Archives de Tag: Bombyx

Concours Abyss, le formulaire de réponse

Par défaut

abyss

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Chapitre 5

Voici enfin venu le temps de répondre aux questions.

En partenariat avec Bombyx, le joueur qui aura obtenu le plus de bonnes réponses sera tiré au sort pour gagner son exemplaire du jeu environ un mois avant sa sortie officielle et envoyé par la poste.

Fin des participations mercredi 30 juillet à midi, et annonce des résultats jeudi 31 juillet à 13h30.

Bonne chance!

Concours TERMINE !

Participez à une mini aventure et gagnez un exemplaire du jeu Abyss. Dernier chapitre

Par défaut

abyss

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Chapitre 5

A peine remonté de la tranchée que le Maître des Courants vous lance la toute dernière épreuve: "Pointe-Corail est un secret en soi. Celui qui sera capable d’en percer les plus indicibles mystères sera à même de déjouer ceux de la politique. Mais pour comprendre, il faut se souvenir. Un bon roi se souvient, de tout. Oubliez et on vous oubliera.

Pour l’ultime défi, chers souverains des mers, je ne vous demanderai qu’une seule minuscule réponse. Si vous vous en souvenez vous mériterez de devenir le prochain roi, celui qui succédera à notre pauvre et apprécié Andreaphomon, atteint d’une étrange maladie qui l’a emmené aux tréfonds des océans.

Dites-moi, quand vous êtes arrivés le tout premier jour à Pointe-Corail tout le monde parlait d’une transmutation possible de notre constitution royale afin d’offrir la possibilité aux femmes d’accéder elles aussi au pouvoir du Trône Bleu.

Mais dans quel ouvrage pouvez-vous trouver notre loi ancestrale? Souvenez-vous bien, on vous en a très certainement parlé quand vous avez commencé cette quête.

(le formulaire de réponse sera disponible lundi 28.7 à 13h30)

Participez à une mini aventure et gagnez un exemplaire du jeu Abyss. Chapitre 4

Par défaut

abyss

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Et vous sortez de l’arène, extrêmement fier d’avoir terrassé le Krénok. Vos comparses souverains vous dévisagent avec attention et respect, comme s’ils venaient de vous voir pour la toute première fois. Ils vous considéraient comme une entité insignifiante, ils viennent brusquement de prendre conscience que vous représentez une colossale concurrence. Le Maître des Courants s’élance promptement vers vous:

"Incroyable, jeune seigneur, personne ne s’était montré aussi valeureux depuis longtemps. Si je m’en souviens bien, le dernier en date devait certainement avoir été le roi Fyoron Premier, cela remonte à plusieurs siècle. Peut-être que votre éclatante victoire vous propulsera Souverain des Sept Mers et Suzerain des Abysses."

D’un vif mouvement, le Maître des Courants se retourne pour faire face à l’assemblée et lancer le prochain défi:

"Parfois, un roi doit savoir prendre les bonnes décisions, même quand la situation est la plus sombre et la plus menaçante. C’est dans la pénombre qu’il faut trouver le courage. L’un après l’autre, vous allez tous devoir traverser une tranchée au plus profond de la mer, là où la lumière ne parvient même pas à s’immiscer, et même vos yeux acérés d’homme-poisson ne parviendront rien à y voir. Il va falloir vous confier uniquement à votre ouïe puisque vous deviendrez aveugle. Qui veut commencer?"

Vous n’avez jamais particulièrement apprécié l’obscurité. Quand chaque soir la lumière diminue pour baigner les eaux d’une clarté opale, vous préférez de loin rester bien confortablement chez vous avec les lumières artificielles des lucioles marines. Il va falloir vous montrer à présent plus fort que votre appréhension.

Pour cette nouvelle épreuve, d’autres seigneurs s’élancent alors dans la tranchée et vous attendez patiemment votre tour, plus tard. Si vous étiez précédemment pressé d’en découdre avec le Krénok, vous devez tristement avouer que ce n’est plus le cas à présent.

C’est à vous!

Lors de votre périple, combien de fois avez-vous été frôlé et dépassé par de gros animaux marins?

(le formulaire de réponse sera disponible lundi 28.7 à 13h30)

Chapitre 5

Participez à une mini-aventure et gagnez un exemplaire du jeu Abyss. Chapitre 3

Par défaut

abyss

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

"Ainsi donc, vous pensez avoir trouvé mon âge, jette le Maîtres des Courants à toute l’assemblée. Un bon roi sait se montrer sage, son esprit doit être aussi aiguisé que la carapace d’un Célosaure, il doit savoir faire les bons choix, comprendre, réfléchir. Je vous dirai plus tard si votre réponse était la bonne, mais je peux déjà vous déclarer que certains d’entre vous se sont trompés." A cette annonce, vous sentez une onde de choc de déception secouer l’assemblée des prétendants. Et vous, êtes-vous sûr de votre réponse? Oui, votre oncle vous a bien préparé à toutes ces joutes mentales, vous n’avez pas pu vous tromper!

Le regard du Maître des Courants change alors du tout au tout. Il dévisage tous les souverains sous-marins présents, et d’un ton grave, il lance : "un bon roi est un roi qui sait protéger ses citoyens. Si le roi est faible le royaume est faible. Vous savez ce qui vous attend. La plupart d’entre vous connaissent déjà la prochaine épreuve. Vous allez devoir vous montrer courageux et vifs. Très peu parmi vous en reviendront vivants, je préfère vous prévenir. Mais vous avez déjà entendu toutes les histoires que l’on raconte. Ceux parmi vous qui auront réussi à terrasser le Krénok auront le droit de poursuivre et d’affronter les deux derniers défis. Maintenant, suivez-moi dans l’arène."

