Bad Bones. Vous ne ferez pas de vieux os

Temps de lecture: 5 minutes

Cette critique vous est proposée par Clément, membre de la Team Gus&Co

Bad Bones, de quoi ça parle ?

De squelettes (d’où le titre) qui veulent détruire votre village et/ou votre tour, et que vous devez repousser.

Bad Bones est un Tower Defense classique, avec de plus en plus de squelettes à chaque tour.

Comment ça marche ?

Chaque joueuse a un plateau personnel, avec une tour au milieu, un héros, et un village en bas du plateau. Elle dispose aussi des tuiles spéciales disponibles : deux murs, deux catapultes, un dragon, un trésor.

A chaque tour, trois nouveaux squelettes (voire plus) apparaîtront sur les côtés du plateau.

Si un squelette atteint le village, il détruit l’une des 5 maisons. S’il atteint la tour, il détruit un étage.

La manche se découpe en 4 phases, qui seront jouées de manière simultanée par toutes les joueuses :

  • Déplacement du héros, obligatoire, sur une des cases qui entoure sa position actuelle. S’il y a des squelettes sur la case de destination, ils meurent et retournent dans la pioche
  • Placement ou récupération d’un piège, une tuile spéciale sur le plateau. Une tuile utilisée sur le plateau se retourne, et si elle est utilisée une deuxième fois, elle disparaît. Si la joueuse enlève la tuile du plateau avant la deuxième utilisation, elle est réparée et réutilisable (à part le trésor, qui n’est utilisable qu’une fois).
  • Déplacement des squelettes et résolution des actions des cartes

Suite au déplacement, que se passe-t-il quand un squelette:

  • Sort du plateau par le bas? Il détruit une maison
  • Sort du plateau par un côté? Il poppe chez la voisine, en fonction de la zone de sortie
  • Sort du plateau par le haut? On peut le « jeter » chez quelqu’un d’autre, à choix. Bim
  • Atteint la tour? Il détruit un étage
  • Entre sur la case où se trouve le héros? Le squelette meurt et retourne dans la pioche
  • Puis enfin, la quatrième phase, apparition sur le plateau de trois nouveaux squelettes tirés au hasard, ainsi que ceux envoyés par les autres joueuses via la catapulte (un piège) ou débarqués lors d’une arrivée via les bords des plateaux adverses

Les règles sont fluides et s’apprennent vite, surtout que tout se joue en simultané, donc on peut très bien les suivre et ne pas bloquer le jeu

Une fois la première manche effectuée, on comprend le jeu

Et comment on gagne ?

La partie se termine si l’une des joueuses n’a plus de maison dans son village, ou d’étage à sa tour.

Dans ce cas-là, cette joueuse est éliminée et les autres comptent leur points:

  • 3 points par étage de la tour restant
  • 4 points par maison encore présente dans le village
  • Les points des tuiles spéciales slash pièges restants

La gagnante est la joueuse qui a le plus de points à la fin.

Des conditions de victoire extrêmement simples. Le but: survivre le plus longtemps possible, plus longtemps que les autres, tout en défendant son patrimoine (tour + maisons)

Interaction ?

Un tout petit 2/5 sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux.

Les joueuses vont envoyer des squelettes à leur voisines, mais c’est tout.

Chacune peut rester le nez sur son plateau, et regarder seulement quand elle va devoir choisir à qui envoyer, même si c’est sans doute une erreur.

Mais même en suivant les actions des autres, l’interaction est très indirecte, forcément.

A combien y jouer ?

A 2, c’est un duel froid, qui ne présente pas trop d’intérêt.

Au-delà, il va y avoir un peu plus de choix, savoir à qui envoyer les squelettes, mais il n’y aura pas beaucoup de changement en fonction du nombre de joueuses. A part le risque que les tours soient allongés (voir le paragraphe suivant).

En solo, c’est aussi possible, et c’est fun en solitaire

Alors, Bad Bones, c’est bien ?

Oui, et (un petit) non.

D’abord, le matériel est joli, et de qualité. C’estun bon point.

C’est un Tower Defense, le but n’est pas de gagner, mais de limiter les dégâts.

A chaque tour, on voit arriver de plus en plus de squelettes, et on voit bien qu’on ne pourra pas s’en tirer. La pression monte, les stratégies à plusieurs tours se dessinent (et ratent). Il y a ce frisson, et c’est une bonne chose.

Mais.

Mais il y a un risque fort d’analysis paralysis. Et que les autres joueuses s’ennuient si une ou plusieurs joueuses met un certain temps à décider si le héros doit aller à droite ou à gauche. Il y a également un risque de submersion et de mélange chez certaines, qui risque de gâcher un peu le fun.

L’idéal est sans doute d’y jouer avec un groupe homogène, ce qui réduira ces risques. Ou de rajouter un… timer???

