Neta-Tanka. Indien vaut mieux que deux tu l’auras

Temps de lecture: 4 minutes

Neta-Tanka, de quoi ça parle ?

Le pitch :

« Le long de la Grande Rivière Gelée, vit la tribu des Ojelés. Ses membres vivent en harmonie avec la Nature. La tribu obéit aux lois des Quatre Anciens, eux-même dirigés par le plus vénérable des Anciens : le Neta-Tanka.

Lorsqu’arrive le crépuscule de la vie du Neta-Tanka, les Ojelés se réunissent sur les Terres sacrées pour lui désigner un successeur. Durant cette cérémonie, chaque clan présente un jeune chef qui devra montrer sa générosité et sa capacité à pourvoir aux besoins des siens, afin
de devenir le nouveau Neta-Tanka ! »

Autrement dit, d’indiens. On incarne une tribu ancestrale, et le but est de devenir le ou la cheffe de clan

Neta-Tanka n’est de loin pas un jeu narratif. On passe sa partie à courir après les ressources et compléter des actions, des constructions (tipis, bien sûr, et totem, aussi). Oubliez l’aventure, on est ici dans un pur « jeu à l’allemande »

Dans Neta-Tanka, incarnez une tribu nomade pour chercher des ressources, construire des tipis et un totem

Du très, très classique, saupoudré toutefois de quelques petites mécaniques subtiles

Et comment on joue?

Neta-Tanka est un jeu de placement d’ouvriers d’indiens. À son tour, on place un indien sur le plateau central pour effectuer une action, mais plus tard, une fois tous les meeples de tout le monde posés. On peut récupérer : de la viande, du bois, des champignons comestibles, de la peau et de l’os sacré pour construire son totem. Du très, très classique

Avec un soupçon d’originalité toutefois

Certains meeples restent en place entre un tour et l’autre, à la Couleurs de Paris, pour activer une case au tour prochain, de quoi anticiper sur les événements prochains

Et également, et c’est le cœur et le sel du jeu, toutes les actions sont reliés par un petit chemin qui dispose d’une action bonus gratuite. Si on a réussi à poser deux meeples de sa propre couleur (ça marche aussi à deux, voire plus loin), on obtient alors cette action supplémentaire extrêmement lucrative

Et comment on gagne ?

Quand la pioche des cartes « commerce » est épuisée, des cartes que l’on pose au fil de la partie qui affiche une case action qui change chaque manche, 4 à deux, 6 à 3, 9 à 4, on procède au décompte final

On score :

  • Pour le nombre de ses tipis construits
  • Pour le nombre de jetons « nourriture » obtenus
  • Pour la hauteur de son totem, avec un système de majorité
  • Pour ses cartes « artisanat » complétées, des objectifs personnels
  • Pour sa carte objectif secret reçue en début de partie
  • Pour sa thune ses jetons générosité restants

Bref, pas véritablement une salade de points de victoire

Par ailleurs, si le jeu ne propose pas de piste de score qui permet de voir où tout le monde se situe, même si on ne peut pas suivre tous les scores actuels de tout le monde en détail, soi-même y compris, on a un peu plus d’idée que dans Wingspan, un jeu au pur scoring à l’aveugle. Un peu…

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Neta-Tanka atteint un 2/5

Pourquoi?

Parce que dans Neta-Tanka, on passe surtout sa partie à bloquer les autres, à les empêcher d’atteindre cette case-ci, cette action-là, avec toutefois une quête à la majorité en totem ainsi que la petite mécanique subtile et savoureuse « d’activation » de la forêt (pour rajouter bois et champi) et de la fumerie (pour rajouter bidoche et peau). Si quelqu’un le fait, pouf, ces ressources apparaissent, sinon, niet

Pas une interaction directe non plus, on ne peut jamais bastonner les autres tribus

À combien y jouer ?

