Jeux de plateau

Magic innove avec des nouveaux boosters. Ils sortent aujourd’hui

Temps de lecture: 3 minutes

Zendikar Rising, c’est le nouveau bloc de cartes Magic qui sort aujourd’hui, vendredi 25 septembre. Avec un tout nouveau format de boosters.


Le tout nouveau bloc de cartes pour Magic: The Gathering arrive aujourd’hui en boutique. Il s’appelle Zendikar Rising, ou La Renaissance de Zendikar, en VF. Ce bloc contient 280 nouvelles cartes, comme la plupart du temps avec les blocs Magic. Jusque-là, rien de nouveau sous le soleil de Magic.

Sauf que pour la toute première fois de son histoire, Magic innove avec un tout nouveau type de booster. Les Set Boosters. Ils proposent de superbes illustrations, mais surtout, la possibilité d’y trouver jusqu’à quatre cartes rares, dont une ou plusieurs mythiques rares.

Des Boosters Magic originaux

Commençons par le début. La chose la plus importante à savoir sur ces tous nouveaux Set Boosters c’est qu’ils ne sont pas prévus pour être utilisés en format draft. Si vous jouez à Magic, ou à 7 Wonders, ou à tout autre jeu de draft, vous connaissez la mécanique. Dans Magic, tout le monde reçoit un booster, i.e. un paquet de cartes, scellé, on l’ouvre, on choisit une carte, et on passe le reste autour de la table. On fait tourner. Pour finalement réussir à créer un nouveau deck par personne, que l’on va alors utiliser pour jouer.

Donc non. Ces tous nouveaux packs Set Booster sont plutôt prévus pour être collectionnés. Ils sont d’ailleurs un poil plus chers que les boosters ordinaires, environ 1 euro de plus.

Chaque pack est conçu pour inviter au voyage. Le premier tiers du booster est conçu comme une intro. Sur le dessus du paquet vous allez pouvoir trouver un visuel en pleine carte. Suit alors une carte terrain.

Puis viennent ensuite six cartes communes et peu communes, toutes liées à un thème. Ce nouvel aspect renforce ainsi l’aspect thématique, narratif, immersif et cohérent du booster, et du jeu par conséquent du jeu. De quoi infuser une certaine forme d’inspiration pour la construction de deck.

Après ces six cartes vient ensuite la… « pièce de résistance », le deuxième tiers. La première de cette deuxième partie est une carte avec une illustration particulièrement riche.

Vient ensuite une « wildcard », une carte aléatoire, qui peut être rare, ou pas. Puis vient ensuite une carte rare, ou mythique, voire une ou deux autres supplémentaires. Si vous avez de la chance et que c’est la bonne pioche / booster, vous pourriez ainsi vous retrouver avec quatre cartes rares dans un seul paquet !

Enfin, dans le dernier tiers, se trouve une carte de pub, que l’on peut également utiliser comme jeton à placer sur d’autres cartes (des +1 +1). Ces cartes pub et jetons font partie des boosters Magic depuis des années.

En lieu et place de ces pub / jetons, vous pourriez également vous retrouver avec une carte de mini-jeu. Une carte de quoi vous occuper 5-10 minutes, rien de plus. Une sorte de micro-espace ludique et frivole, un jeu dans le jeu. Parce que pourquoi pas. 

Mais ce n’est pas tout. Vous pourriez également vous retrouver avec une carte de The List. Il s’agit en réalité de 300 cartes tirées des 27 ans (!) d’histoire de Magic. Archéologie, donc. Cette carte spéciale appartenant à cette catégorie spécifique se distingue avec l’indication « The List » dans le coin inférieur gauche.

Au de la situation sanitaire et des soucis de production, il est possible que ces nouveaux boosters connaissent un certain retard, voire même une possible rupture temporaire en cas de gros succès. À noter que Jumpstart est aussi à la bourre.

À moins que tout cela soit une manigouille à la Apple pour générer une forme de rareté, et donc susciter un intérêt. Ce qui est rare est précieux…

Ha et encore une chose, ces boosters n’existent qu’en anglais.

Vous pouvez trouver ces nouveaux boosters d’extension La Renaissance de Zendikar chez Philibert ici,

Et également chez Magic Bazar ici.

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :