Comment réaliser un porte-cartes pour aider les enfants à jouer. Fastoche

Temps de lecture: 2 minutes

Certaines personnes, en particulier les enfants, mais pas que, peuvent avoir du mal à tenir les cartes dans leurs mains.

Il y a différentes méthodes pour résoudre ce problème, comme mettre les cartes sur la table derrière un paravent.

Il y a aussi la possibilité de construire un porte-cartes. Il en existe différents styles, du plus basique au plus sophistiqué. Celui que nous vous proposons est un juste milieu. Il ne demande pas beaucoup de matériel, est facile à construire, même, pourquoi pas, avec des enfants, et pourra être personnalisé par ceux-ci.

Pour réaliser cet éventail, il faut :

  • du carton
  • du papier épais
  • une agrafeuse
  • des ciseaux ou un cutter
  • de la colle
  • un compas (ou un cache-pot, si, comme moi, vous n’avez pas de compas. Ou si vous avez L’Île au Trésor, utilisez son compas 😉)
  • un crayon (gris, de bois, à papier, comme vous voulez)

La première étape consiste à couper un cercle dans le carton.

Ce cercle sera la base de notre éventail. On va le couper en deux, par le milieu.

On va ensuite couper un cercle plus petit dans le papier épais (ou le carton, si celui-ci n’est pas trop épais).

Ce bout sera la deuxième partie de notre éventail.

On le pose sur le premier demi-cercle de carton, on coupe ce qui dépasse, et on agrafe au milieu, en petit demi-cercle.

On colle ensuite un deuxième demi-cercle de papier épais par-dessus le premier, ce qui évite d’avoir des agrafes visibles.

On fait de même de l’autre côté du grand demi-cercle.

Dans le carton, on découpe une petite bande, qui servira de pied, dans laquelle on va faire une encoche.

On marque la profondeur de l’encoche sur le porte-cartes.

On coupe l’encoche dans le porte-cartes

Et il ne reste plus qu’à monter, et décorer pour les plus artistes et créatives.

Les enfants de Gus (4+5 ans) en train de jouer avec mes porte-cartes

Ce modèle s’inspire des présentoirs slash portes-cartes slash éventails de Pikoko, jeu que j’ai chroniqué ici-même.

Un dernier conseil pour finir

Ces photos sont celles que j’ai prises lors de la conception du premier modèle. Je pense qu’il vaut mieux prendre du carton fin que du papier épais pour faire le petit demi-cercle, l’ensemble sera plus rigide.

N’hésitez pas à partager vos créations, et les décorations que vous avez réalisées.

En bonus, un autre porte-cartes, encore plus simple, pour celles et ceux qui n’ont pas le temps, pas le matériel, ou pour qui il est trop compliqué de glisser les cartes dans l’éventail.

En pliant une simple feuille A4, on peut faire un porte-cartes plus accessible.

Pour les plus maladroit.e.s, on pourra garantir la solidité avec des cales sur la table, ou en utilisant un papier plus rigide.

Cet atelier bricolage vous a été proposé par Clément, membre de la Team Gus&Co.

On attend et on se réjouit de votre retour. Balancez vos photos!

7 Comments

  1. Sinon faut acheter l’extension Asie des Aventuriers du rail. On trouve dans la boîte des portes cartes en bois nécessaires au mode coopératif.
    Comme ça on peut justifier l’achat d’un nouveau jeu pour avoir des porte carte pour les enfant 🙂

  2. Merci, Gus…
    Je suis un adepte du box pimping… Mon matériau de prédilection, c’est le carton plume… J’avais tenté quelque chose dans le genre pour fils de 6 ans, notamment pour Les Aventuriers du Rail… Au passage, je ne suis pas fan du porte-cartes fourni avec l’extension Asie, que je possède, il fonctionne bien en mode collaboratif, où on place les équipes de part et d’autre de la table, mais beaucoup moins bien dès lors que l’on doit cacher ses cartes à quelqu’un qui ne se trouve pas nécessairement en face de soi… C’est pour cette raison que le préfère les porte-cartes se tiennent en main… Il me semble que la proposition de Gus est « polyvalente » (ok sur la table, ok en main)… Je vais tenter de mettre en pratique le présent tuto, à base de carton-plume, je vous dirai ce que ça donne, si ça vous intéresse…

    Merci encore

    1. Le carton plume me semble tout à fait adapté. Attention toutefois à laisser de la place entre les deux demi-cercles, peut-être avec un bout de papier entre les deux, au niveau des agrafes.
      Et, oui, un retour d’expérience m’intéresse fortement 🙂

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.