Vous savez ce qui vous attend. Oui, comme tous les habitants vous des fonds sous-marins vous connaissez ce que l’on raconte sur le Krénok, cette gigantesque créature capable de déchiqueter une baleine bleue en un coup de mâchoire. Imaginez ce que le Krénok ferait de vous. Vos écailles se mettent à trembler et vous réalisez que vous avez de la peine à nager pour quitter le palais. Vous êtes certes le plus jeune et le plus téméraire, mais si votre oncle vous a exercé aux énigmes, personne ne vous a véritablement préparé à ce qui vous attend.

Pas véritablement, en tout cas, à peine votre grand-père, effrayé de vous voir partir pour Pointe-Corail combattre le Krénok dans l’arène, qui eut juste le temps de vous révéler un secret avant que vous ne quittiez la demeure familiale. Vous vous souvenez de ses derniers mots : "Tu sais que j’ai longtemps été le médecin des Fosses de Leylane. J’y ai vu des myriades de créatures, toutes plus étranges les unes que les autres. Toutes plus effrayantes les unes que les autres. Toutes plus dangereuses les unes que les autres. Avec toutes ces années j’ai pu remarquer un bien étrange mystère que je n’ai jamais pu percer. Tu sais aussi bien que mois que même le plus grand des poissons a un point faible. J’ai pu constater qu’une certaine espèce d’étoile de mer appréciait se lover au creux de ces points faibles, comme s’ils irradiaient une énergie ou une chaleur. Lorsque tu devras combattre un monstre des mers, souviens-toi de ce que je viens de te dévoiler."

Comme tous les autres souverains vous suivez le Maître des Courants, à moitié craintif et à moitié valeureux. On vous a toujours expliqué que la peur était la bienvenue pour éviter l’imprudence. Après quelques coups de nageoires vous voici tous arrivés sur le promontoire de l’arène. En-dessous, l’abysse s’enfonce dans les ombres et les murmures. Il ne vous faut pas beaucoup de temps pour apercevoir le Krénok jaillir des tréfonds telle une murène. Les autres souverains n’ont pas le temps de réagir que vous vous emparez aussitôt de votre arme de prédilection, une double lance au métal indestructible, pour vous jeter aussitôt dans la fosse.

Affamé, déchaîné, furieux, le Krénok vous attend. Non, on ne vous a pas véritablement entraîné à affronter la plus dangereuse des créatures sous-marine, mais votre grand-père vous a toutefois offert un léger avantage par rapport aux autres. Peut-être pas aussi léger que ça, finalement.

Evergrin_by_GraySapphire-fight

Comment ferez-vous pour terrasser la créature, quel est son point faible?

(le formulaire de réponse sera disponible lundi 28.7 à 13h30)

Chapitre 4

Participez à une mini-aventure et gagnez un exemplaire du jeu Abyss. Chapitre2

Par défaut

abyss

Chapitre 1

Chapitre 2

Le Maîtres des Courants annonce alors la première épreuve. "Trouvez mon âge et vous pourrez participer à la prochaine épreuve. C’est intéressant voyez-vous, ma mère est exactement moitié moins âgée que mon père et moi réunis. Tous les deux ensemble ont cent ans, et l’âge de tout un chacun est un nombre premier. Mais alors, quel âge ai-je?"

Vous voyez le regard de tous les autres souverains perdu entre le vague et l’infini. L’heure est enfin arrivée de mettre toutes ces heures passées avec Kelelian à contribution. Vous réunissez toutes vos capacités mentales. Vous pouvez y arriver. Vous êtes prêt. D’autant que vous connaissez le prochain défi, il vous faudra affronter un monstre marin les mains nues. Le défi du jour n’est finalement pas aussi effrayant.

(le formulaire de réponse sera disponible lundi 28.7 à 13h30)

Chapitre 3

 

Participez à une mini-aventure et gagnez un exemplaire du jeu Abyss en avant-première

Par défaut

abyss

Aybss est clairement LE jeu dont tout le monde parle depuis quelques mois. Nous vous l’avions déjà présenté en avant-première.

C’est la BOMBE ludique de Bruno Cathala et Charles Chevallier qui va sortir chez Bombyx en août. Pour l’avoir essayé au FIJ de Cannes cette année, je peux vous assurer que le jeu est excellent. Et qu’il est incroyablement beau, les illustrations sont vraiment sublimes!

En partenariat avec les éditions Bombyx, Gus&Co vous offrent cette semaine la possibilité de gagner un exemplaire du jeu, envoyé par la poste et en avant-première juste pour sa sortie.

Pour cela, rien de plus "simple": toute cette semaine, nous vous proposerons plusieurs chapitres d’une (mini) aventure avec quelques énigmes à résoudre. Oui, un peu comme le jeu vidéo évolutif Les Maîtres du Temps (mais en nettement moins bien quand même).

Lundi prochain 28 juillet nous vous soumettrons le formulaire de réponse aux énigmes, et le joueur qui aura obtenu le plus de bonnes réponses sera tiré au sort pour gagner son exemplaire du jeu.

Fin des participations mercredi 30 juillet à midi, et annonce des résultats jeudi 31 juillet à 13h30.

Sans plus attendre, voici donc le tout premier chapitre de cette aventure sous-marine palpitante.

Chapitre 1

Le roi Andreaphomon, premier du nom, très âgé et atteint depuis quelques semaines d’une étrange maladie, vient tout juste de mourir. Tous les seigneurs sous-marins ont franchi les Sept Mers pour venir montrer leur respect et se recueillir sur la tombe du souverain. Certains sont certainement même venus en espérant obtenir les faveurs de Isë son épouse. Comme dit le _ _ _ _   _ _ _ _ _    _ _ _   _ _ _ _ _ _, une femme ne peut régner sur le royaume sous-marin, seul un homme a le droit de le faire. Nombreux sont ceux qui verraient bien cet antique _ _ _ _ remis au goût du jour, mais dans l’urgence du décès du roi Andreaphomon aucune action dans ce sens ne peut être véritablement initiée. Ce sera certainement le premier chantier du prochain roi.

