos gagnez de points. Avec une mécanique d’objectifs, d’itinéraires secrets que seul vous connaissez et devez relier pour marquer des points supplémentaires en toute fin de partie. Mais attention, si vous n’y êtes spas arrivé, vous perdrez des points.

Si le jeu est fluide et simple à apprendre et jouer, c’est la JUNGLE pour savoir lequel acheter. En effet, depuis sa sortie il y a plus de dix ans, Les Aventuriers du Rail ont sorti des palettes d’extensions, des boîtes qui ont besoin du jeu d’origine, et de spin-off, des boîtes qui n’ont pas besoin du jeu de base, qui se jouent très bien toutes seules. Notre conseil ? Prenez Les Aventuriers du Rail Europe. Selon nous, la meilleure version pour commencer.


Carcassonne

Carcassonne est un autre excellent jeu à ajouter à votre collection de jeux de société car il offre un rythme et une accessibilité exceptionnels pour commencer dans l’univers du jeu de société. Le gameplay se compose de tours où vous piochez une tuile et la placez sur plateau qui se construit peu à peu. Et au moment de placer la tuile, c’est à vous de décider si vous y placez également l’une de vos figurines, qui vous permettra de marquer des points à plus ou moins long terme.

Et comme Les Aventuriers du Rail, depuis sa sortie il y a vingt ans, Carcassonne est blindée d’extensions et autres suites. Prenez la version de base. Pour commencer. Elle va très bien !


Kingdomino

Kingdomino est un must have dans toute ludothèque qui commence. Une réinvention rafraîchie du jeu de domino, avec une mécanique maline d’attribution des tours de jeu pour savoir qui commence à choisir. Kingdomino est facile à apprendre, a un temps de jeu court, comptez environ 15 minutes, et un prix abordable.

Ce jeu est simple à jouer, mais propose toutefois des choix et des stratégies subtiles : quelle tuile placer où dans votre royaume.


Codenames

Un jeu d’ambiance, mais pas vraiment non plus. Un jeu par équipe de déduction de mots. Subtil et addictif, gros carton depuis sa sortie il y a quelques années. Vous pouvez même y jouer en ligne et gratuitement sur une plateforme dédidée.


Dixit

Un autre jeu de déduction, mais d’images celui-ci.

Un jeu poétique aux illustrations somptueuses pour ce jeu sorti en 2008. Le but ? Une personne doit faire deviner sa carte en un mot, une chanson, un mime, une expression. Les autres en choisissent une des leurs qui s’apparente à la description, on mélange le tout, et on doit alors voter sur la bonne carte. Si tout le monde trouve, la première personne ne remporte pas de points, pareil si personne ne trouve. Il faudra donc se montrer subtil pour que certains trouvent, mais pas tout le monde.

L’atout principal du jeu réside dans la beauté des illustrations des cartes. De nombreuses extensions sont sorties depuis. Pour commencer sa collection, le jeu de base ira très bien.


King of Tokyo

King of Tokyo est un excellent jeu de société facile à apprendre et amusant à jouer ! Dans King of Tokyo, tout le monde doit se battre pour devenir le seul et unique roi de Tokyo. Incarnez une créature gigantesque et affrontez-vous dans Tokyo à coup de dés.

Pour gagner la partie, il faut soit détruire Tokyo en accumulant 20 points de victoire, soit être le seul monstre survivant une fois le combat terminé. King of Tokyo est un jeu assez simple à jouer pour 2 à 6 qui peut être joué en environ 30 minutes.

Un très bon jeu pour commencer avec les jeux de dés !


Azul

Azul est l’un des jeux de société les plus beaux sur le marché, avec de belles tuiles en plastique lourd et solide. Construisez votre palais en plaçant les tuiles obtenues de manière subtiles dans votre palais. Vous marquez des points en fonction de la façon dont vous avez arrangé vos tuiles pour décorer votre propre palais. Azul peut être joué de 2 à 4 en 30 à 45 minutes environ.

Quand nous pensons à Azul, nous pensons à trois aspects : la simplicité, l’élégance et la beauté. Un incontournable du jeu de société !


Pandemic

OK, parler de pandémie dans un jeu de société en pleine… pandémie n’est peut-être pas la meilleure idée. Ou si, justement, parce qu’il y a un côté cathartique, et que dans ce jeu de plateau, sorti après l’épidémie de SARS, on peut vraiment se défaire de la crise sanitaire. Pas besoin d’attendre des vaccinodromes !

