Dis-moi avec quelle couleur de pion tu joues et je te dirai qui tu es

color

Voici un article de JulienF, très très sympa (l’article ET JulienF):

Du choix de la couleur

Le premier grand choix stratégique pour un joueur, avant toute considération de règles et d’options tactiques est la couleur qu’il va choisir pour son pion. Prenons donc quelques minutes pour réfléchir à ce choix parfois cornélien pour certains groupes de joueurs. Il existe plusieurs manières de favoriser une couleur à une autre.

Les Goûts et les Couleurs

« Des goûts et des couleurs, on ne discute pas ». La première chose qui me vient à l’esprit quant au choix d’une couleur pour son pion est tout simplement le goût esthétique. Et nous n’avons pas tous les mêmes. D’où proviennent alors nos goûts ? Cela est encore difficile à dire, même si certains scientifiques s’accordent à dire que bien souvent il s’agirait d’associations en lien avec des événements de notre passé ou de notre enfance. La couleur de la robe préférée de maman serait une couleur rassurante, alors que la couleur de la voiture, qui nous a renversé étant ado, serait plutôt évalué comme une menace. Or, il peut être même question d’associations, non pas liées à notre passé proche, mais à nos ancêtres lointains. En effet, nos papys chasseurs-cueilleurs auraient eu tendance à se méfier de certains couleurs de fleurs ou de fruits, par exemple, toxiques. Alors que le marron de la peau de bête conférait de la puissance à l’homme qui l’a chassée, ainsi que réconfort et chaleur. Bref, choisit-on vraiment ses goûts ? Difficile de le dire. Néanmoins, nous n’avons, heureusement, pas tous les mêmes. Sinon, les débuts de parties seraient vraiment longues.

On pourrait d’ailleurs penser que si je choisis la couleur A parce qu’elle m’est rassurante, je le fais au grand dam de la couleur B que je trouve menaçante, et il resterait la couleur C qui ne m’évoque peut-être pas grand-chose. Cela influerait-il alors sur ma manière de jouer ? M’acharnant contre le joueur B qu’inconsciemment je considérerais comme menaçant, laissant le joueur C se développer dans son coin ? Le choix de la couleur de départ me semblerait alors un choix bien plus crucial que l’on imagine.

Le Genre 

Sans vouloir rentrer dans un débat douteux, les filles aiment le rose princesse, les garçons aiment le bleu mécanique, certaines études tendent à montrer que la sensibilité aux couleurs est différente selon le sexe. Voici ci-dessous une infographie tiré du site kissmetrics.com.

color-preferences-by-gender1

Il est intéressant de noter que le bleu est finalement la couleur préférée des deux sexes ! Pour le reste, il y a quand même quelques différences assez intéressantes pour être soulevées. Quand des sexes différents sont autour de la même table de jeu, le choix du pion serait-il plus simple ? (Sauf peut-être pour le bleu…).

La représentation

Dans les jeux où la couleur du pion est liée à une caractéristique précise et unique, les auteurs de jeux s’accordent très souvent sur des schémas très classiques, mais parlant pour la majorité des joueurs.

Voici quelques exemples :

Rouge : Elle représente souvent les guerriers, voir les barbares. Elle se réfère à la passion, l’amour, la guerre, la violence, la colère. La couleur du sang.

Vert : Le vert, couleur d’espoir, mais surtout le rappel à la nature. Représentant souvent un peuple ou un personnage y vivant, comme un elfe ou un lutin. Le vert est synonyme d’équilibre, d’harmonie et de sérénité.

Jaune : La couleur jaune rappelle facilement l’or et le sable. Souvent synonyme de royauté, d’opulence ou de peuplade du désert. Symbole de tonicité et de dynamisme.   

Noir : La couleur du Nécromant ! Couleur terne rappelant la mort, l’angoisse et toutes autres choses morbides. Néanmoins, elle peut aussi être vue comme la reine des couleurs, imposant son sombre pouvoir sur les autres. Paradoxalement elle peut aussi être vue comme une couleur neutre. Permettant à son joueur de ne pas se taper le casse-tête de choisir une couleur. (Le couillon…)

Bleu : C’est pas l’homme qui prend le pion bleu, c’est le pion bleu qui prend l’homme ! Le bleu est le rappel à la mer, parfois aussi à l’air. Et ces deux extrêmes en font un parfait symbole d’infini. Couleur parfaite pour un peuple d’oiseau ou de sirènes.