Vous êtes l’un de ces seigneurs des mers venus à Pointe-Corail, de loin le plus jeune et le moins expérimenté, mais votre fougue et volonté compensent votre manque de maturité. C’est en tout cas ce que vous espérez.  Comme tous vos contemporains souverains, vous êtes venus ici à la capitale des royaumes sous-marins pour témoigner de votre respect à la dépouille royale. Et comme beaucoup de vos collègues, vous comptez bien être le prochain roi, ceci malgré votre inexpérience qui pourrait vous empêcher de monter sur le Trône Bleu. Qu’importe, vous êtes prêt à vous battre, vous connaissez le rituel et les différentes étapes.

Après une première journée passée à vous recueillir et à flâner dans Pointe-Corail, la boule au ventre, vous vous êtes rendu au palais royal le lendemain pour y retrouver le Maître des Courants et ses Défis Uniques.

illu

Comme à votre habitude, vous arrivez à la toute dernière minute et vous vous retrouvez perdu au milieu d’une gigantesque salle, entouré par tous les autres souverains également venus pour la même raison, à l’issue des quatre épreuves devenir le prochain roi . Si vous ne doutez point de vos compétences de combat, vous n’êtes pas aussi rassuré quant à votre maîtrise des énigmes intellectuelles, et ceci malgré une longue préparation avec Kelelian votre oncle.

Le Maître des Courants demande à fermer les portes de l’énorme salle, puis, en levant les bras, annonce officiellement le début des épreuves. Vous êtes jeune. Vous êtes courageux. Vous êtes prêt. Serez-vous le prochain roi à régner sur les Sept Mers?

Le chapitre 2

Sultaniya, le concours, les résultats

Par défaut

 

sultaniyaBelle participation à cette mini-aventure pour gagner un exemplaire du jeu Sultaniya, 457 réponses. Dont beaucoup de juste.

Voici les résultats et le nom du vainqueur, qui recevra son jeu envoyé par la poste.

Merci aux éditions Bombyx pour leur partenariat!

Question 1 : combien y a-t-il de pièces d’or dans l’oasis?

Oasis

La réponse, 9!

oasis-correction

Question 2 : quel est le bon chemin?

La réponse : nord.

Il suffisait de décaler l’alphabet de 3 positions en avant. On vous a d’ailleurs laissé un indice au coin en bas à gauche…

parchemin

Question 3 : retrouvez les lieux en les liant aux paysages sonores

Écoutez ces extraits et liez-les avec ces descriptions pour retrouvez votre chameau.

1. Dans le désert

2. Dans un marché

3. Dans un village

a.

b.

c.

La réponse : 1A 2B 3C

Après tirage au sort des meilleures réponses, c’est Bob Morlock qui remporte son jeu. Nous le contacterons par mail pour avoir son adresse.

Bravo à tous pour votre participation et vivement la prochaine aventure! On vous réserve d’autres surprises. Tout bientôt. Très vite.

Sultaniya : participez à une (minuscule) aventure et gagnez un exemplaire du jeu

Par défaut

sultanyia

Nous vous en parlions hier, Gus&Co, en partenariat avec les éditions Bombyx, vous offrent la possibilité de remporter un exemplaire du tout nouveau jeu Sultaniya de Charles Chevallier envoyé par la poste.

Comment faire?

Participez à cette petite aventure et remplissez le formulaire. Les meilleures réponses seront tirées au sort.

Délai de réponse : jeudi 5 juin à 13h

Annonce des résultats : mercredi 11 juin à 16h

Bonne chance, et bonne aventure!

Vous incarnez un sultan, vous partez en voyage en compagnie d’un djinn facétieux. Votre but? Traverser rapidement le pays pour vous rendre au mariage du sultan du pays voisin, votre ami.

Après plusieurs heures de chameau dans le désert, vous arrivez enfin à une oasis. Vous allez pouvoir vous y reposer pour la nuit. Après une courte mais agréable nuit, vous vous réveillez pour prendre votre petit-déjeuner. Vous vous rendez alors compte que votre bourse a disparu. Votre djinn vous a concocté une petite plaisanterie.

Pendant que vous dormiez, il s’est saisi de votre bourse et s’est amusé à disséminer toutes vos pièces d’or un peu partout dans l’oasis. Le coquin! Avant de prendre votre collation, il va vous falloir retrouver les pièces d’or.

Question 1 : combien y a-t-il de pièces d’or dans l’oasis?

Oasis

Après avoir retrouvé toutes vos pièces d’or, enfin, vous espérez, puisque vous ne savez plus trop combien vous en aviez au départ, vous prenez enfin votre petit-déjeuner.

Vous vous apprêtez alors à reprendre votre chameau pour repartir quand vous vous apercevez que votre animal a disparu. Sur le tronc d’un palmier vous découvrez un parchemin, certainement laissé par le djinn. Décodez-le et continuez votre périple. Décidément, quelle créature facétieuse!

Question 2 : quel est le bon chemin?

parchemin

Après avoir réussi à déchiffrer le papier, vous vous engagez sur la bonne voie.

L’aventure n’est toutefois pas encore finie. Le djinn vous a donné des indications pour retrouver votre chameau et ainsi arriver à temps au mariage de votre ami.

Question 3 : retrouvez les lieux en les liant aux paysages sonores

Écoutez ces extraits et liez-les avec ces descriptions pour retrouvez votre chameau.

1. Dans le désert

2. Dans un marché

3. Dans un village

a.

b.

c.

Concours fermé, les réponses seront annoncées mercredi 11 juin à 16h

Preview : Les Bâtisseurs 2, Antiquités

Par défaut

Après vous avoir présenté la preview d’Abyss ainsi que la preview (hypothétique) des Bâtisseurs 3, Avenir à Bâtir, voici la VRAIE preview des Bâtisseurs Antiquité (B2), une suite aux Bâtisseurs Moyen-Age à peine sorti en fin d’année 2013.

Dans B2 on retrouve la même team que dans B1: même éditeur même auteur même illustrateur même format.