Pandemic est une excellente introduction au jeu de société coopératif, qui peut être un concept assez étrange. On ne joue pas l’un contre l’autre mais ensemble contre le jeu. Ca change tout !

Dans Pandemic, comme dans la vraie vie somme toute, le but principal du jeu est d’empêcher la propagation de maladies mortelles et contagieuses. Vous devez coopérer y arriver et sauver l’humanité. Chaque personne incarne un rôle spécifique qui lui confère une capacité spéciale dans le jeu pour aider l’équipe.

Tour à tour, vous vous déplacez à travers le monde pour éradiquer les maladies et trouver un remède. Le jeu peut se terminer lorsque la maladie est guérie ou que la maladie envahit le monde et ne peut pas être arrêtée. Les confinements n’y seront alors d’aucune utilité.

Il existe la version de base, un poil plus longue et complexe, et sinon, en 2021 est sortie une version allégée, Pandémie Zone Rouge, plus courte, plus accessible. Très bonne pour commencer.


Love Letter

Peut-être le jeu le moins cher de toute cette sélection. Un condensé de bluff, de plaisir ludique, pour moins de 10 euros.

Quand Love Letter est sorti en 2012, le jeu marqua les esprits. Un mini, micro, nano jeu de quelques cartes japonais de bluff, de guess, pour des parties ramassées de moins de 30 minutes.

Dans Love Letter, qui ne se joue qu’avec une petit deck de cartes, votre but est d’éliminer les autres ou de finir la partie avec la carte la plus élevée en main. Tout au long de la partie, vous allez jouer une seule carte à votre tour, qui aura un effet contre les autres. Love Letter est aussi épuré qu’efficace et malin. Rares sont les jeux aussi denses et intenses.


>>> À lire également : Les 25 jeux de société auxquels tout le monde doit avoir joué au moins une fois dans sa vie !

>>> Et encore d’autres recommandations de jeux pour commencer dans l’univers des jeux de société, ça se trouve ici sur la boutique Philibert.


Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous vous proposons un site sans aucune publicité. Nous entretenons des relations d’affiliation avec Philibert et Play-in. Ainsi, lorsque vous achetez un jeu en cliquant sur les liens menant aux boutiques, vous nous soutenez. Grâce à vous, nous pouvons obtenir une petite part des revenus. Ceci nous permet alors d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles.

Et vous, comment avez-vous commencé dans l’univers du jeu de société ? Quels sont vos conseils ?