Violet : Le violet est une couleur parfaite pour les magiciens. Symbole de mystère, de magie, d’idéalisme et d’ésotérisme. Le mélange subtil entre l’infini du bleu et la passion du rouge.

Bref, il existe de multiples représentations se rejoignant la plupart du temps (« Franchement non, tu vas pas jouer un elfe rouge quoi ! Et c’est quoi ce nain vert ? »).

Un bon exemple de représentation des couleurs se trouve dans le jeu de cartes Magic.

Le blanc pour les plaines, la pureté et la justice. Le bleu pour les îles, l’eau, l’air et l’ingéniosité. Le vert pour les forêts, la nature, la croissance et la vie. Le rouge pour les montagnes, le feu, la terre et la brutalité. Et le noir pour les marais, la mort, la peur et la corruption.

Mais tout cela appartient à une sphère de représentation Geeko-tolkienno-Howardiste. Il en existe, heureusement, d’autres. Le vert par exemple peut très bien se référencer autant à un elfe qu’à un extra-terrestre ou qu’à Cthulhu. Il existe beaucoup de « codes-couleurs » dans le jeu et la pop-culture. Savons-nous tous les reconnaître ? 

La croyance

« Je prends le bleu, ça m’a porté chance la dernière fois ! » ou « Je gagne toujours avec les rouges » sont des phrases que vous avez certainement déjà entendues en début de partie. Et ce qui est aussi spécialement rageant, c’est que vous avez sûrement déjà vérifié que la plupart du temps, c’était vrai ! Alors, qu’en est-il réellement ? Est-ce qu’une couleur porte plus chance qu’une autre ? Cela dépend-t-il du jeu ? Le rouge porterait bonheur sur certains jeux et porte poisse sur d’autres ? Finalement tout cela n’est-il pas lié à de l’autosuggestion ? Se croire béni par les dieux du jeu pourrait nous permettre d’augmenter nos capacités ludiques et de mieux jouer… Le choix de la couleur serait, alors, une forme de martingale pour des jeux de stratégie. Qu’en pensez-vous ? 

Le groupe

Bien. Chacun a sa couleur préférée selon éventuellement ses goûts, son sexe, sa croyance ou ses représentations. Or il arrive que, bien maladroitement, plusieurs personnes aient la même préférence. Comment réglons-nous, alors, ce genre de conflits ?

Le je-m’en-foutisme« J’m’en fiche, j’prends ce qui reste.»

La politesse exacerbée « Prends ce que tu veux. Non, non vraiment prends-le ! Mais si je vois que ça te fait plaisir. Non allez, vraiment ! Regarde je prends le vert. Ha le vert est déjà pris ? Oui oui pas de soucis, je le lui laisse. Si si. D’ailleurs, je vais vous regarder jouer en fait. Je reviens, je vais vous faire du thé. »

Le hasard« Bon ben puisque c’est comme ça, on le joue aux dés ! »

Le Jungle-Speed« C’est moi le rouge. Je l’ai déjà devant moi. »

Le dépit

Tout à l’heure, nous parlions des représentations communes existantes chez les auteurs et développeurs de jeu. Et bien sachez, messieurs, dames, que certains n’en ont que faire. Nous imposant, alors, des couleurs sorties d’on ne sait où aux tons pastel ou délavés. Surfant sur l’originalité, certains tombent, malheureusement dans un excès de guimauveries baroques et nauséeuses. Et c’est bien dommage. Ce genre de pratique doit être menée avec prudence et justesse de manière à éviter que cela ne vire au « Bon, ben je vais prendre cette couleur. C’est la moins moche ».

En conclusion, je vous dirais que, choisir sa couleur de départ, ce n’est pas si simple. Cela a une influence très certaine sur la partie et peut-être même sur l’issue finale. Ne prenez donc plus ce choix avec légèreté. Pensez-y, réfléchissez y, interrogez-vous au plus profond de vos conscient et subconscient et élaborez votre stratégie avant même d’avoir ouvert le moindre sachet. Vous voilà prévenus.

Pour ma part, je prends toujours jaune. C’est mon côté royal canin.

Et vous ? Quelle est votre couleur favorite ? Comment choisissez-vous vos pions ?

(note de Gus: merci JulienF pour ce riche article. Auquel il faudrait encore rajouter le souci constant des daltoniens…)

23 Comments

  1. Bleu, à très forte tendance « jungle-speed ».

    Ou plutôt une 5e catégorie JulienF, la catégorie : « je suis chez moi je fais ce que je vais en plus je suis 5e dan de karaté », à tendance dictatoriale.

    J'aime

  2. J’ai une stratégie de choix qui amèn à choisir des couleurs différentes à chaque fois : j’essaie de choisir une couleur qui tranche avec le plateau de jeu et les couleurs des autres joueurs s’ils ont déjà choisi.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai, pour ma part, une autre Analyse concernant le bleu (que je choisi également très souvent). Je crois que c’est une habitudes qui me viens de tous les jeux de stratégie et à fortiori Age of empire, où le bleu est la couleur joueur par défaut. De plus dans les RPG, j’ai une tendance à me diriger vers un personnage plus bon que mauvais pour mes premières parties. et l’alignement ayant tendance à aller vers le bleu pour le bon et rouge pour le mauvais! puis bon, on ne change pas une habitude au risque de s’emmêler les pinceaux en cours de partie (« là je produit du bois… HA, non merde, juste c’est pas moi les bleu! »). Mais ce graphique me confirme bien ce que je pensais. personne n’aime le jaune X).

    J'aime

  4. Quant au Daltonisme, c’est effectivement quelque chose que je n’avais pas vu.(Ha ha !) (Comme le coup de la couleur du joueur par défaut d’ailleurs.) Néanmoins, comment contenter les daltoniens dans un jeu de plateau ? Des pions spéciaux… ? Par contre certains jeux sur tablette et portable peuvent clairement leur « créer une option daltonisme ». Comme par exemple le jeu « The Firm » créé par la société lausannoise Sunnyside (http://www.sunnysidegames.ch).

    Aimé par 1 personne

  5. Affligeante étude qui est un parfait exemple de non-science et omet joyeusement tout contexte social, culturel, historique, géographique,etc. qui pourrait influencer les participants. Par exemple, on sait très bien que rose = filles est une notion apparue au 20ème siècle dans certains pays, largement inculquée depuis sous toutes les formes et qui a la vie bien dure. Cette couleur a ou a eu bien d’autres significations par le passé, y compris celle de la virilité.
    Il n’y a donc vraiment aucune, mais alors, aucune conclusion à tirer de ce genre de résultats.

    Aimé par 2 people

        1. Gus paye mieux que le MIT.
          L’infographie est surtout basée sur une expérience, qui permet juste de voir que la sensibilité selon le genre est différent. (Mais effectivement, c’est pas ultra scientifique) Le côté Rose=Fille est effectivement un raccourci simple (simpliste…) voir éculé, que je n’ai même pas voulu relever. 🙂

          J'aime

  6. En principe, je me contente de prendre une bonne poignée de pions et de les distribuer aux joueurs comme ils viennent. Sauf, peut-être, le rose qui tombe toujours sur la personne qui a une sainte horreur cette couleur.
    Dans le cas où les autres joueurs sont plus rapide que moi, j’opte pour la couleur qui se démarque le plus du plateau et de celles des autres.
    Sinon, pour répondre simplement à la question : Noir, violet, jaune

    J'aime

  7. Étant daltonien, mon critère de séléction est donc essentiellement technique.
    Bein oui, il me faut une couleur que je différencie bien, pour pas confondre mes meepels avec ceux de quelqu’un d’autre.
    Il se trouve que c’est souvent le bleu. Du coup, même quand je différencie toutes les couleurs, j’ai tendence à m’accrocher au bleu, pas habitude, parce que sinon je risque de me gourer par connerie au lieu de daltonisme^^

    Sinon, pour répondre à plus haut, pour nous aider c’est assez simple. Il faut compléter le code couleur par autre chose, un code symbole par exemple. Comme aux aventuriers du rail.

    J'aime

    1. « Sinon, pour répondre à plus haut, pour nous aider c’est assez simple. Il faut compléter le code couleur par autre chose, un code symbole par exemple. Comme aux aventuriers du rail. » Intéressant, j’n’y avais pas pensé. Comme quoi… des fois les solutions les plus simples… 🙂

      J'aime

  8. Aucune couleur de prédilection. Au contraire, comme on le dit plus haut et on le voit dans les graphes, on aime associer des concepts aux couleurs.
    Et bien moi j’aime jouer ces couleurs pour donner vie à un concept qui la représente et jouer une couleur comme un role !

    Comme les daltoniens, même si je ne le suis pas, en général, lorsque je joue à un jeu pou gagner, je cherche une couleur :
    – Qui se dintingue bien sur le plateau

    Mais aussi
    – Qui ne soit pas trop « chaude » pour éviter l’effet « on voit que le rouge sur le plateau, je rentre dedans ! » qui arrive parfois.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s