B2 se joue comme B1, à un petit détail près qu’une ligne supplémentaire de cartes à l’achat est à présent disponible avec 4 cartes différentes :

  1. des outils qu’on peut ajouter à ses bâtisseurs et qui les améliorent
  2. des prêts à la banque qui permettent de recevoir des sous mais qui demandent à être remboursés avec intérêt au risque de perdre des pv en fin de partie
  3. des formations pour upgrader ses bâtisseurs
  4. des esclaves qui ne coûtent rien quand on les envoie travailler (logique, pour des esclaves) mais qui soustraient des pv en fin de partie (les esclaves, c’est pas super éthique, soyons honnêtes)

B2 est prévu pour le mois de septembre.

Merci à Erwan de Bombyx pour la présentation.

Preview : Les Bâtisseurs 3, Avenir à Bâtir

Par défaut

futuristic

Après la sortie bruyante des Bâtisseurs au 2e semestre 2013 et la toute prochaine version annoncée pour 2014, Les Bâtisseurs, Antiquité (dont nous vous ferons une preview tout prochainement, promis), faisons comme si le troisième chapitre, Les Bâtisseurs, Avenir à Bâtir (B3) serait également prévu pour dans bientôt. 2015? Imaginons. Bombyx n’a encore évidemment rien prévu. C’est juste que chez Gus&Co on est comme ça, on aime bien imaginer de possibles variantes / extensions / jeux.

Dans B3, les joueurs incarnent des ouvriers et des architectes (comme d’hab) pour construire une ville idéale dans le futur. Comment joue-t-on?

Comme dans les Bâtisseurs 1, on place les deux mêmes lignes : bâtiments et ouvriers.

Dans B3, 4 nouvelles possibilités s’offrent à présent aux joueurs:

Mega-bâtiments

On place au milieu de la table la pile face cachée des méga-bâtiments et on retourne la première, signifiant ainsi qu’elle devient désormais disponible à la construction. Ces  méga-bâtiments ramèneront beaucoup de points mais seront difficiles. On ne prend jamais le méga-bâtiment, on le laisse au milieu de la table, et quand on envoie ses ouvriers participer à la construction, on les oriente de telle manière à ce qu’on puisse aisément marquer leur propriétaire. Cette méga-construction peut donc devenir collaborative. Une fois le bâtiment fini, comme indiqué sur la carte, on attribue les points aux joueurs qui ont participé à sa construction ainsi qu’un bonus au joueur qui y a envoyé le plus d’ouvriers. Une fois le méga-bâtiment construit on retourne alors la prochaine carte de la pile correspondante.

Dans le futur, il sera nécessaire de collaborer pour trouver des solutions aux enjeux de demain!

Catastrophes

Dans B3, dès qu’un joueur achève un bâtiment il s’ensuit alors une catastrophe. On retourne  la première carte de la pioche catastrophe qu’on résout immédiatement. Plusieurs scénarios catastrophes sont alors possibles : tous les joueurs perdent un ouvrier à choix, le joueur qui a construit le moins de bâtiment perd un sou, le joueur qui a construit le plus de bâtiments en perd un à choix, les ouvriers sont en grève et tous les joueurs retirent un ouvrier d’une construction en cours, aucun effet, etc.

De l’inattendu, comme dans la vraie vie!

Une monnaie solide

En plus des sous habituels il existe dans B3 une toute nouvelle monnaie, le Galaxya. Plutôt que d’obtenir des sous on peut à présent prendre des Galaxya, au prix d’1=>1 action, 2=>3 actions. Cette monnaie supplémentaire permet d’être utilisée comme matériau, elle agit comme un joker, on peut la substituer pour tout élément de construction. Il faut toutefois quand même utiliser le nombre d’actions similaires aux ouvriers pour l’utiliser. La pièce de Galaxya est alors placée sur le bâtiment en construction, puis remis dans la réserve une fois achevée. Le bâtiment qui aura nécessité l’utilisation d’un ou plusieurs Galaxya verra sa valeur en pv diminuer de 1, et ceci qu’elle que soit le nombre de Galaxya utilisé. Attention, on ne peut pas utiliser de Galaxya pour construire les méga-bâtiments.

Une monnaie unique, mondiale, solide. Enfin!

Rénovations

En plus des deux lignes habituelles, on place face visible 4 upgrade de bâtiments qui peuvent être achetés et ultérieurement placés sur ses propres bâtiments déjà construits pour 1 action. Ces upgrade de bâtiments augmentent la valeur des bâtiments déjà présents. Le Galaxya peut très bien être utilisé pour acheter les rénovations, mais ça serait quand même très con il faut l’avouer!

Ha oui j’oubliais, B3 peut très bien se jouer avec B2 (Antiquité) dont on vous parlera tout bientôt.

Alors, elle est pas toute cute cette extension?

Preview : Abyss, chez Bombyx

Par défaut
abyss

Nous vous avons déjà annoncé les sorties 2014 de Bombyx, un éditeur français extrêmement prolifique, mais c’est à Cannes que nous avons vraiment eu la chance de découvrir les jeux en avant-première, encore sous forme de protos.

Abyss est certainement l’un des plus beaux jeux que j’aie pu voir sur le festival ce week-end. L’illustrateur Xavier Collette a fait un travail époustouflant. Et c’est peu dire.

De 2 à 4 joueurs, créé par Bruno Cathala et Charles Chevallier, pour des parties de 45′.

Le pitch: dans Abyss les joueurs luttent farouchement pour obtenir des royaumes sous-marin dans un univers fantastique et océanique à la Jar-Jar Bings (mieux vaut en fait ne pas citer cet épisode calamiteux).

La mécanique: taquine, comme souvent avec Bruno Cathala: on commence par sortir des cartes qu’on propose aux autres joueurs, qui peuvent les accepter ou non (un peu à la Animalia du même auteur). Ces cartes serviront ensuite à acquérir des Seigneurs des Mers aux pouvoirs différents.

