Critiques de jeux,  Jeux de plateau

Le jeu du jour : Pour une Poignée de Meeples

Temps de lecture: 4 minutes

Pour une Poignée de Meeples, de quoi ça parle ?

D’une ville au far-west avec différents habitants qui se baladent et se rencontrent. Tout ça sous la forme de meeples de couleurs. Les ouvriers (bruns) font ceci, les bandits (rouges) font cela, etc.

Pour une Poignée de Meeples est un jeu de placement d’ouvriers, on n’est pas ici dans un jeu narratif. Mais quelques mécaniques subtiles et intégrées (la dynamite, la maison-close, les duels) permettent de conférer au jeu un certain semblant de cohérence. Un ITHEM à 3 sur 5

Et comment on joue ?

Pour une Poignée de Meeples reprend le Mancala, également appelé Awalé, ce jeu traditionnel ancestral africain que l’on retrouve également dans Longhorn et Five Tribes

À son tour, on choisit une case avec un ou plusieurs meeples, et on égraine, dans un sens ou dans un autre, à choix. Et pour chaque meeple déposé par case, on résout l’action correspondante en fonction de la couleur du meeple

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que cela

Sauf que

Selon la couleur du meeple déposé à son tour, et selon celle des meeples déjà présents, l’action change : pioche de cubes dans un sac, construction d’un chapiteau

Les cubes piochés du sac permettent principalement de construire de nouveaux chapiteaux sur le plateau et d’améliorer ceux déjà placés. Tout ceci pour rafler des points en fin de partie. Mais pas que. Les chapiteaux sur le plateau permettent aux personnes qui les possèdent de piocher des cubes lorsque des meeples s’y arrêtent, Monopoly-style, à peu près

Si les règles s’expliquent en une fraction de secondes, il faut encore bien saisir les couleurs, les actions et interaction de et entre chaque meeple

La VO

Et comment on gagne ?

Au début de la partie on place un certain nombre de lingots d’or sur le plateau en fonction du nombre de personnes à la table. Quand tous ces lingots ont été pris, échangés contre des cubes « or » piochés du sac, la partie prend fin

Quand le cimetière est complet, parce que… duels, la partie prend également fin

Et enfin, on début de la partie on place trois cubes rouges dans la prison pour représenter la dynamite. Cubes rouges que l’on va peu à peu placer dans le sac en mode « bag-building ». Quand les trois dynamites ont été piochées, paf, la partie prend également fin

Et là, décompte :

  • 1 point par cube d’or
  • 10 points par lingot
  • Les points par chapiteau construit, soit 5 pour un chapiteau simple, soit 10 pour un chapiteau amélioré

Donc trois manières de remporter des points. C’est simple, c’est fluide, c’est clair ! On peut toujours garder un œil sur sa propre avancée et celle des autres

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Pour une Poignée de Meeples atteint un 4/5

Pourquoi ?

Parce que dans Pour une Poignée de Meeples on peut provoquer les autres en duel, en plaçant d’abord un meeple sur un emplacement, puis un autre pour le déclencher. Le meeple victorieux pioche un gros paquet de cubes du sac. Et le coup des chapiteaux permet également d’embêter quelque peu les autres. S’ils déposent une certaine couleur de meeple, on pourra alors piocher des cubes soi-même. Donc une interaction assez directe, mais pas très, trop belliqueuse

À combien y jouer ?

Le jeu indique de 2 à 4. Toutes les config tournent bien, mais c’est à 4 que le jeu devient le plus chaotique, donc le plus fun, et c’est ainsi que Pour une Poignée de Meeples devrait être joué, en mode relax-délire, pas tellement en mode contrôle

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu est proposé dès 14 ans, mais peut très bien l’être dès 10-12 ans. Il suffit de comprendre les interactions entre les différentes couleurs, et c’est tout. 14 ans me semble un poil exagéré pour un jeu familial, familial+

Alors, Pour une Poignée de Meeples, c’est bien ?

Oui, c’est pas mal du tout. C’est surtout fun, foutraque et chaotique, et ça se joue vite, en un trentaine de minutes, max 45′

Maintenant, il ne faut pas prendre le jeu pour ce qu’il n’est pas. Pour une Poignée de Meeples est un pur Familial+, max ++, qui tombe à pic pour Cannes et son public plutôt familial. Est-ce que les éditeurs planifient leurs sorties en fonction des salons, des types de public ? Plutôt familial+, ++ pour Cannes (hello Wild Space), et plutôt gros jeux pour le public plus connaisseur pour la Gen Con et Essen ? Certainement !

Pour une Poignée de Meeples est un pur jeu Casual, léger, qui se joue un dimanche aprem pour passer un petit moment ludique en famille, entre amis. Il ne faut pas chercher ici le jeu de l’année, le jeu indispensable, Pour une Poignée de Meeples est un petit jeu fun, qui n’a d’autre prétention que de divertir et de poser quelques choix subtils : quels meeples rafler et sur les quelles cases les déposer

🔴 Pour une Poignée de Meeples score final :

Note : 4 sur 5.

Ce qui nous a plu ❤️️

✅ Une bonne exploitation de l’Awalé

✅ Une interaction plutôt piquante grâce aux duels et aux chapiteaux construits

✅ La possibilité de choisir le sens de l’égrainage : à gauche, ou à droite ?

✅ La mécanique de duel : on lance un dé, et on peut le relancer si la valeur (=la couleur) de son meeple supérieure. Le plus haut tirage remporte la rencontre. Simple, basique, efficace

Ce qui nous a moins plu ⛔️

❌ Une aide de jeu, un résumé du jeu catastrophique, bourrée d’erreurs et d’incohérences. Fiez-vous aux visuels et non au texte, calamiteux !!!!!!!

❌ Une entrée de jeu pas si facile que ça : il faut se rappeler de chaque couleur des meeples et leurs interactions avec les autres

❌ Un jeu presque le cul entre deux chaises : pas assez fun et léger pour en faire un party-game, pas assez riche et complexe pour en faire un jeu conséquent

❌ Attention à l’effet Kingmaker : si quelqu’un joue « mal », il peut offrir des points, beaucoup de points sur un plateau à la personne suivante

Et encore une chose

Vous pouvez trouver Pour une Poignée de Meeples chez Philibert ici

Pour une lecture plus agréable, plus confortable, notre blog ne vous propose aucune publicité, aucun contenu sponsorisé ! Nous espérons que vous appréciez. Dans un souci de transparence, pour votre information, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez un jeu en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une (minuscule) part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

  • Auteur : Jonny Pac
  • Illustrateur : The Mico
  • Éditeur : Super Meeple pour la VF
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (toutes les config tournent bien. À 4 c’est peut-être le plus fun et foutraque)
  • Âge conseillé : Dès 14 ans (également possible dès 10-12 ans)
  • Durée : 30′ (45′ max)
  • Thème : Western
  • Mécaniques principales : Awalé, placement d’ouvriers

5 Comments

  • Schwarzie

    Avec le risque de passer pour un Game Mechanisms Nazi, je tiens à noter que ce jeu n’est pas un jeu de placement d’ouvriers. C’est juste le mécanisme de l’awalé/mancala, avec tous les meeples lâchés qui s’activent et une activation dépendante de la couleur.
    Il n’y a pas de draft d’actions. En tous cas pas plus que dans Five Tribes ou l’awalé.

  • YellowDice

    Tiens, cette mécanique de l’Awalé me fait penser à un autre jeu, Dust in the wings, où l’on doit laisser derrière soi un p’tit papillon chaque fois que l’on avance d’une case … mais je suis un peu hors sujet là …..

À vous de jouer ! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :