Sherlock Holmes contre Cthulhu. Deux scénarios inédits

Investigator

L’américain Hal Eccles, grand fan de Lovecraft, a publié une superbe version de Sherlock Holmes Détective Conseil (SHDC) dans l’univers Cthulhu, dans lequel les investigateurs doivent résoudre une étrange histoire de femme blessée et retrouvée dans les rues d’Arkham.

Car oui, forcément, ça se passe entièrement à Arkham, et pas à Londres, et oui, les investigateurs sont évidemment contactés par le Docteur Henry Armitage de l’Université de Miskatonic et pas Sherlock Holmes. Une belle transposition / adaptation.

Et ça se joue exactement comme SHDC: carte, gazette, annuaire, affaire.

Si vous lisez l’anglais, que vous appréciez l’univers de Lovecraft et SHDC, hop, téléchargez le tout (70Mo en zip) sur le site qui héberge l’aventure et lancez-vous! En plus c’est offert par l’auteur. Perso, je me réjouis d’essayer ça.

telecharger-pdf

 Toujours gratuit et du même auteur, un deuxième scénario est dispo (25Mo), une histoire de pièce de théâtre qui dérape grave.

Vous pouvez télécharger ça ici au chapitre « Arkham Investigator »:

telecharger-pdf

Merci Syro pour le lien!Pages de Arkham Advertiser 30th June 1929 v2barkham

Arkham Map v2b

 

Merci à Fendoel pour le lien sur Twitter

9 Comments

  1. Bonjour,

    nous, groupe de joueurs toulousain, avons fait les deux enquêtes (quasi après leur sorties chacune).

    Ah oui déjà il y a une deuxième enquête sortie il y a quelques mois. Le plus simple est de se rendre ici :
    https://cthulhureborn.wordpress.com/downloads/
    Chapitre « Arkham Investigator »

    Il y a quelques règles mineures qui changent de mémoire.

    Pour ceux qui se demandent si c’est accessible : oui dès un niveau intermédiaire, voir avancé en anglais, pas forcément bilingue, ça passe largement.

    La traduction peut se faire « en live ». Une première lecture en anglais et une deuxième en traduisant. Donc avec des niveaux moyen, très moyen ou nul en anglais, vous pouvez passer une bonne soirée.

    Pour ce genre de projet, il faudrait passer par un travail coopératif et donc des outils idoines. Il suffirait qu’une personne (ou plusieurs) ayant déjà faite l’histoire répartisse les chapitres « dénumérotés » et se garde les chapitres vraiment important à traduire. Mais ça reste un gros boulot.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s