Une fois un certain nombre de Seigneurs des Mers engagés, ceux-ci serviront à obtenir des royaumes. Sauf que. Les royaumes, une fois acquis, se poseront sur les Seigneurs et annuleront leur pouvoir. La grande difficulté du jeu sera donc de gérer astucieusement le tempo, sachant qu’il y aura au final peu de tours.

Rusher sur les Royaumes mais en faisant une croix sur les pouvoirs ou attendre le bon moment? Encore faudra-t-il définir le bon moment… Très malin.

Certainement prévu pour la GenCon / septembre. Je suis persuadé qu’Abyss sera un gros carton cet automne: mécaniques astucieuses, parties courtes et serrées, thème fantastique et original, illustrations somptueuses. Tout est dit!

Je vous présenterai prochainement Les Bâtisseurs 2, Antiquité, toujours chez le même éditeur, que j’ai aussi eu la chance de découvrir à Cannes. Et ces prochains jours nous publierons également en avant-première des tonnes de previews de jeux à sortir prochainement chez plusieurs éditeurs.

Merci à Erwan de Bombyx pour la présentation.

Les photos ont été prises en live à Cannes, la lumière n’était pas top top, c’est pour cette raison qu’elles ont un léger effet brillant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bombyx 2014, OMG !

Par défaut

bombyx

Voici les sorties Bombys prévues cette année, et il y en a un paquet. Perso, j’attends Abyss avec impatience.

Les suites

- On ne lâche pas une équipe qui gagne: en co-édition avec Asmodée, la gamme Cardline s’acoquine de Cardline dinosaures (mai) et un Cardline animaux 2 (septembre).

CL dino -ankylosaure-verso- Info exclusive, suite au succès des Bâtisseurs, un 2ème opus devrait suivre la réimpression du 1er. Celui-ci aura pour thème l’Antiquité, qui sera jouable indépendamment, mais apportera des règles additionnelles au "core système". (septembre).

batisseurs antiquité - Croquis préparatoire

Les rééditions

- Annoncé depuis déjà presque 1 an, Souk (aka Spice merchant) de Gary Kim (Koryo) devrait arriver en 2014 dans la collection "la p’tite ludothèque" (la collection de boite métal). Et devinez quoi? Le dessin de ce jeu sera assuré par le talentueux mais trop rare Mathieu Leyssenne (Jamaica). (3ème trimestre)

Souk - Croquis préparatoire- Dans la même gamme que Gentlemen Cambrioleurs, pour fêter les 10 ans du jeu, Bombyx va rééditer La Fièvre de l’Or des Bruno ludiques (Cathala et Faidutti). Le jeu va toutefois changer de thème et de titre pour devenir Piraci (un jeu sur le thème de la plomberie moldave?) (sans date à ce jour , mais disons 1D6+6 mois).

Piraci - sauf que c'est pas la bonne couv et que d'autres trucs vont changerAttention attention attention : Les vraies nouvelles nouveautés

- Pour le premier trimestre, il y aura le nouveau jeu de Charles Chevallier (Continental Express), Sultaniya (anciennement 1001 palais). Ce jeu s’inscrit dans la même gamme que Takenoko. Le dessin étant assuré par Xavier Collette. (Normalement prévu pour Cannes – mars)

SULTANIYA---3Dscheme

SULTANIYA---3Dboxleft---FR

- Pour la rentrée de septembre sera prévue la parution de Abyss (anciennement Ocean lords) de Bruno Cathala et Charles Chevallier, illustré par Xavier Collette.

Abyss - ceci est une illustration de carte mais pas la couv

Voilà. Ça en fait un paquet. Et y a du bon.

Lequel attendez-vous le plus?

Critique de jeu : Continental Express

Par défaut

JDS - CONTINENTAL EXPRESS-1presentation

Continental Express (CE) est un jeu créé par Charles Chevalier (Ici Londres) édité par Bombyx (Takenoko), sorti en octobre 2013, pour 2 à 4 joueurs, dès 8 ans, d’une durée de 20′.

theme

Comme son nom l’indique, dans CE on joue dans un contexte de trains dans le farwest américain, et on essaie d’aiguiller des wagons et ainsi remporter des points. Disons-le tout de suite, le thème n’a ici aucun intérêt, on pourrait tout autant jouer avec des autruches sibériennes que des lavabos andalous. Je suppose que le thème a été trouvé en voyant les cartes se placer à la suite, un peu comme… des trains.

materiel

Les illustrations sont vraiment jolies, et tout le matériel de jeu est tout petit, pratique et léger. 100 minuscules cartes et quelques plus longues, ainsi que des mini-jetons. Bref, le jeu a véritablement été pensé pour pouvoir être sorti partout et joué facilement. Même la boîte est pratique, et agréable avec une texture intérieure de velours dans une petite boîte (format Noé, du même éditeur) métallique et en relief. Bref, du tout bon, même si tout petit, matériel.

img-521dbf95b5537

Après, je pinaille hein, mais vous me connaissez, si je ne le fais pas, qui le fera? La boîte est pratique pour ranger tout le matériel de jeu, mais pas vraiment en fait: on ne sait que faire des mini-jetons, ils se baladent dans la boîte et du coup c’est vraiment pas pratique, et les 110 mini-cartes sont rangées dans un espace avec la possibilité de les sortir à la main (au doigt, en fait), mais en fait non, l’insert est beaucoup trop profond, donc du coup ça sert à rien faut quand même 1. y aller avec un couteau (suisse) 2. sortir la tronçonneuse 3. renverser la boîte. Donc oui je pinaille mais si déjà l’éditeur pense à faire une boîte toute jolie et efficace, autant le faire A FOND ! Voilà, c’était mon coup de gueule. A cause de Bombyx je me suis cassé un ongle et trois phalanges pour essayer de récupérer ces satanées mini-cartes.

mecanique

CE est en réalité un jeu d’objectifs ouverts et secrets (tiens, ça me rappelle un peu Hikari, l’extension pour Takenoko). Les cartes wagon sortent peu à peu, on peu soit prendre la toute première soit payer pour récupérer les autres situées avant. Et dès qu’on a obtenu les cartes nécessaires pour les objectifs ouverts, paf. Dès qu’un joueur a rempli 4 objectifs, la partie s’achève et on compte les points des objectifs, sachant qu’il faut encore rajouter son objectif secret de départ. Oui, comme Lords of Waterdeep (dont la version iOS est d’ailleurs sortie fin novembre 2013).