On peut y jouer de 2 à 4

Mais

À 2, comme dans nombreux jeux de plateau actuels, on doit prendre et jouer avec deux couleurs, ce qui augmente la difficulté de savoir quelle couleur poser pour activer quelle liaison

Mouaif

L’avantage toutefois à deux est que le jeu fonce, il en devient hyper fluide

À 4, ce qu’on gagne en « interaction » on le perd en fluidité, avec un petit côté Analysis-Paralysis qui risque d’ankyloser la partie

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu est prévu dès 14 ans, c’est une excellente estimation au vu de la richesse, de la complexité du jeu

Alors, Neta-Tanka, c’est bien ?

C’est pas mal du tout

Vous aimez les jeux de placement, de majorité, de course aux objectifs, aux ressources ? Vous allez kiffer Neta-Tanka

Maintenant, non, Neta-Tanka n’est pas, selon nous, le jeu de l’année. Trop de déjà-vu : ressources, objectifs. Rien de neuf sous le soleil

Neta-Tanka parvient toutefois à proposer quelques petites suffisamment subtiles et originales pour réussir à intéresser. À passionner, non, à intéresser, oui

🔴 Neta-Tanka, score final : 4/5

Ce qui nous a plu 👍

✅ Des règles extrêmement claires, limpides et didactiques

✅ La mécanique des liaisons

✅ Les meeples qui restent en place sur certaines actions pour rester le prochain tour

✅ Des pictos clairs qui fluidifient le jeu. Tout y est limpide

✅ Parler de « générosité » plutôt que de monnaie. Une belle allégorie sur nos sociétés capitalistes contemporaines. Ètre et / ou avoir. Mais je m’emballe

Ce qui nous a moins plu 👎

❌ Encore un énième jeu qui allie placement d’ouvriers, ressources et objectifs

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Neta-Tanka ici

Et vous pouvez trouver Neta-Tanka chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et également chez Magic Bazar ici,

Et si vous habitez en Suisse, chez Helvétia Games Shop ici

  • Auteur : RV Rigal
  • Illustrateur : Quentin Regnes
  • Éditeur :  La Boîte de Jeu
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (mais comptez plutôt 2 à 3)
  • Age conseillé : Dès 14 ans (très bonne estimation, pas moins)
  • Durée : 90′ environ
  • Thème : Indiens
  • Mécaniques principale : Placement d’ouvriers, objectifs

9 responses to Neta-Tanka. Indien vaut mieux que deux tu l’auras

  1. snaketc says:

    Tout à fait d’accord avec votre critique sauf sur l’interaction. Car on joue toujours par rapport aux autres et il faut toujours voir si ce que l’on gagne est plus intéressant que ce que l’on peut faire perdre.

      • snaketc says:

        J’aurais envie de dire 4 mais selon la définition du niveau ça ne fonctionne pas, alors un 3 😏.
        Quand on y joue en solo, on voit bien la différence.

      • Paul says:

        Un petit apparté pour signaler que le prochain jeu de la Boîte de Jeu, It’s a Wonderful World, arrivera vers novembre si tout va bien. Et ça a l’air d’être une bombe !

        • Gus says:

          Oh top, merci pour l’info Paul, me réjouis de le découvrir à Essen (probablement)

  2. Score says:

    Salut Gus,
    Lecteur assidu, je me décide à poster.
    Encore un article de qualité, gusandco est devenu mon site de référence pour les jds : De l’objectivité, un brin d’humour, des explications claires, une analyse comme je les aime avec souvent un « Mais » en fin d’article, qui évite un achat compulsif. 😁 Et surtout cette liberté d’écriture qui peut dire quand un jeu n’est pas bon et toujours avec classe.
    Merci pour ce site de qualité qui détrône sans hésitation d’autres se voulant « pro ».
    Bonne journée.

  3. Gab says:

    Tout à fait d’accord avec Score !
    Gus&Co est d’intérêt publc !

    • Gus says:

      Ooooooh vous nous accordez trop de crédit, nous sommes juste une bande de passionné.e.s de jeux, c’est tout, sans aucune prétention autre que de vouloir partager notre kif, rien de plus

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.