Oath, le jeu de 2020 qui buzze déjà

Temps de lecture: 2 minutes

Oath est un jeu plateau annoncé pour 2020 et qui bruisse déjà sur la toile

Il faut se méfier des buzz. Souvent, ils annoncent un jeu mi-moyen, mi-moisi, souvent décevants au final. Trop d’attente ? Buzz conspué, monté de toute part par le service comm de l’éditeur ?

Mais parfois, parfois, rarement, un buzz parvient à annoncer un jeu tonitruant, surprenant, passionnant. Ce fut le cas à la fin 2018 quand les médias généralistes se sont emparés de Wingspan, qui a fini par connaître le succès qu’on lui connaît en 2019 (on attend toujours l’extension). Ou Root, juste une année, qui a également bien buzzé et qui n’a pas déçu. Et ça tombe bien, en parlant de Root, parlons ici de Oath, du même auteur et éditeur

Oath

Un jeu récemment annoncé sur les réseaux sociaux pourrait être un carton de 2020. Plus tôt ce mois-ci, Leder Games a annoncé la publication de Oath: Chronicles of Empire and Exile. Oui, Leder Games, LES Leder Games, ceux qui ont sorti le palpitant Root. Avec toujours le même auteur, Cole Wehrle

Ce nouveau jeu avance un format Legacy, dans lequel les règles et les objectifs changent après chaque session en fonction de ce qui s’est passé lors de la précédente partie

Mais

Contrairement aux autres jeux « traditionnels » Legacy, dans lesquels on destroy les pièces et le matos, dans Oath on peut « réinitialiser » / reset la partie à tout moment pour changer de trajectoire narrative ultérieure. En un mot : rien de fixe, jamais, avec des impacts pour la suite. Bref, un Legacy narratif, disruptif

Sachant que l’issue d’une partie détermine les conditions de départ de la prochaine partie, ainsi que les objectifs et les stratégies. Le plateau, la carte changera également après chaque partie, de quoi conférer des myriades de possibilités et d’ouvertures aux joueurs et joueuses

Juste au moment post-Essen où se disait qu’on avait fait le tour des Legacy et que les jeux finissent par tous se ressembler que paf ! Un jeu parvient à tout réinventer et proposer une expérience différente

Et oui, c’est à nouveau le talentueux et rocambolesque Kyle Ferrin qui s’y colle aux illus, vous l’aurez reconnu, le même que pour Root

Bref, Oath sent très, très bon. Du Legacy narratif, disruptif. On vous en reparlera pour sûr à sa sortie. Vivement 2020

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.