En fait la mécanique est über-simple über-fluide.

Sauf que.

Sauf que derrière CE se cache quand même un mini jeu d’enfoirés (les jeux d’enfoirés, mais qu’est-ce que c’est?), un petit peu à la Petit Prince de Cathala et Bauza. Je m’explique. Vous avez le choix entre les trois premières cartes, gratuites. La carte que vous prendrez fera passer la suivante au premier rang, qui deviendra gratuite. Il vous faudra donc bien réfléchir à ce que vous prenez, mais surtout à ce que vous laissez à vos voisins. Car leur laisser de précieuses cartes risquent bien de leur permettre de remplir des objectifs. Rajoutez à cela quelques personnages aux pouvoirs puissants et du coup vous devrez jongler entre "ce qu’il me faut" et "ce qu’il ne faut pas laisser aux autres". Malin.

interaction

Avec ce petit côté "jeu d’enfoirés", CE a une forte interaction, et le système d’objectifs ouverts pousse à la course. A rajouter encore le personnage du pickpocket qui pourra voler l’argent d’un joueur. Donc une interaction plutôt forte, sans être extrêmement agressive non plus.

publicA qui s’adresse ce jeu?

Casual Gamers. Le jeu s’apprend en 1 minutes 30 (la vidéo explique le jeu en 1’47"), et comme le jeu est simple et fluide tout le monde pourra y jouer, et certainement y trouver du plaisir. CE est vraiment un bon jeu tout public, comprenez par-là joueurs néophytes, et CE est un excellent Getaway Game, un jeu qui donne envie d’en découvrir d’autres, peut-être plus compliqués. On pourrait même introduire CE avant un Aventuriers du Rail, pourquoi pas, pour placer la mécanique des objectifs secrets. CE est véritablement LE jeu idéal pour Casual Gamers, familles y compris.

Party Gamers. Euh non, CE n’est pas un jeu d’ambiance. N’empêche que, vu qu’il est plutôt simple, pour changer un peu, les joueurs de party-games pourront aussi y jouer sans s’ennuyer, même si on n’hurle pas dans tous les sens.

Hobby Gamers. Les HG pourront y jouer en TLN (trou ludique normand), i.e. entre deux plus gros jeux, ou en "apéro". Après, pas sûr que les Hobby Gamers y jouent souvent / régulièrement, CE manque quand même de variété et profondeur.

Core Gamers. Pas du tout du tout, car il n’y aucune stratégie possible, on est dans la pure tactique. Quoique. On peut quand même s’amuser à réfléchir aux prochains tours de ses adversaires: "qu’est-ce que je prends maintenant et qu’ils vont donc prendre ensuite". CE pourrait presque être considéré comme un mini-mini jeu de stratégie. Mais faut pas pousser grand-mère dans la friteuse non plus, surtout quand on prépare des frites, car CE est vraiment léger, ce qui pourra clairement désintéresser les Core Gamers après 1-2 parties.

conclusion

CE est un tout petit jeu, simple, fluide, très familial mais pas du tout dénué d’intérêt pour un public peut-être plus… exigeant. Certes, avec CE il ne faut pas s’attendre à une véritable révolution ludique, mais il est tout à fait plaisant. Bon, je me rends compte que le terme "plaisant" pourrait souffrir d’une connotation négative, mais vraiment, CE est agréable à jouer.

Après, je doute qu’on y joue très souvent. Même si la durée de vie est longue car les cartes ne sortent évidemment jamais de la même manière, mais comme le jeu n’offre pas véritablement de grande profondeur, on risque peut-être de s’en lasser après 226-253 parties, d’autant que CE est plutôt répétitif. D’ailleurs ça lance un bon sujet de discussion ça, non? Après combien de parties se lasse-t-on d’un jeu? On y pensera pour un prochain article / sondage sur Gus&Co.

likeUn jeu simple, fluide, court

Un superbe matériel, même si tout mini-micro

Un excellent jeu Casual – familial (à offrir à Noël? Tiens, ça me rappelle qu’il faut que je finisse ma liste de jeux pour Noël)

Un jeu d’enfoirés qui se cache dans un écrin de jeu familial tout gentillet (cf. Le Petit Prince)

paslikeUne boîte faussement pratique. Mais je pinaille.

Pas une grande profondeur mais ce n’est pas ce qu’on lui demande

Répétitif, pas certain de vouloir y jouer 253 fois

Un thème cul-cul la praline (expression suisse)

Me faire piquer mes brouzoufs durement gagnée par ce salopiaud de pickpocket

Bombyx, OMG !

Par défaut

bombyx

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Bombyx est un jeune (2011) éditeur francophone sympathique qui a déjà publié, entre autres, Takenoko, Croc, Noé, Gentlemen Cambrioleurs. Leur line-up pour 2013 est juste démentiel !

Sur Gus&Co nous parlons très peu des sorties, de bien meilleurs sites ludiques que nous le font bien mieux que nous. Mais là, on ne pouvait pas passer à côté!

pic1410670_md

1. La traduction de Spice Merchant, un jeu coréen sorti à Essen 2012, avec le talentueux mais trop rare Mathieu Leyssenne (Animalia, Jamaica) aux illustrations. Bombyx cherche d’ailleurs un nouveau titre pour le jeu.

