Prehistory. Viens chez moi, j’habite dans une caverne

Temps de lecture: 4 minutes

Prehistory, de quoi ça parle ?

Tout. Est. Dans. Le. Titre

On incarne une tribu d’hommes et de femmes préhistoriques, le but est de trouver à manger, de procéder à des rituels chamaniques et de partir explorer des territoires

Prehistory est un pur jeu « à l’allemande », comprenez par-là aux mécaniques ripolinées et mises en avant, mais le thème est quand même bien intégré et toutes les mécaniques essaient d’être cohérentes

Et comment on joue?

Rhoooo là là, comment expliquer en 1-2 paragraphes toutes les mécaniques de Prehistory

Pour faire « simple », on choisit une action disponible au centre du plateau en défaussant le cube « ressource » correspondant. Les actions possibles sont : chasser, cueillir, pêcher, faire une cérémonie, migrer, peindre des fresques rupestres

Voilà, c’est tout. Pas compliqué

Vraiment?

Oh non, c’est loin d’être le cas

Le jeu est découpé en quatre saisons, forcément. En hiver, on remet tout à zéro, on réajuste le plateau. En printemps, on choisit les actions précédemment citées. En été, on refait les mêmes actions, mais en payant avec « d’autres » ressources. Puis enfin, arrive l’automne, on peut déplacer ses meeples sur le territoire

« D’autres » ressources ?

Oui, c’est tout le sel (et le casse-tête pied) du jeu. Chaque cube, chaque ressource peut être utilisée de deux manières, selon où et comment elle est acquise. On place alors le cube à endroit spécifique de son plateau perso pour indiquer ce que le cube représente : soit une ressource, soit une action que l’on pourra dépenser lors de l’été

Voilà, c’est tout

Vraiment ?

Minute, papillon 🦋

En plus du plateau central avec toutes les actions dispo, en plus de son plateau perso, comme si ça ne suffisait pas, il y a encore un territoire annexe composé de tuiles sur lequel on va pouvoir déplacer ses meeples pour aller récolter, construire ou se positionner près de pierres sacrées pour scorer en fin de partie

Si les règles sont plutôt bien rédigées, bourrées d’exemples, elles sont compacts et demandent d’être lues et relues pour bien cerner comment toutes les actions, les phases s’imbriquent les unes dans / avec les autres

Et comment on gagne ?

Grosse, grosse salade 🥗 de points de victoire

Après cinq manches, on score :

  • Ses fresques réalisées sur son plateau perso
  • Ses animaux chassés, cartes et jetons multipliées
  • Ses jetons « cueillettes »
  • Ses mégalithes trouvés sur / jouxtés sur le territoire
  • Ses cartes « objectifs

Donc beaucoup, beaucoup d’éléments divers et variés. Autant dire qu’on nage, qu’on joue à « l’aveugle », à la Wingspan on ne sait ni combien de points on a, ni de combien les autres en disposent. Autrement dit, c’est le flou total et artistique et on prie pour que ça passe à la fin

Interaction ?

Sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux, Prehistory atteint un 2/5

Pourquoi?

Parce que dans Prehistory, on ne peut pas s’en prendre directement aux autres, mais on peut les bloquer en chouravant des cartes objectifs ou chasse ou se déployer sur le territoire avant, mieux que les autres. Voire en payant des ressources pour changer le type de cubes nécessaires pour une action en procédant à une rotation de petits disques d’indication

En une phrase, Prehistory propose des blocages et non des confrontations

À combien y jouer ?

On peut y jouer de 2 à 4

Toutes les configurations fonctionnent bien, il faut toutefois relever qu’à 4, si « l’interaction » est plus vive, le rythme, la durée du jeu s’allongent et ça se ressent

À partir de quel âge y jouer ?

Le jeu indique dès 12 ans. C’est optimiste, au vu de sa complexité. Comptez plutôt 14, 16 ans, même

Alors, Prehistory, c’est bien ?

Non, mais vraiment pas

Et pourquoi ?

Parce que le jeu est très, très, trop touffu. Les cubes, utilisées de deux manières, du coup on se mélange les pinceaux. Les différents plateaux à gérer. Les cartes, chasse et objectifs. Et puis enfin, le territoire à gérer en plus. On ne sait pas où donner de la tête, et c’est le cas de le dire

Prehistory est du pur Hard Fun en mode Brainburn ou MindFuck 🧠. Comment faire simple quand on peut faire compliqué. Si toutes les mécaniques finissent par s’imbriquer de manière… « fluides », on passe sa partie à faire au mieux, à gérer tout ce joyeux foutoir pour finir par croiser les doigts que les points finaux suffiront pour gagner

Bref, au final, Prehistory est un jeu qui se subit plus qu’il ne s’apprécie

🔴 Prehistory, score final : 2/5

Ce qui nous a plu 👍

✅ Des mécaniques plutôt cohérentes avec le thème : chasse, pêche, cérémonies, expansion…

✅ Un EcoScore exemplaire

✅ Des règles claires, bien que denses

✅ Un travail de ouf de création, il faut dire ce qu’il est

✅ Très peu de hasard, on peut planifier ses 3, 4 prochains tours

✅ Les disques d’indication qui peuvent se tourner pour s’arranger, bloquer les autres

Ce qui nous a moins plu 👎

❌ Très, trop touffu. Comment faire simple quand on peut faire compliqué

❌ Une (longue) première partie jouée « à l’aveugle » pour apprendre à tout maîtriser

❌ Des cubes utilisés de deux manières, de quoi se tromper facilement

❌ Besoin d’une table de 600m2, au moins, pour pouvoir déployer tout le matériel de jeu

❌ Un jeu qui se subit plus qu’il ne s’apprécie

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Prehistory en français ici

Et vous pouvez trouver chez Philibert ici

Pour vous proposer une expérience de lecture plus agréable, nous ne vous proposons aucune publicité et tentons de rester le plus simples possibles. Notre équipe prend soin de recommander des jeux et espérons que vous apprécierez! Juste pour que vous le sachiez, Gus&Co entretient des relations d’affiliation avec Philibert. Ainsi, si vous achetez quelque chose en cliquant sur nos liens, nous pouvons obtenir une petite part des revenus, ce qui nous permet d’acheter d’autres jeux et de continuer à pouvoir vous proposer de nouveaux articles

Et vous pouvez également trouver Prehistory chez Magic Bazar ici

  • Auteur : Attila Szőgyi
  • Illustrateurs : Attila Szőgyi, Gyula Pozsgay
  • Éditeur :  Les Hongrois de A-Games
  • Nombre de joueurs et joueuses : 2 à 4 (mais comptez plutôt 2 à 3)
  • Age conseillé : Dès 12 ans (mais comptez plutôt 14, 16 ans)
  • Durée : 30′ par personne. Donc 2h à 4
  • Thème : Préhistoire
  • Mécaniques principale : Ressources, actions, objectifs