Casual vs Core Gamers

Temps de lecture: 1 minute

Dans notre toute récente critique du jeu Western Town, nous avons brièvement mentionné la différence entre casual et gamer, également appelé core-gamer, ou simplement core.

Mais kezako ?

Un casual serait un « joueur du dimanche », un joueur irrégulier qui préférerait les jeux légers, simples, courts, familiaux.

Tandis qu’un core serait un « gros joueur », un joueur régulier qui jouerait en tout cas 1-2 fois par semaine et qui préférerait les jeux « lourds », complexes, riches, longs.

De tous temps, les humains ont toujours apprécié classifier, catégoriser, ranger, pour mieux comprendre.

Mais peut-on véritablement établir un tel classement ? N’est-ce pas un peu trop simple / simpliste / réducteur ?

Felicia Day, l’égérie de Geeks and Sundry et The Guild, dans son podcast vidéo The Flog, donne rapidement son avis sur la question.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Vous considérez-vous casual ou core? Etes-vous d’accord avec cette classification?

1 Comment

  1. Bon, elle parle un peu trop vite pour moi la dame alors j’ai pas vraiment saisi son propos.
    Cette catégorisation a du sens, elle permet de graduer l’accès au jeu. Toutefois, comme évoqué dans l’article sur les jeux classiques vs les jeux modernes, le panel est tout de même bien plus large que ces 2 catégories.

    A mon avis, il y a d’autres niveaux d’accès au jeu, notamment : celui qui achète, ou celui à qui l’on offre mais aussi celui qui lit les règles et les diffuse.
    De nombreuses fois, j’ai entendu des réactions qui contraignent l’accès au jeu. « Mais où les achètes-tu ? » ou encore « Et ça ne t’embête pas de lire les règles ? »
    Il y a des joueurs autour de moi qui pratiquent régulièrement la chose ludique – sans qu’on puisse les qualifier de core-gamers puisqu’ils jouent à des jeux très divers, souvent légers mais régulièrement. Et l’on ne saurait non plus les traiter de casuals.

    Certains amis abhorrent certaines formes de jeu (les jeux de cartes classiques par exemple) mais sauront apprécier un jeu familial, d’autres ne jurent que par certaines franchises (Games Workshop) et considèrent leurs règles accessibles mais seront horrifiés par un jeu à peine plus complexe que Citadelles. C’est la diversité du public qui fait les catégories.

    Enfin, ça me fait également penser aux communautés du jeu vidéo. D’une certaine manière, on est toujours le noob d’un joueur et le no-life d’un autre. Cette échelle fluctuante se retrouve facilement dans cette notion de casual / gamer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.