2. Continental Express de Charles Chevallier (Gentlemen Cambrioleurs)

3. 1001 Palais, également de Charles Chevallier

4. Ocean Lords, d’un tout jeune auteur débutant, Bruno Cathala, et Charles Chevallier encore.

5. Nessie, de Laurent Pouchain (Okko, Cadwallon)

6. Smôk, de Laurent Pouchain encore et Sylvain Thomas

7. Les Bâtisseurs, de Frédéric Henry (Adventurers, Timeline)

Hallucinant !!!!! On se réjouit de découvrir tout ça en 2013 (ou 2014 s’ils n’ont pas le temps de tout développer). Bientôt une nouvelle soirée spéciale Bombyx au Bar à Jeux de Genève?

Vous attendez lequel?

Le site officiel de l’éditeur (mais pour l’instant sans info officielles de tous ces jeux, faut le suivre sur FB pour en obtenir plus)

Hikari, une extension pour Takenoko

Par défaut

Nous vous l’annoncions il y a quelques temps, voici enfin les cartes prêtes pour jouer à Hikari, notre extension non-officielle Gus&Co pour Takenoko.

Takenoko est avant tout un jeu familial, Hikari le rendra beaucoup plus gamers-friendly, puisque le jeu deviendra plus stratégique et interactif.

Vous l’aurez remarqué, les cartes d’Hikari ont été réalisées par le talentueux Shima!

Téléchargez les règles, les cartes, imprimez-les, et dites-nous ce que vous avez pensé d’Hikari.

Pour télécharger les règles

Pour télécharger les cartes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hikari, une extension pour Takenoko

Par défaut

Après notre critique du jeu,

Après l’aide de jeu,

voici Hikari (=lumière, en japonais), notre extension "maison" pour Takenoko, pour rendre le jeu plus interactif et stratégique, bref, plus gamers-friendly.

Nous sommes en train de travailler sur les cartes, à sortir bientôt.

Les règles vous permettront de vous faire déjà une petite idée de l’extension.

Pour télécharger les règles de l’extension en PDF

Qu’en pensez-vous ?

L’extension au complet, avec les cartes, ici

Critique de jeu : Takenoko

Par défaut
Critique de jeu : Takenoko

Avant avant-propos

Nous avons développé une extension pour le jeu, Hikari, qui rend le jeu plus interactif et profond, plus "gamers-friendly".

Également, une FAQ / aide de jeu à télécharger sur notre site ici

Avant-propos

Je sens que je ne vais pas me faire d’amis avec cette critique, au vu du succès public du jeu, mais tant pis, j’assume entièrement mon avis et analyse.

J’attends et j’entends déjà les nombreux commentaires injurieux et outragés, d’autant plus que le jeu vient de remporter l’As d’Or 2012 du Festival de Jeux de Cannes.

Mais voilà.

Présentation

Takenoko est sorti en toute fin d’année 2011, créé par Antoine Bauza (7 wonders, Hanabi) et co-édité par Bombyx et Matagot.

D’une durée de 45′ pour 2 à 4 joueurs.

Thème

Le thème de Takenoko est excellent, et vraiment bien rendu, et ça commence par une bédé, initiative originale (cf Cargo Noir, Tikal2…). Appréciable.

Le contexte du jeu : l’Empereur du Japon vient de recevoir un panda en cadeau de l’Empereur de Chine, et cet ursidé bicolore est aussi vorace que gourmand.

Il va falloir s’en occuper, tout en cultivant sa bambouseraie (à comprendre, un jardin de bambous) et bien sûr éviter que l’animal s’en prenne à vos cultures pour son déjeuner.

Matériel

Rarement matériel aura été aussi charmant dans le monde du jeu de société moderne: coloré, bigarré, chatoyant, chou. Voilà, le terme a été lâché, chou.

Bambous, panda, jardinier, tuiles, bédé, les co-éditeurs et illustrateurs ont fait un travail visuel et de choix éditoriaux et de production exemplaires.

Mécanique

A son tour, le joueur actif lance un dé météo, lui conférant une action spéciale supplémentaire. Une fois accomplie, le joueur dispose alors de deux actions qui doivent impérativement être différentes : déplacement du panda, déplacement du jardinier, irrigation, pose de nouvelle tuile, pioche de nouveaux objectifs.

Les joueurs commencent la partie avec des objectifs secrets, et tentent de les remplir: hauteur de bambous, disposition de tuiles, bambous dévorés par le panda.

Une fois un objectif atteint, le joueur le révèle et peut en obtenir d’autres. Les objectifs rapportent un certain nombre de points, relatifs à leur difficulté, et une fois un total de points obtenus par un joueur, la partie prend fin.

Une version XXL au Bar à Jeux

La mécanique est finalement assez simple, elle repose sur deux mécaniques principales (lire notre article recensant toutes les mécaniques ludiques) , les objectifs secrets et les points d’action.

Interaction

Nulle. Voilà. Hormis la course aux points, l’interaction est juste inexistante: on ne peut pas s’en prendre aux autres, puisque leurs objectifs sont secrets, et hors de son tour on attend sans pouvoir faire quoi que se soit, et cela peut être long, très long.

Ce paramètre est malheureusement bien piètre ici, et c’est d’autant plus désappointant qu’il s’agit d’un jeu de société. De société, je précise.

Conclusion

Takenoko ne nous a pas plu. Nous ne lui avons trouvé ni originalité (cf mécanique ci-dessus), ni tension, ni interaction.

Le gros souci du jeu, c’est qu’à son tour, on effectue ses trois actions (dé + 2 actions), on optimise ses choix, on y va à fond, mais le reste du temps on attend, et cela peut être long 3 actions par joueur pour une partie à 4.

Version XXL au Bar à Jeux

De plus, autre souci majeur d’après nous, c’est le manque flagrant de construction. Je m’explique: entre un tour et un autre, la configuration du jeu aura tellement changé (bambous, figurines), qu’au final, on essaiera de faire ce qu’on peut comme on peut quand on peut. Ce côté opportuniste laisse un méchant goût chaotique.

Nous l’admettons, notre critique est orientée car nous sommes des gamers avertis, avant tout, Gus&Co n’étant pas réputés dans le milieu ludique pour ses analyses de jeux familiaux. Takenoko est certes une formidable machine ludique familiale, nous lui reconnaissons cette qualité, mais il tombe à plat pour des gamers.