4 Comments

  • Herve Jamois

    Pour ma part, c’était il y a deux ans… j’ai commencé lorsque mon fils a été en âge de recevoir des jeux de société en cadeau : quelqu’un lui a offert un Monopoly Junior et que je me suis dis : on en est encore là?! J’ai fait mes petites recherches de « Papa préoccupé par l’évolution de son fils » et… Bam! Le Mur.
    J’avais bien fait quelques apéros avec du jungle speed et autres loups garous. On avait un vieux dixit qui trainait à la maison… Mais rien ne pouvait me laisser imaginer qu’une révolution avait eu lieu et que j’en était complètement ignorant. Comment était-ce possible?
    Il faut dire que je suis cinéaste et que le tournant des années 2000 avait déjà été secoué par deux révolutions qui me touchaient énormément : le cinéma est passé d’argentique à numérique et les séries TV modernes ont débarquées…
    Mais le parallèle est frappant : lorsque les séries TV ont explosé entre 1995 et 2005 (Les Soprano, Deadwood, Breaking Bad, Mad Men, The wire etc…) il y avait toujours des individus pour dire que les séries ou les « feuilletons » c’était pas leur truc, que c’était pour les vieux dans les maisons de retraites ou les ménagères. Et on se disait que ces pauvres gens étaient bien inconscients de leurs propos et qu’ils ignoraient encore que quelque chose de nouveau venait d’apparaitre que le cinéma même ne savait pas faire et ne pouvais pas faire : développer des personnages forts sur plus de 10 heures!?! et sans tabou ni censure…
    Et bien cette fois, c’était moi le pauvre ignorant ! j’ai eu un sentiment de trahison et d’injustice : le monde avait tellement changé sans que je sois au courant.
    Alors j’ai recherché la liste des jeux à « acheter » pour mes enfants (ma fille allait aussi atteindre l’âge de jouer) et je suis tombé sur « ta liste », Gus. Je sais que ce n’est pas le vrai titre de ton article mais ces mots se sont gravés dans mon esprit en lettres de feu : « Les 25 jeux auxquels il faut avoir joué au moins une fois dans sa vie avant de crever »… Cette déformation de la phrase témoigne autant de mon désarroi d’alors, de ma santé fragile du moment que de ma boulimie naissante à rattraper ce retard !
    Je me suis inscrit à la ludothèque de ma commune pour découvrir et emprunter (j’en ai vite fait le tour et le confinement a réglé l’histoire), j’ai dépensé un peu trop au début chez Philibert et Agora jeux, puis j’ai appris à être patient et acheter d’occasion, tester et revendre… J’ai terminé ta liste et j’ai poursuivi mon chemin pour rattraper 20 ans de retard et me forger mes propres goûts tout en essayant d’influencer mes proches parce qu’il est compliqué de jouer seul et tellement bon de partager ; même si ma famille commenterait probablement que je les « saoule avec mes jeux! »
    Le jeu de société moderne a transfiguré ma vie, je vais mieux, je vais bien, je vais bien mieux ! Les jeux narratifs m’ont redonné goût aux histoires que les 25.000 films que j’ai vu dans ma vie ont fini par ternir (non je ne me trompe pas d’un zéro). L’impression de vivre toujours la même chose à l’écran s’est volatilisé en découvrant les scénarii de Time Stories, d’Unlock, Chronicle of Crime, et les voyages en terre du Milieu… (Le dernier Tarantino fait bien pâle figure face à Estrella Drive!)
    Et puis évidemment la profondeur, et la richesse de certains jeu à la complexité repoussante ne m’ont été accessibles qu’avec l’aide de Vidéorègles (Merci Yahndrev!!! mille fois, de savoir expliquer pas à pas, comme si on n’y connaissait rien, parce qu’en effet si on y vient c’est qu’on n’y connait rien, du moins au début… et puis avec l’habitude, on s’arrange bien de celle de Chaps (merci aussi, beaucoup!), plus concises heureusement car lorsque le jeu est bien balèze on ne peut se permettre des vidéorègles de 3 heures…).
    Mais quelle épiphanie ! C’est vraiment le pieds un bon gros jeu (Anachrony, Rising Sun, Newton, Time Stories, Kitchen Rush…) peut être même plus que le sexe (mais peut être aussi que je m’y prend mal!).
    Voilà, désolé pour ce message bien trop long mais s’il peut influencer un autre « Papa » qui vient de s’apercevoir que les grandes surfaces lui ont menti en vendant toujours les mêmes vieux jeux que dans les années 80, réarrangés à la sauce de la licence du moment… Alors c’est déjà ça ! J’ose espérer que ce travail accomplit (car c’en fut un) servira mes enfants, et quelques amis qui y sont venus à leur tour, et pourquoi pas donner du courage à un lecteur qui hésite à se lancer et s’investir dans les jeux.
    Car pour terminer, c’est quand même une jungle ! Des milliers de jeux chaque année depuis 20 ans! J’ai donc commencé par jouer les jeux familiaux, puis intermédiaires puis experts de tous les « Classements de l’année » de Gus and Co, VinD’jeu et Ludovox (mais évitez donc les vidéos de ce dernier qui font « vitrine de télé achat à l’emporte-pièce » et ne vous aideront jamais, ni à jouer ni à choisir de jouer…). Je ne veux décevoir aucun lecteur, aussi je me garderais bien de dresser une liste ludique des titres que j’ai conservé dans ma ludothèque (Ah oui, il y a ça aussi : prévoir de la place, beaucoup !) mais je te remercierais bien une dernière fois Gus, pour tes articles et ta façon d’élaguer dans l’offre ludique : dire qu’un jeu n’est pas terrible, c’est tellement salvateur pour le lecteur, parce que pour les amateurs un peu perdus, comme je l’étais, ça fait un de moins à essayer ! Et aussi il m’est maintes fois arrivé de jouer un jeu qui a fait le buzz et de n’en tirer qu’un intérêt limité voire inexistant, alors on se sent idiot, malgré tous les diplômes universitaires, on se dit qu’on est passé à côté et parfois on se sent rassuré de lire qu’on n’est pas le seul à trouver ce jeu sans intérêt (la plupart des autres sites reste éminemment poli envers tous les jeux…)
    Derniers conseils aux débutants, les jeux familiaux sont devenus riches, palpitants et parfois profonds. (Jamaica, Takenoko, 7 Wonders, Fertility…).
    Les versions « Junior » destinés à vos enfants, contrairement « au stupide Trivial pursuit junior » par exemple, ne sont pas une version allégée, mais souvent une version repensée pour être jouée par des enfants/ados et devient la plupart du temps un meilleur jeu que l’original car on s’est imposé dans le cahier des charges de raccourcir le temps de jeu et d’enlever les fioritures pour garder l’essence même du jeu. (Catan, Aventuriers du rail, Andor… JUNIOR bien sûr !) Personnellement je préfère jouer à ces versions, même entre adultes, car le gameplay est plaisant mais ne justifie pas d’y passer plus d’une heure à mon avis !
    Ultime conseil, les « gros jeux » qui sont réédités après plusieurs années, le sont souvent parce qu’ils sont vraiment bons et qu’ils vieillissent bien ! Aussi, acheter d’occasion un vieil exemplaire du jeu et à l’aide d’une imprimante et des nouvelles règles, réadapter le jeu reste une économie immense et une tâche facile (Egizia, Endeavor, Tikal, King of Tokyo etc… reviennent à 20 euros au lieu de 40 à 70 euros !). Renseignez-vous également sur les extensions des jeux que vous aimez et demandez-vous si le matériel de base ne suffit pas à jouer avec les nouvelles règles… Enfin, si un jeu vous plait, jouez y, ne le reléguez pas dans un coin pour bouffer toujours plus de « nouveautés ». Vous verrez que les jeux qui buzzent et sont dit « incontournables » vont disparaitre naturellement 1 ou 2 ans plus tard : c’est qu’il n’étaient pas si bon après tout !
    Bonne chance et je vous envie d’avance de découvrir tout cela…
    Hervé JAMOIS