Il y a aussi un risque d’effet bouc émissaire, ou tir au pigeon, où toutes les joueuses vont se liguer contre une autre et lui envoyer tous les squelettes possibles.

Score:

Anticipation : 4/5

Un jeu de Tower Defense ? Avec des squelettes et une belle qualité de matériel ? Hit me !

Pendant la partie : 3/5

Gauche ? Droite ? Dois-je sacrifier ma catapulte,ou attendre un tour supplémentaire ? Qui vais-je défavoriser ?

Les squelettes arrivent !! Arghhhh !

Ah non, il faut attendre que tout le monde ait placé ses éléments… 

Après la partie : 2/5

Bon, c’était bien.

Mais il y a d’autres jeux à essayer/jouer.

On change ? Oui.

Score global : 3/5

Le jeu est original, et le matériel est beau (même s’il n’y a pas de thermo).

Bad Bones est un bel exercice de style, réussir à adapter le Tower Defense, ce mode bien connu en jeu vidéo, en un jeu de plateau. Mais Bad Bones n’est pas le jeu de l’année, et il ne sortira pas souvent. Sauf si je sais que les joueuses autour de la table ont un niveau homogène, et que je ne vais pas aller faire la vaisselle entre chaque tour.

Bad Bones est un bon jeu, fun, mais creux. Un pur jeu pshitt. On y jouera 2-3 parties, et puis on passera à autre chose

Un excellent jeu à jouer en ludothèque slash asso, mais de là à le posséder dans sa ludo perso…

Et c’est tout?

Non.

La boite de base offre également un mode avancé, dans lequel les joueuses disposent d’une somme d’argent au début, qui leur permettra d’acheter les tuiles spéciales qu’elles souhaitent, au lieu d’avoir un deck prétiré.

Ce mode permet également d’ajouter des squelettes avec des pouvoirs, qui vont amener des changements de comportements des autres squelettes. Plus complexe, plus geek. Ce que le jeu gagne alors en stratégie, il le perd en fluidité et en fun.

Il est également possible de jouer en mode coopératif. Dans ce cas, les plateaux sont joints au milieu de la table, avec le village entre eux. Les joueuses ont un deck de tuiles spéciales commun, et doivent protéger ensemble le village pendant un nombre de tour prédéterminé.

⚠️ Petit conseil de règles

Un élément pas vu dans les règles: comment gérer « l’envoi » des squelettes dans les gencives des autres.

Je m’explique: comme le jeu est en simultané, comment gérer à qui et quand envoyer les squelettes?

Petit rappel: on peut débarquer les vilains chez les autres via la catapulte (souvent utilisée en partie, très pratique) ou via le bord supérieur. On peut alors choisir chez qui les envoyer. Comment gérer à qui et quand le faire?

Car même si les phases se jouent en simultané, certaines joueuses sont plus rapides que d’autres dans la phase en cours. Les squelettes ne sont pas catapultés exactement au même moment. Ce qui peut quelque peu influencer les choix et désavantager certaines joueuses

Lors de nos tests, nous avons procédé comme suit, à vous de voir si cette petite règle vous convient:

Au moment de décider à qui envoyer les squelettes, nous avons figé le jeu, avons toutes et tous levé la main, compté 1, 2, 3, puis désigné du doigt sa « cible » slash destinataire. Et bim, distribution de squelettes.

C’est tout.

Simple, efficace.

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de base de Bad Bones ici

Vous pouvez trouver Bad Bones chez Philibert ici

Chez Helvétia Game Shop ici

Et chez Jeu du Bazar ici

  • Date de sortie : Février 2019
  • Langue : Française et autres
  • Auteur : David Flies
  • Illustrateur : Oliver Mootoo
  • Editeur : Sit Down
  • Nombre de joueurs : 1-6
  • Age conseillé : dès 7 ans (7 ans me paraît plutôt jeune, entre le thème peut-être anxiogène des squelettes et la gestion des pièges)
  • Durée : 10 à 25 minutes
  • Thème : Invasion de squelettes
  • Mécaniques principales : Tower Defense

2 responses to Bad Bones. Vous ne ferez pas de vieux os

  1. Moyocoyani says:

    Mais est-ce bien un tower defense ? Après tout, on défend les tours sans se défendre avec les tours, que l’on ne place pas et qui n’ont aucune particularité, on ne gagne rien en tuant les monstres, qui ont un pattern mais ne suivent pas de sentier particulier… Je prépare justement un test de Bad Bones pour montrer qu’il tient plus du hack’n slash, tandis qu’en jeu de société émulant vraiment le tower defense, je vous recommanderais plutôt Age of Towers (et sans doute Kingdom Rush, en KS le mois prochain). Une distinction qui a l’air d’une pinaillerie, mais il me semble que bien définir le genre du jeu permet de mieux déterminer ce qu’on peut en attendre – et comme je prépare une conférence sur l’influence du jeu vidéo sur le jeu de société, ce genre de distinctions de détail m’intéresse beaucoup.
    Personnellement, c’est en coopératif avancé et héroïque que j’ai préféré Bad Bones : jouer tous ensemble rend l’envoi des squelettes chez les autres plus tactique (et plus amusant) qu’en compétitif, où cela peut vite relever d’un certain arbitraire, investir soi-même dans les pièges d’un marché bien fourni donne l’impression agréable d’une personnalisation de la partie, et j’aime bien l’idée (proposée seulement en mode solo) de ne plus invoquer d’ennemis après le dixième tour, mais de ne gagner qu’en exterminant jusqu’au dernier (quitte à déplacer son héros vers le plateau des autres via la forêt ? à voir) – thématiquement, simplement « gagner » parce qu’on a survécu dix tours alors que les squelettes sont encore partout n’est pas très satisfaisant. Bref un mode que je conseille chaleureusement pour apprécier pleinement Bad Bones comme jeu fun et stratégique.
    Et si je peux me permettre une petite correction, Oliver Mootoo n’a illustré que la couverture, Aoulad et Alexander Brick se sont chargés des illustrations in-game, et Alexander brick des armes et chefs squelettes.
    Merci pour cet article et au plaisir de vous relire !

  2. Ananas says:

    Bonjour,

    Ça doit être ma vingtième ou ma trentième partie ! Oui 😀 je suis mordue !!! J’adore trop ce jeu !!! C’est une amie belge qui me l’a fait découvrir. Il est exceptionnel ! C’est super simple mais super complexe à la fois. On sent que la simplicité des phases de jeu a été bien calibrée pour ne pas nous encombrer l’esprit sur des manipulations farfelues afin de se concentrer sur le puzzle évolutif qui se met en place sur notre plateau. Tout en pouvant avoir un vision plus ou moins clair de la situation. C’est un truc de fou ! Super stratégique ! Et vraiment je ne m’en lasse pas ! Quand je lis cet article, je suis confuse, je ne comprends pas qu’on puisse dire que c’est un jeu pshit ! La rejouabilié est infinie ! Chaque partie est différente. Et on y rejoue souvent 2 – 3 parties dans la même soirée jeux. Nous ce qu’on fait c’est qu’on joue une partie au mode avancé à plusieurs (avec tout, les armes, tous les pièges, les squelettes chefs), ensuite on se fait automatiquement le coopératif où on fixe l’objectif du nombre de vague au delà de ce qu’on a réussi la dernière partie (on est à 15 vagues réussies actuellement, nous sommes bloqués à 16 depuis 4-5 parties, c’est super dur ), ensuite on passe sur un autre jeu et on termine par une partie à deux (quand tout le monde est parti), et c’est là que je ne comprends pas quand vous dites que ça manque d’interet à deux joueurs. Moi c’est ce que je préfère. Ça fait des parties plus longues mais on se laisse le temps de réfléchir, avec un bon verre de vin 😉 où alors c’est parce que moi et mon homme on aime les échecs. Nos amis joueurs n’ont pas du tout les mêmes profils de jeux et il n’y a jamais eu de temps mort, en tout cas on a pas le temps de faire une vaisselle comme écrit dans l’article. Et on a quand même une amie qui est du genre à réfléchir tout le temps et à ralentir les jeux. Ça n’a jamais posé de problème. La plus longue partie qu’on a faites a durée une heure.
    Votre proposition de règle pour donner les squelettes est intéressante. Je vais la proposer la prochaine fois. Mais nous ça nous a jamais freiné, on comprend vite chez qui on doit les envoyer en un coup d’oeil. 👁
    Et c’est uniquement dans le cas des catapultes et des squelettes qui sortent du nord. (Et pour ceux qui sortent du nord, je pense qu’on peut les partager, en tout cas, on le joue comme ça).
    Si je peux également vous donner un tuyau qui n’est pas dans la règle c’est que de temps en temps, on joue en compétitif mais avec la face coopérative du plateau. C’est aussi très bon. Mais c’est pas dans les règles. Bref vous l’aurez compris, nous on adore !!! Le seul point négatif qu’on a pu trouver c’est que quand on joue à plus de 6, (testée a 9) en combinant deux boites, le tri est penible à la fin 🙂 mais c’est du fun garanti ! Sinon j’ai appréciée que le héros soit rose 🙂 mais dommage que ce soit le même pour tout le monde. En même temps il n’a pas de pouvoir. Nous avons testé âge of tower, mais plusieurs n’ont pas aimé.
    Mais c’est pas du tout le même genre de jeu. Bad bones est très réussi. Il est dans notre top 3. Je le recommande vivement.
    A bientôt sur les festivals de jeux.

    Anaïs & Didier

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.