Takenoko pourrait représenter un interlude léger entre deux jeux plus lourds, mais au final, passer 45′ sur un jeu certes superbe, mais au final sans grand intérêt ni sans grande interaction, cela n’en vaut pas la peine, autant prendre un véritable jeu d’apéro au format plus court et intense.

Trop lent, trop tactique et pas assez stratégique*

Je me considère comme un gros (pas en terme de poids, hein) joueur, et donc comme un joueur exigeant. Takenoko est un peu tombé à plat. Comme le dit le film de Les Nuls, "bien mais pas top".

Bref, pas la révélation ludique de l’année, malgré un matériel somptueux et un auteur plus que bankable. A moins bien sûr d’avoir une famille de marmots âgés entre 7 et 12 ans, et là, c’est l’éclate.

Ce que j’ai beaucoup aimé

Le matériel, chatoyant (argh, j’ai encore sorti ce mot) & rutilant

Le thème, taquin & jovial

Une mécanique fluide & simple

Un jeu familial. Vraiment familial. Pour toutes les raisons ci-dessus.

Ce que je n’ai pas aimé

Ne pas comprendre l’engouement qu’il y a autour de ce jeu. J’aimerais comprendre, vraiment. Le jeu est bien, mais sans plus.

Le manque de nervosité, de tension, d’intensité

Le manque flagrant d’interaction, des parties longues et lentes à 4 joueurs. D’après moi, clairement préférer le jeu à 2 ou 3.

Les Aventuriers du Rail, également à objectifs secrets, est lui bien plus fluide et nerveux puisqu’il n’y a qu’une seule et unique action à disposition

Clairement pas un jeu destiné à un public averti et exigeant. Mais c’est n’est au final pas ce qu’on lui demande, la preuve étant l’As d’Or qui récompense des jeux familiaux et grand public avant tout, et en cela, le jury a clairement fait le bon choix.

*la différence entre tactique & stratégie : tactique = comment gagner une bataille, stratégie = comment gagner une guerre

Une chasse au trésor en QR ce soir au Bar à Jeux

Par défaut

Le Bar à Jeux, en quelques mots :

Ouvert de 17h30 à minuit, au 14 rue du Village Suisse (quartier de la Jonction) à Genève. Petite restauration bio et végétarienne.

Ce soir, c’est Bar à Jeux !!!

En plus de la soirée spéciale Bombyx en présence des éditeurs & Bruno Cathala,

nous vous proposons une petite chasse au trésor en QR.

Le QR, c’est quoi ? QR pour Quick Response. Il s’agit de codes-barres lisibles par smartphones.

Prenez votre smartphone, téléchargez une app gratuite iphone, android ou Blackberry, Code Scanner Pro ou Quick Scan, et c’est parti pour la chasse au trésor!

Vous pouvez faire un test avec le QR ci-dessous qui s’affiche sur votre écran.

Le Bar à Jeux, à la pointe de la technologie !

Merci à Julien B pour la formation QR

Le Bar à Jeux de Genève remercie l’éditeur Bombyx et également tous ses partenaires.

Le CPV pour le local

Philibert pour les jeux

Xénomorphe pour les jeux

JSP pour les magazines


Espace-Terroir pour les fruits locaux et de saison

Cet hiver, n’hibernez pas

Par défaut

Petit rappel, ce samedi 14 janvier 2012, Genève accueille un gros évènement ludique : les éditeurs de Bombyx seront là pour présenter leurs jeux, et le jeune auteur qui monte Bruno Cathala passera la soirée avec nous pour jouer et présenter ses nouvelles galettes.

Vous n’allez quand même pas rester à la maison devant la télé ?

A samedi

Le Bar à Jeux, en quelques mots :

Ouvert de 17h30 à minuit, au 14 rue du Village Suisse (quartier de la Jonction) à Genève. Petite restauration bio et végétarienne.

Le Bar à Jeux de Genève remercie l’éditeur Bombyx et également tous ses partenaires.

Le CPV pour le local

Philibert pour les jeux

Xénomorphe pour les jeux

JSP pour les magazines


Espace-Terroir pour les fruits locaux et de saison

Bombyx au Bar à Jeux de Genève, de la bombe !

Par défaut

&

Le Bar à Jeux, en quelques mots :

Ouvert de 17h30 à minuit, au 14 rue du Village Suisse (quartier de la Jonction) à Genève. Petite restauration bio et végétarienne.

Pour fêter le début de l’année 2012, le Bar à Jeux met les petits plats dans les grands. Ou le contraire.

Pour la première ouverture de l’année, le samedi 14 janvier 2012,

La toute nouvelle maison d’édition française Bombyx fera le déplacement depuis Paris pour nous présenter leurs nouveaux jeux ainsi que plusieurs protos de jeux : 1001 Palais, Gentlemen Cambrioleur, Smaug et Get bite…

A découvrir : un Takenoko géant, le jeu avec du Panda et du Bauza (7 Wonders), Wordz, Noé, le tout nouveau jeu malin du duo de choc Cathala et Maublanc, ainsi que Timeline.

Le Bar à Jeux frappe fort pour commencer l’année!

Takenoko

Noé

Bruno Cathala, auteur à succès (Mr Jack, Cyclades) passera également la soirée avec nous, pour présenter Noé justement, et jouer, tout simplement.

A samedi

Et comme c’est encore l’hiver, nous proposons toujours notre fondue en terrasse, de 19h à 21h. Réservation ici ou sur place.

Le prochain Bar à Jeux : samedi 11 février pour une soirée spéciale EDGE & Trône de Fer avec la sortie de la 2e édition du jeu de plateau.

Le Bar à Jeux de Genève remercie l’éditeur Bombyx et également tous ses partenaires.

Le CPV pour le local

Philibert pour les jeux

Xénomorphe pour les jeux

JSP pour les magazines


Espace-Terroir pour les fruits locaux et de saison