  • Antony

    Au sein de notre foyer, ça nous a pris ça un peu par hasard, début 2020 quelques semaines avant le début de la crise du Covid, via une video You Tube je dirais…Ca nous a bien aidé à tenir pendant cette période difficile. On a commencé par The Mind et Kingdomino. The Mind ne nous a pas du tout plu, en revanche gros succès de Kingdomino…Et puis de mon côté mon abonnement à Boargame Arena m’a permis de me familiariser, j’ai pu essayer, découvrir d’autres jeux, d’autres mécaniques. Depuis notre collection s’est bien enrichi, avec de beaux succès mais aussi des déceptions, mais je pense que c’est le lot de tout le monde : on adore Skull King, Les Aventuriers du Rails Europe, Abyss Conspiracy, Trek 12, Très Futé, Lost Cities, Gang Of FOur, Las Vegas, Azul mais paradoxalement on a pas trop accroché à Love Letter…J’ai remarqué qu’au sein de ma petite famille les jeux plus complexes étaient plus difficile à imposer, j’y vais donc doucement. Pour les jeux d’ambiance je n’ai pas encore trouver le graal! Je viens d’acheter Pandemic zone rouge, It’s Wonderful Word, et je m’éclate à Seven Wonders Duel sur Board Game Arena, ce jeu est vraiment incroyable. Merci pour vos articles toujours passionnant.

  • Delioncourt

    Très bonne sélection. J’ajouterai Medevial Academy pour les base du draft.
    Autre chose, je ne comprend pas pourquoi c’est Code Name qui est mentionné dans beaucoup de classements et pas Decrypto. J’aime bien Code Name mais je préfère tellement Decrypto !

  • Camille

    Ici j’ai découvert les jeux de société « modernes » un peu différemment : l’activité de ma petite entreprise s’étant subitement arrêté avec la crise sanitaire (mes clients étaient principalement des touristes à Paris), j’ai cherché une activité de location pour les familles et il m’a paru évidement qu’il fallait proposer de la location de jeux.

    Pour les familles comme la mienne : des curieux, qui ne sont pas des gros joueurs ni familiers des jeux de société, qui ont envie de tester des jeux, qui sont sensibles à une économie plus responsable (et qui n’ont pas forcément une ludothèque/asso à proximité)…pourquoi acheter des jeux auxquels on ne jouera peut être que quelque fois (et en occasion, on trouve peu les jeux cités dans cet article) ?

    Et j’ai commencé à chercher des infos (merci Gus & Co pour tous les articles que j’y ai lu !) et nous avons commencé à jouer en famille (à 2 ou avec nos ados) : Kingdomino, Skyjo, Fiesta de Los Muertos ont été nos 1ers jeux.
    Nous restons des joueurs très occasionnels et plutôt de jeux « faciles » (et avec des règles rapides à comprendre !) et nous avons découvert de très bons moments en famille (et une bonne façon de sortir nos ados de leurs écrans de temps en temps !).

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :