Papering duel. Papier-Caillou-Bisou

Temps de lecture: 2 minutes

Cette critique vous est proposée par Clément, membre de la Team Gus&Co

Papering Duel, de quoi ça parle ?

De papier peint. Dis comme ça, si on ne s’appelle pas Valérie Damidot, ça n’est pas très sexy.

Mais ça marche mieux si on dit que c’est un jeu de placement et de recouvrement.

Comment ça marche ?

Chacune des joueuses dispose d’un tas de cartes de deux carreaux de côté, avec deux carreaux transparents et deux carreaux opaques, avec une couleur (jaune, violet ou rouge) et un motif (points, étoile ou carré).

A son tour, une joueuse peut poser d’une à trois cartes sur l’espace de jeu centrale, un grand carré de trois carreaux de côté. Le but est de détruire les combinaisons de trois motifs ou couleurs identiques de l’autre joueuse et d’en construire d’autres.

Et comment on gagne ?

On peut gagner si l’autre joueuse perd, en n’arrivant pas à détruire nos combinaisons, ou en n’arrivant pas à en construire.

On peut aussi gagner en faisant trois combinaisons différentes dans le même tour.

Interaction ?

Forte, 4/5 sur l’IGUS, l’échelle de mesure de l’interaction dans les jeux.

Les deux joueuses partageant le même espace de jeu, et les conditions de victoire étant aussi basées sur la possible défaite de l’autre.

A combien y jouer ?

A 2, parce que c’est un jeu… à deux.

Alors, c’est bien ?

Si vous êtes, comme moi, une spécialiste du placement, avec cette vision à trois coups d’avance, oui. Si vous êtes un peu plus littéraire, qu’il vous faut une histoire, un cadre, non.

C’est un pur jeu intellectuel, dans la lignée des Brains, ou des jeux de placement d’Uwe Rosenberg, à la différence que c’est le plateau qui est partagé et pas les ressources.

Score :

Anticipation : 3/5

Un jeu de duel avec du papier peint ? Pourquoi pas, après tout.

Pendant la partie : 3/5

Je pose, tu poses, j’essaye de te piéger, tu ne vois pas le truc, j’ai gagné.

Après la partie : 2/5

On rejoue ? Peut-être plus tard, tu ne veux pas faire une crapette plutôt ?

Score global : 3/5

C’est un jeu de placement, avec un plateau de jeu partagé. Pas le jeu de l’année, mais ça reste un bon moment.

A réserver aux spécialistes du genre, qui y trouveront un challenge intellectuel, et pourront pousser l’autre dans ses retranchements. A déconseiller aux têtes en l’air, la moindre erreur se paye cash, et casse le fun.

Et encore une chose

Vous pouvez consulter les règles de Papering Duel en anglais ici

Vous pouvez trouver Papering Duel chez Philibert ici

  • Date de sortie : 2018
  • Langue : Anglais et coréen
  • Auteur : Martin Nedergaard Andersen
  • Illustrateur : Agsty Im
  • Editeur : Mandoo Games
  • Nombre de joueurs : 2
  • Age conseillé : dès 7 ans
  • Durée : 10 à 25 minutes
  • Thème : Papier peint (c’est un thème ça?)
  • Mécaniques principales : Placement

A vous de jouer! Participez à la discussion

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.